Unterseeboot type VII

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le U-995, de Type VII C, au mémorial naval de Laboe.

Le U-Boot de type VII était le cheval de bataille de la Kriegsmarine lors de la Seconde Guerre mondiale. Construit à plus de 700 exemplaires, ce qui est un record historique de production en série de sous-marins, il fut le type le plus utilisé de la guerre.

Ce type de sous-marins océaniques était un intermédiaire entre les types côtiers et les types de très long rayon d'action. Mieux adapté aux dimensions plus réduites de l'Atlantique Nord, le type VII ne tarda pas à remplacer complètement les types III et IV. Le type VII, introduit par la classe A, a connu plusieurs évolutions destinées à l'améliorer au cours de son existence.

Type VII classe A[modifier | modifier le code]

Le type VII classe A a été conçu entre 1933 et 1934 pour être le premier d'une nouvelle génération de sous-marins d'attaque. Les sous-marins de ce type étaient bien plus performants et bien mieux armés que ceux du type II, qu'ils remplaçaient, et étaient très appréciés de leurs équipages.

Pourvus de 4 tubes lance-torpilles avant et 1 tube lance-torpilles arrière, ils disposaient en général d'un magasin de 11 torpilles. Très agiles en surface, leur pont était également équipé d'un canon de 88 mm à grande cadence, disposant de 220 coups ; ce canon "Schiffskanone C/35 L/45" est de type différent du canon de 88 mm, et ses munitions sont différentes. Voir http://www.u-boote.fr/artillerie.htm.

Entre 1935 et 1937, 10 U-Boote de type VII-A ont été construits, dont 6 par AG Weser, et 4 par l’arsenal Germania :

Bateaux Nbre Chantier naval N° fabrique Construction
U-27 à U-32 6 AG Weser, Brême 908 à 913 1935 à 1937
U-33 à U-36 4 Germaniawerf, Brême 556 à 559 1935 - 1936

La liste des U-Boote de ce type sont:

À l'exception de deux d'entre eux, le U-29 et le U-30, qui se trouvaient dans la baie de Kupfermühle, ils ont tous été coulés durant la Seconde Guerre mondiale.

Caractéristiques du type VII classe A
Déplacement 626 t (surface)
745 t (plongée)
Longueur 64,50 m (hors-tout)
45,50 m (coque pressurisée)
Largeur 5,85 m (hors-tout)
4,70 m (coque pressurisée)
Tirant d'eau 4,40 m
Hauteur 9,50 m
Motorisation 2 310 ch (2 moteurs Diesel)
750 ch (2 moteurs électriques)
Vitesse 17 nœuds (surface)
8 nœuds (plongée)
Rayon d'action 11 470 km (surface à 10 nœuds)
175 km (plongée à 4 nœuds)
Armement principal 4 tubes lance-torpilles avant
1 tube lance-torpilles arrière
11 torpilles en magasin
Armement secondaire 1 canon de 88 mm "Schiffskanone C/35 L/45" (220 coups)
1 canon de 20 mm
Profondeur 220 m (maximale)
230-250 m (écrasement)
Équipage 42 à 46 hommes
Unités produites 10
Unités perdues 8

Type VII classe B[modifier | modifier le code]

Maquette écorchée de l'U-47 de Günther Prien.
Maquette vue de dessus del'U-47 de Günther Prien.

Le principal inconvénient du type VII classe A était la trop petite taille de ses réservoirs de fuel qui limitait son rayon d'action. Aussi, la classe B était-elle équipée de réservoirs externes additionnels permettant d'emporter 33 tonnes de fuel supplémentaires, ce qui augmentait le rayon d'action de 4 625 km à 10 nœuds en surface.

Les sous-marins de type VII classe B, dont 24 exemplaires ont été produits entre 1936 et 1940, était également mieux motorisés et plus rapides, et étaient équipés de deux gouvernails, afin de leur procurer une meilleure agilité. Ils étaient pourvus du même armement (à l'exception du U-83, qui ne disposait pas de tube lance-torpilles arrière), mais pouvaient embarquer 3 torpilles supplémentaires.

