Basaburua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Basaburua
Escudo de Basaburúa Mayor.svg
Image dans Infobox.
Nom officiel
(eu) BasaburuaVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Comarque
Merindades
Communauté forale
Partie de
Groupe de services administratifs Basaburua-Imotz (d), Intermunicipalité de la comarque de Pampelune (en), Intermunicipalité de l'Euskara du nord de la Navarre (d), Udalerri Euskaldunen Mankomunitatea (UEMA) (d), zone bascophone de NavarreVoir et modifier les données sur Wikidata
Chef-lieu
Superficie
82,3 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
545 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
828 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
10,1 hab./km2 ()
Gentilé
BasaburuarVoir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Ricardo Arangoa Legarra (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identité
Langues officielles
Identifiants
Code postal
31866Voir et modifier les données sur Wikidata
INE
31049Voir et modifier les données sur Wikidata

Basaburua[1] en basque ou Basaburúa en espagnol est une commune de la Communauté forale de Navarre (Espagne).

Elle est située dans la zone bascophone de la province où la langue basque est coofficielle avec l'espagnol et fait partie de la mérindade de Pampelune. Le secrétaire de mairie est aussi celui de Imotz.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Basaburua est un toponyme qui vient de la langue basque et qui signifie la partie haute du bois, de basa (bois), buru (tête mais peut se traduire aussi par partie haute) et du suffixe a qui est l'article.

Historiquement il y eut deux vallées de ce nom en Navarre, celle-ci qui se désignait Basaburua Nagusia / Basaburua Mayor (ou simplement Basaburúa) et correspondant à la zone bascophone, au nord de Pampelune. Une autre nommée Basaburua Menor, située à la ligne de partage des eaux, sur le versant atlantique de la Navarre, vu depuis Pampelune.

Au XIXe siècle Basaburúa Menor se désagrège en diverses municipalités tandis que Basaburúa Mayor continue dans le regroupement des villages formant une municipalité unique.

Dans les années 1990 Basaburúa Mayor adapte son nom à la graphie normalisée dans la langue basque et devient Basaburua (sans le tilde) en supprimant le mot Mayor, tombé en désuétude depuis la disparition de l'entité de sa voisine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Concejos[modifier | modifier le code]

Cette commune est composée des concejos suivants :

Certaine localités situées dans la commune n'ont pas le statut de concejo :

  • Aizarotz
  • Beramendi
  • Erbiti
  • Ola
  • Orokieta (espagnol: Oroquieta)
  • Udabe

Division linguistique[modifier | modifier le code]

En 2011, 67.2% de la population de Basaburua ayant 16 ans et plus avait le basque comme langue maternelle[2]. La population totale située dans la zone bascophone en 2018, comprenant 64 municipalités dont Basaburua, était bilingue à 60.8%, à cela s'ajoute 10.7% de bilingues réceptifs[2].

Droit[modifier | modifier le code]

En accord avec Loi forale 18/1986 du sur le basque[3], la Navarre est linguistiquement divisée en trois zones. Cette municipalité fait partie de la zone bascophone où l'utilisation du basque est majoritaire. Le basque et le castillan sont utilisés dans l'administration publique, les médias, les manifestations culturelles et en éducation cependant l'usage courant du basque y est présent et encouragé le plus souvent.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
682 685 697 676 667 671 682 683 714 799 834
Sources: Basaburua et instituto de estadística de navarra

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. EODA, Basaburua est le toponyme officiel selon l'Euskaltzaindia ou Académie de la langue basque
  2. a et b (eu) Nafarroako Datu Soziolinguistikoa 2018 (Données socio-linguistiques en Navarre 2018)
  3. Ley Foral 18/86, de 15 de diciembre de 1986, del Vascuence. Régulation de son usage et de son officialisation. En français sur le site de L'aménagement linguistique dans le monde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]