Dora (base)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

63° 26′ 23″ N 10° 25′ 16″ E / 63.4396, 10.4212

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dora.
Des sous-marins allemands devant la base de Dora.

Dora est une ancienne base sous-marine nazie construite durant la Seconde Guerre mondiale à Trondheim en Norvège. En allemand, Trondheim était appelée « Drontheim » et le nom Dora correspond à la lettre « D » dans l'alphabet radio allemand.

Contexte[modifier | modifier le code]

Après l'occupation de la Norvège en 1940, la Kriegsmarine s'est vite rendu compte que le pays ne disposait que d'infrastructures limitées pour les réparations navales. Des travaux importants sur un navire signifiait généralement un retour en Allemagne. La capitulation de la France deux mois plus tard a éclipsé l'importance stratégique de la Norvège dans une certaine mesure, mais elle était encore considérée comme un meilleur emplacement pour l'accès à l'Atlantique et l'océan Arctique que l'Allemagne. Néanmoins, une meilleure protection pour les U-boote (sous-marin) contre une attaque aérienne devait être nécessaire, un programme de construction de bunkers a donc été initié[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Construction[modifier | modifier le code]

La construction du bunker, qui devait faire partie de la plus grande base navale allemande en Europe du Nord, a commencé à l'automne 1941, un an après l' invasion de la Norvège.
L'ensemble du bunker mesure 153 m × 105 m. Le toit en béton et renforcé d'acier est de 3,5 m d'épaisseur, et les murs, également en béton, mais de 3 m d'épaisseur. Le travail a été entrepris par l'Organisation Todt (OT) Einsatzgruppe "Wiking" et par une entreprise de construction de Munich: la Sager & Wörner.

La base Dora 1 fut achevée en juin 1943, les travaux de Dora 2 commencèrent et Dora 3 fut simplement planifiée. À partir de juin 1943 et jusqu'à la fin de la guerre en mai 1945, elle abrite la 13. Unterseebootsflottille.

Après la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Après la guerre, Dora 1 devait être détruite au moyen de la dynamite, mais ce projet a finalement été annulée en raison de la construction massive et la taille du bunker. Faire sauter aurait causé de graves dommages aux bâtiments environnants.

La base a été brièvement utilisé par les Forces armées norvégiennes ; deux bâtiments supplémentaires, peints en bleu, ont été ajoutés sur la structure du bunker.

Aujourd'hui, l'ancienne base navale a été aménagé et l'on y trouve le stockage des archives de la ville, une piste de bowling et plusieurs autres entreprises. Les entrées des alvéoles construits à l'origine pour amarrer les U-Boote allemands sont maintenant utilisés comme un port pour les bateaux civils.

Galerie[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Jak P Mallmann Showell Hitler's U-boat Bases (2002) Sutton Publishing ISBN 0-7509-2606-6 p. 55

Liens externes[modifier | modifier le code]