Beaucoup des sous-marins de type VII-B furent parmi les plus célèbres U-Boote de la Seconde guerre mondiale, notamment le U-48 (plus de victoires), le U-47, le U-99 et le U-100.

Bateaux Nbre Chantier naval N° fabrique Construction
U-45 à U-55 11 Bremer Vulkan, Brême 580 à 590 1936 à 1939
U-73 à U-76 4 Germaniawerft, Kiel 1 à 4 1938 à 1940
U-83 1 Flender Werke, Lübeck 291 1938 à 1940
U-84 à U-87 4 Flender-Werke, Lübeck 280 à 283 1938 à 1941
U-99 à U-102 4 Germaniawerft, Kiel 593 à 596 1937 à 1940

La liste des U-Boote de ce type sont:

Caractéristiques du type VII classe B
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Longueur 66,50 m (hors-tout)
48,8 m (coque pressurisée)
Largeur 6,20 m (hors-tout)
4,70 m (coque pressurisée)
Tirant d'eau 4,74 m
Hauteur 9,50 m
Motorisation 2800ch (2 moteurs Diesel)
750 ch (2 moteurs électriques)
Vitesse 17,9 nœuds (surface)
8 nœuds (plongée)
Rayon d'action 16 095 km (surface à 10 nœuds)
175 km (plongée à 4 nœuds)
Armement principal 4 tubes lance-torpilles avant
1 tube lance-torpilles arrière
14 torpilles en magasin
Armement secondaire 1 canon de 88 mm (220 coups)
1 canon de 20 mm
Profondeur 220 m (maximale)
230-250 m (écrasement)
Équipage 44 à 48 hommes
Unités produites 24
Unités perdues 20

Type VII classe C[modifier | modifier le code]

Le U-995, de Type VII C, au mémorial naval de Laboe.

Avec 654 exemplaires produits entre 1940 et 1945, le type VII classe C était le fer de lance de la Kriegsmarine. Les sous-marins de ce type ont été fabriqués tout au long de la Seconde guerre mondiale. Le premier U-Boot de type VII-C était le U-69, lancé en 1940.

Le type VII-C était une machine de guerre très efficace, et était présent quasiment partout où les U-Boote opéraient, bien que son rayon d'action soit moins important que celui de l'imposant type IX. Il est entré en service alors que les premiers succès du début de la guerre touchaient à leur fin, et il a été de la partie lors de la défaite finale infligée par la campagne anti-sous-marine alliée, en fin d'année 1943 et 1944.

Le type VII-C était une version légèrement modifiée du très fonctionnel VII-B. Il utilisait la même motorisation, mais étant sensiblement plus gros et plus lourd, il était un peu plus lent. Entre 1944 et 1945, la plupart des exemplaires ont été équipés d'un schnorchel. Il utilisait également le même armement, excepté pour le U-72, le U-78, le U-80, le U-554 et le U-555 qui n'avaient que 2 tubes lance-torpilles avant, et pour le U-203, le U-331, le U-351, le U-401, le U-431 et le U-651, qui n'avaient pas de tube lance-torpilles arrière.

L'un des plus fameux U-Boot de type VII-C était le U-96, dépeint par Lothar-Günther Buchheim en 1973 dans son roman Das Boot, qui a inspiré Wolfgang Petersen pour son film Das Boot, en 1981.

