Aranarache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aranarache - Aranaratxe
Escudo de Aranache.svg
Aranaratxeko pilotalekua eta eliza, Ameskoa Harana, Nafarroa, Euskal Herria. 2015-05-07.jpg
Noms officiels
(es) Aranarache (depuis )
(eu) Aranaratxe (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom local
(eu) Aranaratxe, Haranaratxe , AranatxeVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Zone géographique
Merindades
Communauté forale
Partie de
Intermunicipalité de Montejurra (d), Zone mixte de NavarreVoir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
5,1 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
781 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
69 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
13,5 hab./km2 ()
Gentilé
AranaratxearVoir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Alfonso Ulibarri Iparraguirre (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
31271Voir et modifier les données sur Wikidata
INE
31021Voir et modifier les données sur Wikidata

Aranarache en espagnol ou Aranaratxe en basque[1],[2] est une commune de la Communauté forale de Navarre dans le Nord de l'Espagne.

Elle est située dans la zone mixte, et à 72 km de sa capitale, Pampelune.

Le secrétaire de mairie est aussi celui d'Eulate et de Larraona.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas d'unanimité sur la signification de ce nom bien que plus ou moins on dise qu'il a une relation avec le mot basque (h)arana qui signifie vallée. Selon certains il viendrait de (h)aran aratz qui signifie, toujours en basque, belle vallée. Pour d'autres, il viendrait de (h)aran atze qui signifie fond de vallée. On a aussi dit que l'origine de ce nom (h)aran etxe qui signifie aussi bien maison de la vallée que maison de prunelles (sauvages, endrina en espagnol, et lesquels on fabrique le fameux Patxaran). C'est le Prunus Spinosa L.

Situation socio-linguistique[modifier | modifier le code]

La langue majoritaire de la population est l'espagnol. En 2011, le pourcentage de bascophone était de 10,6 %. La municipalité est située dans la zone linguistique mixte depuis 2017, où certains services comme l'éducation et l'administration sont en espagnol et en basque. Quant à l'évolution de la langue basque dans cette zone, de 1991 à 2018, le poids relatif des bascophones dans la société navarraise n'a cessé d'augmenter, passant de 5,2 % à 12,4 % (de 9,5 % à 14,1 % pour l'ensemble de la Navarre)[3].

Selon les cartes linguistiques historiques[4], dans la région d'Aranaratxe, le basque était la langue d'usage depuis plusieurs siècles, mais entre la fin du XVIIIe siècle (1778) et du XIXe siècle (1863), elle fut progressivement remplacée par l'espagnol[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
93 91 94 95 95 93 89 85 80 79 79
Sources: Aranarache et instituto de estadística de navarra

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom de la ville est co-officiel, c'est-à-dire que les deux noms peuvent être cités et non bilingue comme Auritz-Burguete.
  2. (eu) Toponymes officiels du Pays basque de l'Académie de la langue basque ou Euskaltzaindia, avec la graphie académique actuelle ainsi l'équivalent en français ou espagnol. Autres sources: Euskal Herriko udalerrien izendegia [PDF] ou directement sur le site d'Euskaltzaindia (EODA).
  3. (eu) Nafarroako datu soziolinguistikoak [PDF] 2020ko ekaina, Iruña, Argitaratzailea: Gobierno de Navarra / Nafarroako Gobernua et Euskarabidea – Euskararen Nafar Institutua, Euskararen Sustapenaren eta Plangintzaren Zerbitzua. Legezko gordailua: LG NA 940-2020. (Version espagnole)
  4. (es) Vascohablantes y castellanohablantes en la historia del euskera de Navarra, Xabier Erize Etxegarai, Gobierno de Navarra, Departamento de Educación y Cultura, 1999, 316 pages, (ISBN 8423518337)
    (es) Las fronteras de la lengua vasca a lo largo de la historia, Carlos Cid Abasolo, Revista de Filología Románica, 2002
    Carte linguistique des Dialectes du basque de 1863 par Louis-Lucien Bonaparte
  5. (es) Luis Núñez Astrain, El euskera arcaico : extensión y parentescos, Tafalla, Txalaparta, , 390 p. (ISBN 8481363006 et 9788481363005, OCLC 54773940, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]