Luxembourgeois (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Luxembourgeois

Description de l'image Flag of Luxembourg.svg.
Populations importantes par région
Drapeau du Luxembourg Luxembourg 313 771 (2018)[1],[2]
Drapeau de la Belgique Belgique 18 793 (2018)[3]
Drapeau de la France France 16 660 (2018)[3]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 14 156 (2018)[3]
Drapeau des États-Unis États-Unis 2 655 (2018)[3]
Drapeau de la Suisse Suisse 2 070 (2018)[3]
Drapeau du Brésil Brésil 1 658 (2018)[3]
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 894 (2018)[3]
Drapeau de l'Autriche Autriche 645 (2018)[3]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 516 (2018)[3]
Drapeau de l'Italie Italie 509 (2018)[3]
Drapeau de l'Espagne Espagne 432 (2018)[3]
Drapeau du Canada Canada 354 (2018)[3]
Drapeau du Portugal Portugal 330 (2018)[3]
Drapeau de l'Argentine Argentine 185 (2018)[3]
Drapeau de l'Australie Australie 134 (2018)[3]
Population totale c. 374 000[N 1]
Autres
Langues Luxembourgeois[4]
Religions Christianisme (principalement Catholiques, certains Protestants selon les traditions Réformées et luthériennes[5])
Ethnies liées Allemands, Français, Wallons, Belges

Les Luxembourgeois forment un groupe ethnique germanique originaire du grand-duché de Luxembourg. Ils partagent une culture, une langue (le luxembourgeois) et une origine commune.

Les Luxembourgeois étaient, à l'instar des Autrichiens, historiquement considérés comme un sous-groupe ethnique régional d'Allemands de souche et se considéraient comme tels jusqu'à l'effondrement de la Confédération germanique. L'indépendance du Luxembourg, toujours en union personnelle avec les Pays-Bas, est reconnue après la signature du traité de Londres en 1839. L'union personnelle fut éphémère puisqu'elle fut dissoute de manière bilatérale en 1890[6],[7],[8].

Sur le plan juridique, tous les citoyens du Grand-Duché de Luxembourg sont considérés comme des Luxembourgeois au regard du droit luxembourgeois, bien qu'une identité ethnique germanique distincte soit expressément adoptée et promue. L'adjectif correspondant est en allemand : Luxemburgisch et en luxembourgeois : Lëtzebuergesch[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, quelques Luxembourgeois affiliés à la Volksdeutsche Bewegung s'attachent à défendre la thèse que « les Luxembourgeois sont des allemands de langue et de race »[10].

En 1986, le grand-duc Jean de Luxembourg en tant que représentant du peuple luxembourgeois, reçoit le prix Charlemagne[11].

Langue[modifier | modifier le code]

Au début du XXIe siècle, les Luxembourgeois sont généralement trilingues et leurs conversations familiales quotidiennes se déroulent en luxembourgeois[12]. Tandis que les Luxembourgeois sont capables de comprendre et parler l'allemand sans difficultés à partir d'un très jeune âge (dû aux similitudes du luxembourgeois à l'allemand), le français reste une langue incompréhensible jusqu'à l'âge de huit ans et ce n'est qu'après un apprentissage intensif à l'école et au lycée que les Luxembourgeois ne commencent à maîtriser cette langue. Cependant le français reste toujours une langue apprise et étrangère pour la plupart d'entre eux.

Diaspora[modifier | modifier le code]

Au , les expatriés luxembourgeois se répartissent dans 57 pays du monde et représentent environ 61 300 personnes[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette estimation supérieure n'est qu'une somme de tous les chiffres mentionnés dans les références ci-dessus.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population luxembourgeoise et étrangère par âge et sexe au 1er janvier 2008 - 2018 », sur http://www.statistiques.public.lu/ (consulté le ).
  2. « Population par nationalités détaillées 2011 - 2018 », sur http://www.statistiques.public.lu/ (consulté le ).
  3. a b c d e f g h i j k l m n et o « Les différents visages des Luxembourgeois », sur Paperjam News, (consulté le ).
  4. https://legilux.public.lu/eli/etat/leg/loi/1984/02/24/n1/jo
  5. « Discrimination in the EU in 2012 – Special Eurobarometer 393 (The question asked was "Do you consider yourself to be...?") » (version du 2 décembre 2012 sur l'Internet Archive), Commission européenne.
  6. Cole (2011), p. 246
  7. Minahan 2000, p. 769.
  8. Minahan 2000, p. 433.
  9. « List of countries, territories and currencies » [archive du ], Interinstitutional Style Guide, Publications Office of the European Union, (consulté le ).
  10. « La Résistance luxembourgeoise », Belgica, no 44,‎ (lire en ligne).
  11. « Prix Charlemagne Lauréat 1986 Le peuple luxembourgeois », sur https://www.karlspreis.de/ (consulté le ).
  12. Henriette Walter, Le Français dans tous les sens, Robert Laffont, 2014 (ISBN 9782221124116).
  13. Jean-Michel Hennebert, « Où vivent les Luxembourgeois à l’étranger? », Paperjam News,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]