Bas allemand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le groupe des langues bas allemandes. Pour la langue Plattdeutsch, voir Bas saxon.

Bas allemand
Nedderdüütsche Spraak
Pays Allemagne, Pays-Bas, Belgique, France, Afrique du Sud,
Région Schleswig-Holstein, Basse-Saxe, Frise, Mecklembourg, Poméranie occidentale, Brandebourg, Hollande, Zélande, Flandre, Brabant, Limbourg, Groningue, Overijssel, Drenthe, Rhénanie du Nord, Westphalie, Nord-Pas-de-Calais,
Nombre de locuteurs 12 millions ayant une bonne compréhension, moins de 2 millions l'utilisant quotidiennement
Typologie SVO (+V2) Accentuelle
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Pays-Bas, Belgique (Région flamande et Région de Bruxelles-Capitale. Statuts régionaux en Allemagne
Codes de langue
ISO 639-2 nds
ISO 639-3 nds
IETF nds
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme (voir le texte en français)

Artikel 1 (Niedersachsisch)

All Minschen sünd free un gliek an Wöörd un Rechten op de Welt kamen. Se hebbt de Gaav vun Verstand un Geweten un schöölt sik as Bröders in de Mööt kamen.


Artikel 1 (Nederlands)

Alle mensen worden vrij en gelijk in waardigheid en rechten geboren. Zij zijn begiftigd met verstand en geweten, en behoren zich jegens elkander in een geest van broederschap te gedragen.
Localisation, depuis 1945, des différents dialectes bas-allemands

Le bas allemand (en allemand : Niederdeutsch ou Plattdeutsch) est un groupe de dialectes germaniques. Il se distingue du groupe haut allemand par l'absence de la seconde mutation consonantique[note 1]. Le bas saxon, parlé surtout en Allemagne du Nord (mais aussi dans une grande partie des Pays-Bas, zone n° 5 sur la carte ci-contre), comprend le plus grand nombre de locuteurs. Le bas francique parlé dans le Sud et l'Ouest des Pays-Bas, dans le Nord de la Belgique et dans la région allemande de Basse-Rhénanie (Niederrhein), se rattache aussi à un sous-groupe du bas allemand ; si le néerlandais, les parlers flamands et l’afrikaans y sont linguistiquement rattachés, on considère conventionnellement pour des raisons socio-historiques que leur rameau s'est différencié de la souche-mère.

Sous-groupes[modifier | modifier le code]

Les différents parlers du groupe, qui formaient en réalité un continuum de dialectes, peuvent être regroupés de la façon suivante :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En philologie germanique, « bas » signifie proche de la mer (cf. Bas-Rhin) donc « du nord », et « haut » signifie « du sud » (c'est-à-dire plus haut géographiquement, cf. Haut-Rhin).

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]