Unterseeboot 192

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Unterseeboot 192
Autres noms U-192
Histoire
A servi dans Pavillon de la Kriegsmarine Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Commandé 4 novembre 1940
Quille posée 27 novembre 1941
Lancement 30 juillet 1942
Mise en service 16 novembre 1942
Statut Propablement coulé au sud-Est du Cap Farvel
Caractéristiques techniques
Type U.Boot de type IX.C/40
Longueur 76,76 mètres
(Coque pressurisée: 58,75 mètres)
Maître-bau 6,86 mètres
(Coque pressurisée: 4,44 mètres)
Tirant d'eau 4,70 mètres
Tirant d'air 4,70 mètres
Déplacement 1 120 t (surface), 1 232 t (plongée)
Propulsion 2 moteurs Diesel, 2 électriques
Puissance 2 x 2 200 ch (Diesel)
2 x 500 ch (électrique)
Vitesse 7,3 nœuds (plongée)
18,3 nœuds (surface)
Caractéristiques militaires
Armement Torpilles de 533 mm - Tubes: 4 à l'avant, 2 à l'arrière
1 canon de 105 mm, 2 de 37 mm
Rayon d'action 13 450 milles nautiques à 10 nœuds (surface)
63 milles nautiques à 4 nœuds (plongée)
Autres caractéristiques
Équipage 55 hommes
Chantier naval AG Weser à Brême
N° de coque: 1038
Port d'attache Lorient (France)
Indicatif M-50 188

L'Unterseeboot 192 (ou U-192) est un sous-marin allemand (U-Boot) de type IX.C/40 construit pour la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Le sous-marin fut construit à Brême en 1942, il fut déclaré apte au service en avril 1943, après une série de tests de quatre mois effectuée en mer Baltique. L'U-192 était un U-Boot de type IX, possédant une autonomie plus grande et un nombre de torpilles plus important.

Mis en service le 16 novembre 1942, l'Unterseeboot 192 reçoit sa formation à Stettin en Allemagne au sein de la 4. Unterseebootsflottille jusqu'au 30 avril 193, il est affecté dans une formation de combat à Lorient en France dans la 10. Unterseebootsflottille, port qu'il atteindra jamais.

Il quitte le port de Kiel pour sa première mission le 13 avril 1943 sous les ordres de l'Oberleutnant zur See Werner Happe pour patrouiller dans l'Atlantique. Après 24 jours en mer, l'U-192 disparaît sans laisser de trace, emportant avec lui 55 marins.

Durant les 3 premières semaines de mission, l'opérateur radio signala sa position comme l'exigeait le protocole. Début mai, le contact fut perdu. En juin, la Kriegsmarine (marine allemande) considéra le sous-marin comme perdu. Après la guerre, des experts alliés avancèrent l'hypothèse que l'U-192 ait pu être coulé lors de son attaque sur le convoi SC-128 ; le HMS Loosestrife déclara avoir attaqué un sous-marin le 6 mai près de la zone du Cap Farvel au Groenland où était censé se trouver l'U-192 à la position géographique de 53° 06′ N 45° 02′ O / 53.1, -45.033 (). Cependant, les résultats de cette attaque ne furent pas considérés comme probants, en effet le sous-marin ne fut pas identifié et il ne fut pas non plus confirmé qu'il ait coulé. Le mystère quant à la fin de l'U-192 reste entier[1].

Affectations successives[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Oblt. Werner Happe 13 avril 1943 Kiel 6 mai 1943 Coulé 24 jours
Total 24 jours 0 t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-192 a opéré avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle:

  1. Meise (25 avril 1943 - 27 avril 1943)
  2. Star (27 avril 1943 - 4 mai 1943)
  3. Fink (4 mai 1943 - 6 mai 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'Unterseeboot 192 n'an ni coulé ni endommagé de navire au cours de l'unique patrouille (24 jours en mer) qu'il effectua

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Des analyses précédentes évoquaient la présence de l'HMS Pink au sud du Groenland qui aurait pu couler le sous-marin lors d'une attaque. Cette théorie fut abandonnée en 1991 après qu'une étude démontra que l'attaque fut infructeuse et que le sous-marin concerné n'était pas l'U-192.

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]