Unterseeboot type II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un sous-marin finlandais CV-707, renommé par la suite Vesikko, aujourd'hui visible à Suomenlinna.

Le U-Boot de type II était un sous-marin côtier de la Kriegsmarine qui s'inspirait du Vesikko (CV-707) finlandais. Ce sous-marin de défense côtière étant trop petit pour mener des opérations à longue distance, il s'en construisit un grand nombre sans que cela ne soulève de protestation alliée, notamment en raison de son caractère défensif et son armement réduit, ainsi que du fait qu'il était utilisé principalement pour former les officiers Allemands.

Suite à la signature du Traité de Versailles, à la fin de la Première Guerre mondiale, l'Allemagne a été désarmée, contrainte de livrer l'intégralité de la flotte de la Kaiserliche Marine (qui se sabordera dans la baie écossaise de Scapa flow, où elle était internée), et s'est vu interdire la construction de nouveaux sous-marins.

Cependant, à partir de la fin des années 1920 et du début des années 1930, elle a commencé à reconstituer ses forces armées. Le rythme du programme de réarmement s'est ensuite accéléré avec l'arrivée au pouvoir d'Adolf Hitler, et le premier U-boot de type II a été lancé le 11 février 1935. Sachant que cela serait pris comme une tentative de réarmement, Hitler a signé le 18 juin 1935 un accord avec l'Angleterre qui autorisait l'Allemagne à construire une flotte de surface équivalente à 35 % de celle de la Royal Navy, et une flotte de sous-marins égale. 11 jours plus tard, le U-1 était officiellement lancé.

La principale caractéristique du type II était sa petite taille, qui lui a valu le surnom de « Pirogue », et qui lui conférait l'avantage, sur les autres navires de taille plus importante, de pouvoir intervenir dans les eaux peu profondes, de plonger plus rapidement, et d'être moins facilement repérable, notamment en raison de son petit massif. En contrepartie, sa profondeur de plongée, son rayon d'action et son armement étaient très limités, et les conditions de vie à bord pénibles.

Le U-boot de type II ne possédait qu'une seule coque et n'était pas compartimenté. Il disposait de 3 tubes lance-torpilles avant, et d'une réserve de 5 torpilles, dont 3 préchargées dans les tubes. 1 canon de 20 mm 2 cm-Flak C/30 était également fourni, mais pas en tant qu'armement de pont.

L'espace intérieur était compté. Les 2 torpilles en réserve occupait l'espace depuis les tubes jusqu'au poste de central de navigation, et la plupart des 24 membres d'équipage vivaient également entre ces deux zones, partageant 12 couchettes. 4 couchettes supplémentaires étaient également disposées à proximité des moteurs pour les mécaniciens. Les sanitaires et la cuisine était également très sommaires, ce qui rendait les conditions de vie très spartiates lors des longues patrouilles.

La plupart des types II ont été retirés du service opérationnel après le tout début de la Seconde Guerre mondiale, servant alors à la mise en condition des équipages. Quelques-uns d'entre eux ont cependant été transportés dans la Mer Noire, où ils ont été utilisés contre la Russie. En comparaison à d'autres sous-marins allemands, et malgré quelques accidents, très peu de types II ont été perdus, ceci notamment en raison du fait que ces derniers servaient principalement à l'entraînement et ont très peu participé à la guerre sous-marine.

Ce premier pas en direction d'un réarmement avait pour objectif de fournir à l'Allemagne une expérience dans la construction et l'utilisation de sous-marins, ainsi que de mettre en place les fondations d'une industrie navales permettant la construction de navires plus importants par la suite. À ce titre, les sous-marins de type II ont été très efficaces et ont parfaitement rempli leurs objectifs.

Type II classe A[modifier | modifier le code]

Entre 1934 et 1935, le chantier naval Deutsche Werke AG de Kiel a construit 6 U-boots type II-A : U-1, U-2, U-3, U-4, U-5, U-6.

Bateaux Nbr Chantier naval N° fabrique Construction
U-1 à U-6 6 Deutsche Werke, Kiel 236 à 241 1935
Caractéristiques du type II classe A
Déplacement 254 t (surface)
303 t (plongée)
Longueur 40,90 m (hors-tout)
27,80 m (coque pressurisée)
Largeur 4,08 m (hors-tout)
4,00 m (coque pressurisée)
Tirant d'eau 3,83 m
Hauteur 8,60 m
Motorisation 700 ch (2 moteurs Diesel)
360 ch (2 moteurs électriques)
Vitesse 13 nœuds (surface)
6,9 nœuds (plongée)
Rayon d'action 2 500 km (surface à 8 nœuds)
55 km (plongée à 4 nœuds)
Armement principal 3 tubes lance-torpilles avant
5 torpilles en magasin
Armement secondaire 1 canon de 20 mm 2 cm-Flak C/30
Profondeur 100 m (garantie)
150 m (maximale)
Équipage 22 à 25 hommes
Unités produites 6
Unités perdues 3

Type II classe B[modifier | modifier le code]

Entre 1935 et 1936, les chantiers navals Deutsche Werke et Germaniawerft de Kiel ont construit 20 U-boots type II-B, auxquels se sont ajoutés deux construits par le chantier naval Flender-Werke de Lübeck entre 1938 et 1940.

