Unterseeboot 190

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Unterseeboot 190
Image illustrative de l'article Unterseeboot 190
Le U-190 arrivant au Canada en juin 1945

Autres noms U-190
Histoire
A servi dans Pavillon de la Kriegsmarine Kriegsmarine
Royal Canadian Navy Canadian Blue Ensign 1921-1957.svg
Commanditaire Kriegsmarine
Commandé 4 novembre 1940
Quille posée 7 octobre 1941
Lancement 8 juin 1942
Mise en service 24 septembre 1942
Statut Coulé après la guerre au large de Terre-Neuve
Caractéristiques techniques
Type U.Boot de type IX.C/40
Longueur 76,76 mètres
(Coque pressurisée: 58,75 mètres)
Maître-bau 6,86 mètres
(Coque pressurisée: 4,44 mètres)
Tirant d'eau 4,70 mètres
Tirant d'air 4,70 mètres
Déplacement 1 120 t (surface), 1 232 t (plongée)
Propulsion 2 moteurs Diesel, 2 électriques
Puissance 2 x 2 200 ch (Diesel)
2 x 500 ch (électrique)
Vitesse 7,3 nœuds (plongée)
18,3 nœuds (surface)
Caractéristiques militaires
Armement Torpilles de 533 mm - Tubes: 4 à l'avant, 2 à l'arrière
1 canon de 105 mm, 2 de 37 mm
Rayon d'action 13 450 milles nautiques à 10 nœuds (surface)
63 milles nautiques à 4 nœuds (plongée)
Autres caractéristiques
Équipage 48 à 56 hommes
Chantier naval AG Weser à Brême
N° de coque: 1036
Port d'attache Lorient (France) puis Flensbourg (Allemagne)
Indicatif M-49 098
Coordonnées 43° 55′ 01″ N 63° 00′ 00″ O / 43.917, -63 ()43° 55′ 01″ Nord 63° 00′ 00″ Ouest / 43.917, -63 ()  

L'Unterseeboot 190 (ou U-190) est un sous-marin allemand (U-Boot) de type IX.C/40 construit pour la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Mis en service le 24 septembre 1942, l'Unterseeboot 190 reçoit sa formation de base à Stettin en Pologne au sein de la 4. Unterseebootsflottille jusqu'au 31 janvier 1942, il rejoint sa flottille de combat à Lorient en France, dans la 10. Unterseebootsflottille. Devant l'avancée des forces alliées en France et pour éviter la captivité, il est réaffecté à la 33. Unterseebootsflottille à Flensbourg en Allemagne.

Il quitte le port de Kiel pour sa première patrouille le 20 février 1943 sous les ordres du Kapitänleutnant Max Wintermeyer. Après 39 jours en mer et un succès d'un navire marchand coulé de 7 015 tonneaux, l'U-190 rejoint la base sous-marine de Lorient qu'il atteint le 30 mars 1943.

L'Unterseeboot 190 a effectué 6 patrouilles dans lesquelles il a coulé 1 navire marchand de 7 015 tonneaux et un navire de guerre de 590 tonnes au cours de ses 482 jours en mer.

La dernière patrouille de guerre de l'U-190 commence le 22 février 1945 sous les ordres de l'Oberleutnant zur See Hans-Erwin Reith. Il quitte le port de Horten en Norvège équipé de 6 torpilles à contact et de 8 torpilles acoustiques T-5 "Gnat". Il participe à la bataille du Saint-Laurent, sa mission est d'interdire le transport maritime des forces alliées au large de l'île de Sable et les approches vers le port d'Halifax en Nouvelle-Écosse.
Le 16 avril, il est au large de la station de surveillance Sambro light ship lorsque son équipage a entendu un signal sonar.

Le dragueur de mines NCSM Esquimalt effectue une patrouille de routine sur le port. Il ne prend aucune précaution de lutte anti-sous-marine, ne naviguant pas en zig-zag; l'équipage avait éteint le radar et n'était pas à l'écoute du sonar pour des contre-mesures pour les torpilles acoustiques. L'équipage du U-Boot est sûr qu'il a été détecté, et quand l'Esquimalt se tourne vers eux, l'U-190 fait demi-tour et tire dans sa fuite une torpille Gnat à partir de son tube arrière.

La torpille heurte le côté tribord de l'Esquimalt qui sombre dans un délai de quatre minutes. Il est le dernier navire canadien à être perdu à la suite d'une action de l'ennemi pendant la Deuxième Guerre mondiale. Tandis que huit membres de l'équipage sombrent avec le navire, le reste de l'équipage survit à la catastrophe. L' Esquimalt a coulé si rapidement qu'aucun signal de détresse n'a été envoyé, et personne ne sait rien du naufrage jusqu'à environ huit heures plus tard, lorsque le NCSM Sarnia découvre pour la première fois les survivants. Pendant ce délai, 44 membres d'équipage sont morts de froid, n'en laissant que 26 encore en vie.