Bateaux Nbre Chantier naval N° fabrique Construction
U-69 à U-70 2 Arsenal Germania, Kiel 603 à 604 1938 à 1940
U-71 à U-72 2 Arsenal Germania, Kiel 618 à 619 1939 à 1941
U-77 à U-82 6 Bremer Vulkan, Brême 5 à 10 1939 à 1941
U-88 à U-92 5 Flender Werke, Lübeck 603 à 604 1938 à 1940
U-93 à U-98 6 Arsenal Germania, Kiel 603 à 604 1938 à 1940
U-132 à U-136 5 Bremer Vulkan, Brême 603 à 604 1938 à 1940
U-201 à U-212 12 Arsenal Germania, Kiel 603 à 604 1938 à 1940
U-221 à U-232 12 Arsenal Germania, Kiel 651 à 662 1940 à 1942
U-235 à U-240 6 Arsenal Germania, Kiel 665 à 670 1941 à 1943
U-241 à U-250 10 Arsenal Germania, Kiel 675 à 684 1941
U-251 à U-291 41 Bremer Vulkan, Bremen 16 à 56 1939 à 1943
U-301 à U-316 16 Flender-Werke, Lübeck 301 à 316 1940 à 1943
U-331 à U-350 20 Nordseewerke, Emden 203 à 222 1939 à 1943
U-351 à U-366 16 Flensburger Schiffsbau, Flensbourg 470 à 485 1939 à 1943
U-367 à U-370 4 Flensburger Schiffsbau, Flensbourg 490 à 493 1941
U-371 à U-390 20 Howaldtswerke, Kiel 2 à 21 1939 à 1943
U-391 à U-394 4 Howaldtswerke, Kiel 23 à 26 1941 à 1943
U-396 à U-400 5 Howaldtswerke, Kiel 28 à 32 1941
U-401 à U-430 30 Danziger Werft, Danzig 102 à 131 1939 à 1943
U-431 à U-434 4 F. Schichau, Danzig 1472 à 1475 1939 à 1941
U-435 à U-438 4 F. Schichau, Danzig 1477 à 1480 1939 à 1941
U-439 à U-442 4 F. Schichau, Danzig 1490 à 1493 1940 à 1942
U-443 à U-444 2 F. Schichau, Danzig 1498 à 1499 1940 à 1942
U-445 à U-448 4 F. Schichau, Danzig 1505 à 1508 1940 à 1942
U-449 à U-450 2 F. Schichau, Danzig 1520 à 1521 1940 à 1942
U-451 à U-458 8 Deutsche Werke, Kiel 282 à 289 1939 à 1941
U-465 à U-473 9 Deutsche Werke, Kiel 296 à 304 1940 à 1943
U-475 à U-480 6 Deutsche Werke, Kiel 306 à 311 1941 à 1943
U-481 à U-486 6 Deutsche Werke, Kiel 316 à 321 1941 à 1944
U-551 à U-650 100 Blohm & Voss, Hambourg 527 à 626 1939 à 1942
U-651 à U-683 33 Howaldtswerke, Hambourg 800 à 832 1939 à 1944
U-701 à U-705 5 HC Stülcken, Hambourg 760 à 764 1939 à 1941
U-706 1 HC Stülcken, Hambourg 766 1939 à 1941
U-707 à U-710 4 HC Stülcken, Hambourg 771 à 774 1940 à 1942
U-711 à U-722 12 HC Stülcken, Hambourg 777 à 788 1940 à 1943
U-731 à U-734 4 F. Schichau, Danzig 1522 à 1525 1940 à 1942
U-735 à U-740 6 F. Schichau, Danzig 1532 à 1537 1941 à 1943
U-741 à U-746 6 F. Schichau, Danzig 1544 à 1549 1941 à 1943
U-747 à U-750 4 F. Schichau, Danzig 1557 à 1560 1941
U-751 à U-768 18 Kriegsmarinewerft, Wilhelmshaven 134 à 151 1939 à 1943
U-771 à U-779 9 Kriegsmarinewerft, Wilhelmshaven 154 à 162 1940 à 1944
U-821 à U-822 2 Oderwerke, Stettin 821 à 822 1941 à 1944
U-825 à U-826 2 F. Schichau, Danzig 1588 à 1589 1942 à 1944
U-901 1 Vulcan, Stettin 14 1941 à 1944
U-903 à U-904 2 Flender-Werke, Lübeck 329 à 330 1942 à 1943
U-905 1 HC Stülcken, Hambourg 802 1942 à 1943
U-907 1 HC Stülcken, Hambourg 804 1942 à 1943
U-921 à U-928 8 Neptun Werft AG, Rostock 508 à 515 1940 à 1944
U-951 à U-994 44 Blohm & Voss, Hamburg 151 à 194 1941 à 1944
U-1051 à U-1058 8 arsenal Germania, Kiel 685 à 692 1942 à 1944
U-1101 à U-1102 2 Nordseewerke, Emden 223 à 224 1941 à 1944
U-1131 à U-1132 2 Howaldtswerke, Kiel 33 à 34 1942 à 1943
U-1161 à U-1162 2 Danziger Werft, Danzig 133 à 134 1942 à 1943
U-1191 à U-1210 20 F. Schichau, Danzig 1561 à 1580 1942 à 1943