Bateaux Nbr Chantier naval N° fabrique Construction
U-7 à U-12 6 Germaniawerft, Kiel 541 à 546 1934 - 1935
U-13 à U-16 4 Deutsche Werke, Kiel 248 à 251 1935
U-17 à U-24 8 Germaniawerft, Kiel 547 à 554 1935 - 1936
U-120 et U-121 2 Flender-Werke, Lübeck 268 et 269 1937 - 1940
Deutsche Werke 
U-7, U-8, U-9, U-10, U-11, U-12 ;
Germaniawerft 
U-13, U-14, U-15, U-16, U-17, U-18, U-19, U-20, U-21, U-22, U-23, U-24 ;
Flender-Werke 
U-120, U-121.
Caractéristiques du type II classe B
Déplacement 279 t (surface)
328 t (plongée)
Longueur 42,70 m (hors-tout)
28,20 m (coque pressurisée)
Largeur 4,08 m (hors-tout)
4,00 m (coque pressurisée)
Tirant d'eau 3,90 m
Hauteur 8,60 m
Motorisation 700 ch (2 moteurs Diesel)
360 ch (2 moteurs électriques)
Vitesse 13 nœuds (surface)
7 nœuds (plongée)
Rayon d'action 3100 milles marin - 5 750 km (surface à 8 nœuds)
43 milles marin - 70 km (plongée à 4 nœuds)
Armement principal 3 tubes lance-torpilles avant
5 torpilles en magasin
Armement secondaire 1 canon de 20 mm 2 cm-Flak C/30
Profondeur 100 m (garantie)
150 m (maximale)
Équipage 22 à 25 hommes
Unités produites 22
Unités perdues 8

Type II classe C[modifier | modifier le code]

Entre 1937 et 1940, les chantiers navals Deutsche Werke de Kiel ont construit 8 U-boots type II-C : U-56, U-57, U-58, U-59, U-60, U-61, U-62, U-63.

Bateaux Nbr Chantier naval N° fabrique Construction
U-56 à U-63 8 Deutsche Werke, Kiel 255 à 262 1937 - 1940
Caractéristiques du type II classe C
Déplacement 291 t (surface)
341 t (plongée)
Longueur 43,90 m (hors-tout)
29,60 m (coque pressurisée)
Largeur 4,08 m (hors-tout)
4,00 m (coque pressurisée)
Tirant d'eau 3,82 m
Hauteur 8,40 m
Motorisation 700 ch (2 moteurs Diesel)
410 ch (2 moteurs électriques)
Vitesse 12 nœuds (surface)
7 nœuds (plongée)
Rayon d'action 6 100 km (surface à 8 nœuds)
67 km (plongée à 4 nœuds)
Armement principal 3 tubes lance-torpilles avant
5 torpilles en magasin
Armement secondaire 1 canon de 20 mm 2 cm-Flak C/30
Profondeur 100 m (garantie)
150 m (maximale)
Équipage 22 à 25 hommes
Unités produites 8
Unités perdues 3

Type II classe D[modifier | modifier le code]

Entre 1939 et 1940, les chantiers navals Deutsche Werke de Kiel ont construit 16 U-boots type II-D : U-137, U-138, U-139, U-140, U-141, U-142, U-143, U-144, U-145, U-146, U-147, U-148, U-149, U-150, U-151, U-152.

Bateaux Nbr Chantier naval N° fabrique Construction
U-137 à U-152 16 Deutsche Werke, Kiel 266 à 281 1939 - 1941
Caractéristiques du type II classe D
Déplacement 314 t (surface)
364 t (plongée)
Longueur 43,97 m (hors-tout)
29,80 m (coque pressurisée)
Largeur 4,92 m (hors-tout)
4,00 m (coque pressurisée)
Tirant d'eau 3,93 m
Hauteur 8,40 m
Motorisation 700 ch (2 moteurs Diesel)
410 ch (2 moteurs électriques)
Vitesse 12,7 nœuds (surface)
7,9 nœuds (plongée)
Rayon d'action 9 000 km (surface à 8 nœuds)
90 km (plongée à 4 nœuds)
Armement principal 3 tubes lance-torpilles avant
5 torpilles en magasin
Armement secondaire 1 canon de 20 mm 2 cm-Flak C/30
Profondeur 100 m (garantie)
150 m (maximale)
Équipage 22 à 25 hommes
Unités produites 16
Unités perdues 3

Sources[modifier | modifier le code]