L'U-190 avait quitté entre temps la zone et est resté en patrouille au large des côtes du Canada. Il reçut l'ordre le 8 mai du Führer Karl Dönitz de se rendre. Le sous-marin va alors à la rencontre de corvettes de la Marine royale canadienne à environ 500 milles nautiques au large du Cap Race, à Terre-Neuve, le 11 mai. L'Oberleutnant zur See Reith signe un document de reddition inconditionnelle, et est fait prisonnier avec son équipage. Avec le drapeau blanc volant à son mât, l'U-190 est appareillé, sous le commandement du lieutenant F.S. Burbidge à Bay Bulls à Terre-Neuve, le 14 mai. L'équipage allemand est fait prisonnier de guerre, puis est transféré à Halifax.

Kiosque du sous-marin allemand U-190, où l'on peut voir le schnorkel et le pavillon blanc flottant au-dessus du drapeau de la Kriegsmarine. St. John's (Terre-Neuve).

L'U-190 est alors officiellement affecté dans la Marine royale canadienne sous le nom de NCSM U-190. Sa première mission, en été 1945, a été une cérémonie le long du fleuve Saint-Laurent et du golfe du Saint-Laurent, avec des arrêts à Montréal, Trois-Rivières, Québec, Gaspé, Pictou et de Sydney. De retour à Halifax, il prend ses fonctions en tant que navire de formation pour la lutte anti-sous-marine, fonction qu'il remplit pendant un an et demi.

L'U-190 est désarmé le 24 juillet 1947, mais il a une dernière mission à remplir.

Le but officiel de l'Opération Scuttled était de fournir une formation à des recrues inexpérimentées de l'après-guerre dans l'art des opérations combinées. L'U-190, peint en rayures rouge et jaune, est remorqué jusqu'à l'endroit où il avait coulé l'Esquimalt 2 ans plus tôt à la position géographique de 43° 55′ N 63° 00′ O / 43.917, -63 ()et précisément à 11 heures le 21 octobre 1947, le jour du Trafalgar Day, le feu d'artifice commence. L'exercice permet une démonstration en force, à commencer par des tirs de fusées aéroportées pour finir par un bombardement provenant de destroyers avec leurs canons de 4,7 pouces et un rideau de charges de profondeur prévoyant le coup de grâce.

Alors que de nombreux journalistes et photographes assistent à cette opération, et que les navires NCSM New Liskeard, Nootka et Haida se préparent pour l'exercice en attendant leur tour, la Naval Air Arm l'attaque a commencé avec 8 Seafire et 8 Fairey Firefly du porte-avions canadien NCSM Warrior ainsi que 2 Avro Anson et 2 Fairey Swordfish.

La première attaque à la roquette a frappé le kiosque, et avant que les destroyers aient l'occasion d'utiliser leurs armes, l'avant de l'U-190 s'élève en l'air et coule vers le fond de l'océan, moins de vingt minutes après le début de l'Opération Scuttled.

Avant l'opération de destruction de l'U-190, son périscope a été récupéré. En 1963, il a été installé au Crow's Nest Officers Club, à Saint-Jean de Terre-Neuve. Plusieurs années d'exposition aux intempéries ont fortement endommagés l'appareil, mais après avoir été révisé et réparé, il est remis comme neuf lors d'une cérémonie le 22 octobre 1998 sur la Water Street du club.

L'U-190 n'a pas subi de pertes parmi son équipage au cours de sa longue carrière.

Affectations successives[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Max Wintermeyer 20 février 1943 Kiel 30 mars 1943 Lorient 39 jours 7 015
2 Kptlt. Max Wintermeyer 1er mai 1943 Lorient 19 août 1943 Lorient 111 jours
Kptlt. Max Wintermeyer 30 septembre 1943 Lorient 1er octobre 1943 Brest 2 jours
3 Kptlt. Max Wintermeyer 7 octobre 1943 Brest 15 janvier 1944 Lorient 101 jours
Kptlt. Max Wintermeyer 7 mars 1944 Lorient 8 mars 1944 Lorient 2 jours
Kptlt. Max Wintermeyer 11 mars 1944 Lorient 12 mars 1944 Lorient 2 jours
4 Kptlt. Max Wintermeyer 16 mars 1944 Lorient 20 juin 1944 Lorient 97 jours
5 Oblt. Hans-Erwin Reith 17 août 1944 Lorient 4 octobre 1944 Flensbourg 49 jours
Oblt. Hans-Erwin Reith 10 février 1945 Kiel 14 février 1945 Horten 5 jours
6 Oblt. Hans-Erwin Reith 19 février 1945 Horten 14 mai 1945 Reddition au Canada 85 jours 590
Total 482 jours 7 605 t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See - Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-190 a opéré avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle:

  1. Neuland (4 mars 1943 - 6 mars 1943)
  2. Ostmark (6 mars 1943 - 11 mars 1943)
  3. Stürmer (11 mars 1943 - 19 mars 1943)
  4. sans nom (5 mai 1943 - 10 mai 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'Unterseeboot 190 a coulé 1 navire marchand de 7 015 tonneaux et un navire de guerre de 590 tonnes au cours des 6 patrouilles (482 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage
(GRT)
Convoi Fait[1]
8 mars 1943 Empire Lakeland Drapeau de la Grande-Bretagne Grande-Bretagne 7 015 SC-121 Coulé
16 avril 1945 HMCS Esquimalt (J 272) Drapeau du Canada Canada 590 Coulé

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. http://uboat.net/boats/successes/u190/html

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]