La liste des U-Boote de ce type est:

Caractéristiques du type VII classe C
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Longueur 67,10 m (hors-tout)
50,5 m (coque pressurisée)
Largeur 6,20 m (hors-tout)
4,70 m (coque pressurisée)
Tirant d'eau 4,74 m
Hauteur 9,60 m
Motorisation 3 200 ch (2 moteurs Diesel)
750 ch (2 moteurs électriques)
Vitesse 17,7 nœuds (surface)
7,6 nœuds (plongée)
Rayon d'action 15 170 km (surface à 10 nœuds)
150 km (plongée à 4 nœuds)
Armement principal 4 tubes lance-torpilles avant
1 tube lance-torpilles arrière
14 torpilles en magasin
Armement secondaire 1 canon de 88 mm (220 coups)
1 canon de 20 mm
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Équipage 44 à 52 hommes
Unités produites 654
Unités perdues 492

U-flak[modifier | modifier le code]

Les U-flak étaient quatre sous-marins de type VII-C (le U-441, le U-256, le U-621 et le U-951) dont l'armement avait été modifié, et qui étaient lourdement armés pour la lutte anti-aérienne. Ils servaient à escorter les U-Boote opérant depuis les bases sous-marines françaises de l'Atlantique lors de leurs attaques.

Le concept de l'U-flak était né lorsque le 31 août 1942 l'U-256 fut gravement endommagé par un avion. Plutôt que de mettre l'U-Boot à la casse, il fut décidé de le réparer, et d'en faire un navire puissamment armé pour la lutte anti-aérienne, de manière à mettre un terme aux pertes infligées par l'aviation alliée dans le golfe de Gascogne.

L'U-flak était équipé de 2 tourelles Flakvierling 38 quadruples canon de 20 mm (800 coups/min), et d'un canon automatique Flak 36/37 de 37 mm (80/120 coups/min). Accessoirement, une batterie de roquettes antiaériennes fut testée sans succès et, de temps à autre, deux canons de 20 mm étaient également montés. L'emport de carburant se limitait au strict nécessaire pour opérer dans le golfe de Gascogne, et seules 5 torpilles étaient en magasin, préchargées dans les tubes, afin de ménager de l'espace pour les artilleurs.

Opérationnels à partir de juin 1943, ils prouvèrent immédiatement leur efficacité en prenant les avions de la Royal Air Force par surprise. Ces premiers succès amenèrent Karl Dönitz à les faire patrouiller en groupes dans le golfe de Gascogne et à lancer la conversion de trois autres sous-marins (le U-211, le U-263 et le U-271).

Mais la RAF développa rapidement des contre-mesures et, lorsque moins de six mois après elle commença à faire intervenir des navires de surface pour assister ses chasseurs-bombardiers, la conversion encore en cours des trois U-Boote fut arrêtée, et l'ensemble des U-flaks fut de nouveau converti en sous-marins conventionnels.

Type VII classe C/41[modifier | modifier le code]

Le U-995 dernier U-Boot de type VII encore existant au monde.

Le type VII classe C/41 était une version légèrement modifiée du VII-C, et disposait du même armement et de la même motorisation. La différence résidait dans le renforcement de la coque pressurisée, et l'allègement de la machinerie pour compenser, ce qui le rendait un peu plus léger que le VII-C.

Au total, 91 exemplaires en furent construits, dont seuls ceux produits après le U-1271 disposaient d'un équipement de largage de mines.

Le Mémorial naval de Laboe, au Nord de Kiel, présente le U-995, un U-Boot de type VII-C/41, et le dernier U-Boot de type VII encore existant au monde.

Bateaux Nbre Chantier naval N° fabrique Construction
U-292 à U-300 9 Bremer Vulkan, Brême 57 à 65 1941 à 1943
U-317 à U-328 12 Flender-Werke, Lübeck 317 à 328 1941 à 1944
U-827 à U-828 2 F. Schichau, Danzig 1590 à 1591 1942 à 1944
U-929 à U-930 2 Neptun Werft AG, Rostock 516 à 517 1942 à 1944
U-995 1 Blohm & Voss, Hambourg 195 1941 à 1944
U-997 à U-1010 14 Blohm & Voss, Hambourg 197 à 210 1941 à 1944
U-1013 à U-1025 13 Blohm & Voss, Hambourg 213 à 225 1942 à 1945
U-1063 à U-1065 3 Germaniawerf, Kiel 700 à 702 1941 à 1944
U-1103 à U-1110 8 Nordseewerke, Emden 225 à 232 1941 à 1944
U-1163 à U-1172 10 Danziger Werft, Danzig 135 à 144 1941 à 1944
U-1271 à U-1279 9 Bremer Vulkan, Brême 66 à 74 1942 à 1944
U-1301 à U-1308 8 Flensburger Schiffsbau, Flensbourg 494 à 501 1942 à 1945

La liste des U-Boote de ce type sont:

Caractéristiques du type VII classe C/41
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Longueur 67,10 m (hors-tout)
50,5 m (coque pressurisée)
Largeur 6,20 m (hors-tout)
4,70 m (coque pressurisée)
Tirant d'eau 4,74 m
Hauteur 9,60 m
Motorisation 3 200 ch (2 moteurs Diesel)
750 ch (2 moteurs électriques)
Vitesse 17,7 nœuds (surface)
7,6 nœuds (plongée)
Rayon d'action 15 725 km (surface à 10 nœuds)
150 km (plongée à 4 nœuds)
Armement principal 4 tubes lance-torpilles avant
1 tube lance-torpilles arrière
14 torpilles en magasin
Armement secondaire 1 canon de 88 mm (220 coups)
1 canon de 20 mm
Profondeur 250 m (maximale)
270-325 m (écrasement)
Équipage 44 à 52 hommes
Unités produites 91
Unités perdues  ?

Type VII classe C/42[modifier | modifier le code]

Le type VII classe C/42 fut conçu entre 1942 et 1943 pour remplacer le vieillissant type VII-C. Il aurait dû être équipé d'une coque pressurisée bien plus résistante, blindée par 28 mm d'acier, ce qui lui aurait permis de plonger deux fois plus profond que les précédents type VII-C.
Il était prévu pour être d'apparence similaire au type VII-C/41, mais dotés de deux périscopes dans le massif et de deux fois plus de torpilles.

Des contrats furent signés pour 164 exemplaires mais, alors que quelques chantiers en avaient commencé la construction, ils furent tous annulés le 30 septembre 1943 en faveur du type XXI.

Caractéristiques du type VII classe C/42
Déplacement 999 t (surface)
1099 t (plongée)
Longueur 68,70 m (hors-tout)
50,9 m (coque pressurisée)
Largeur 6,85 m (hors-tout)
5,00 m (coque pressurisée)
Tirant d'eau 5,00 m
Hauteur 10,00 m
Motorisation 3 300 ch (2 moteurs Diesel)
750 ch (2 moteurs électriques)
Vitesse 18,6 nœuds (surface)
7,6 nœuds (plongée)
Rayon d'action 23 310 km (surface à 10 nœuds)
150 km (plongée à 4 nœuds)
Armement principal 4 tubes lance-torpilles avant
1 tube lance-torpilles arrière
16 torpilles en magasin
Armement secondaire -
Profondeur 270 m (maximale)
350-400 m (écrasement)
Équipage 44 à 52 hommes
Unités produites -
Unités perdues -

Type VII classe D[modifier | modifier le code]

Le type VII classe D, conçu entre 1939 et 1940, était une version allongée du type VII-C, avec 3 rangées de 5 tubes verticaux. Ces tubes servaient à éjecter des mines marines.

Construit à 6 unités (le U-213, le U-214, le U-215, le U-216, le U-217 et le U-218) il se montra peu efficace et, à la fin de la guerre, seul un exemplaire n'avait pas été coulé.

Bateaux Nbre Chantier naval N° fabrique Construction
U-213 à U-218 6 Germaniawerft, Kiel 645 à 650 1940 à 1942
Caractéristiques du type VII classe D
Déplacement 965 t (surface)
1080 t (plongée)
Longueur 76,90 m (hors-tout)
59,8 m (coque pressurisée)
Largeur 6,40 m (hors-tout)
4,70 m (coque pressurisée)
Tirant d'eau 5,00 m
Hauteur 9,70 m
Motorisation 3 200 ch (2 moteurs Diesel)
750 ch (2 moteurs électriques)
Vitesse 16,7 nœuds (surface)
7,3 nœuds (plongée)
Rayon d'action 20 720 km (surface à 10 nœuds)
130 km (plongée à 4 nœuds)
Armement principal 4 tubes lance-torpilles avant
1 tube lance-torpilles arrière
6 torpilles en magasin
15 tubes de largage de mines
15 mines sous-marines de 350 kg
Armement secondaire -
Profondeur 200 m (maximale)
220-240 m (écrasement)
Équipage 46 à 52 hommes
Unités produites 6
Unités perdues 5

Type VII classe F[modifier | modifier le code]

Le type VII classe F, conçu en 1941, était un transporteur de torpilles. C'était le plus lourd et le plus gros des U-Boote de type VII construits. Son armement était identique à l'exception du fait qu'il ne disposait pas de canons sur le pont, mais il pouvait en contrepartie embarquer jusqu'à 39 torpilles.

Seuls quatre exemplaires en furent construits, deux d'entre eux (l'U-1059 et l'U-1062) étaient affectés au ravitaillement des flottilles de l'Est, tandis que les deux autres (l'U-1060 et l'U-1061) étaient affectés au ravitaillement des bases sous-marines de l'Atlantique.

Bateaux Nbre Chantier naval N° fabrique Construction
U-1059 à U-1062 4 Germaniawerft, Kiel 693 à 696 1941 à 1943
Caractéristiques du type VII classe F
Déplacement 1084 t (surface)
1181 t (plongée)
Longueur 77,60 m (hors-tout)
60,4 m (coque pressurisée)
Largeur 7,30 m (hors-tout)
4,70 m (coque pressurisée)
Tirant d'eau 4,90 m
Hauteur 9,60 m
Motorisation 3 200 ch (2 moteurs Diesel)
750 ch (2 moteurs électriques)
Vitesse 17,6 nœuds (surface)
7,9 nœuds (plongée)
Rayon d'action 27 195 km (surface à 10 nœuds)
140 km (plongée à 4 nœuds)
Armement principal 4 tubes lance-torpilles avant
1 tube lance-torpilles arrière
39 torpilles en magasin
Armement secondaire -
Profondeur 200 m (maximale)
220-240 m (écrasement)
Équipage 46 à 52 hommes
Unités produites 4
Unités perdues 3

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]