Unterseeboot 534

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
U-534
Image illustrative de l'article Unterseeboot 534
L'U-534 sur les quais de Birkenhead (2007).

Histoire
A servi dans Pavillon de la Kriegsmarine Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Commandé 10 avril 1941
Quille posée 20 février 1942
Lancement 23 septembre 1942
Mise en service 23 décembre 1942
Statut Coulé au large d'Elseneur
Caractéristiques techniques
Type U.Boot de type IX.C/40
Longueur 76,76 mètres
Maître-bau 6,76 mètres
Tirant d'eau 4,67 mètres
Déplacement 1 120 t (surface), 1 232 t (plongée)
Propulsion 2 moteurs Diesel, 2 électriques
Puissance 2x2200 ch (Diesel)
2x500 ch (électrique)
Vitesse 7,3 nœuds (plongée)
18,3 nœuds (surface)
Caractéristiques militaires
Armement Torpilles : 4 à l'avant, 2 à l'arrière
Canons : 1x105 mm et 2x37 mm
Rayon d'action 13.450 milles nautiques à 10 nœuds (surface)
63 milles nautiques à 4 nœuds (plongée)
Autres caractéristiques
Équipage 51 hommes
Chantier naval Deutsche Werft AG à Hambourg
Port d'attache Lorient en France
Flensbourg en Allemagne
Coordonnées 53° 23′ 42″ N 3° 00′ 34″ O / 53.3951, -3.00933 ()53° 23′ 42″ Nord 3° 00′ 34″ Ouest / 53.3951, -3.00933 ()  

53° 23′ 43″ N 3° 00′ 34″ O / 53.395178, -3.00933 () L'Unterseeboot 534 (ou U-534) est un sous-marin allemand construit pendant la Seconde Guerre mondiale et coulé en 1945. Renfloué en 1993, il est aujourd'hui exposé en Angleterre, à Birkenhead, le long de la Mersey (en face de Liverpool)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Après sa formation à Stettin en Pologne au sein de la 4. Unterseebootsflottille jusqu'au 31 mai 1943, l'U-534 est affecté dans une formation de combat à la base sous-marine de Lorient en France au sein de la 2. Unterseebootsflottille. Devant l'avancée des forces alliées en France, il rejoint à partir du 1er novembre 1944 la 33. Unterseebootsflottille à Flensbourg en Allemagne.

L'U-534 attaqué le 5 mai 1945.

Il est coulé le 5 mai 1945 dans le Cattégat au nord-ouest d'Elseneur au Danemark, à la position géographique de 56° 39′ N 11° 48′ E / 56.65, 11.8 (), par 10 charges de profondeur lancées d'un avion britannique Consolidated B-24 Liberator de l'escadrille Sqdn 86/G. Il y a 3 morts et 49 survivants parmi les hommes d'équipage.

En 1993 le millionnaire danois Karsten Ree sponsorise le renflouage du sous-marin à grand renfort des médias, la rumeur d'or nazi se trouvant dans l'U-boot aidant. L'espoir de trésor en or s'est dissout car l'U-boot ne contenait que ce à quoi l'on pouvait s'attendre. En 1996, il est transporté à Birkenhead au Royaume-Uni pour intégrer la collection du Warship Preservation Trust (en) sur les quais de Birkenhead.

Le musée a fermé le 5 février 2006. Le 27 juin 2007, l'autorité des transports publics du Merseyside (Merseytravel (en)) annonce qu'elle acquiert l'U-boot avec le projet de le couper en 3 sections pour le présenter au terminal de Ferry de Woodside (en)[2].

Le 21 octobre 2007, Merseytravel annonce que l'U-boot sera coupé en quatre pour faciliter son transport vers son nouveau site. Il sera présenté sous cette forme pour permettre aux visiteurs un meilleur accès et une meilleure visibilité. Merseytravel a déclaré que la préservation de la coque intacte aurait créé des frais de transport prohibitifs[3].

Le 6 février 2008, une équipe de techniciens a commencé le découpage de l'U-boot, l'opération devant durer un mois. À partir du 10 mars, les sections, chacune pesant près de 240 tonnes, ont été déplacées individuellement grâce à une grue flottante. La nouvelle présentation du sous-marin a ouvert le 10 février 2009[4].

Présentation des tronçons de l'U-534 (2009).

Affectations successives[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-534 n'a, ni coulé, ni endommagé de navire au cours des 3 patrouilles qu'il a effectuées.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le U-534 au Musée de Birkenhead, sur le site sous.marins.musees.free.fr, consulté le 9 mars 2014
  2. (en) Woodside Ferry to be new home for rescued U-boat, Liverpool Daily Post, juillet 2007. Consulté le 25 septembre 2007
  3. U-boat's future is secured, Liverpool Daily Post, octobre 2007. Consulté le 22 octobre 2007
  4. « U-Boat Story », Mersey Ferries (consulté le 15 février 2009)

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :