Ray Dolby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dolby (homonymie).

Ray Dolby

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ray Dolby en 2004.

Nom de naissance Ray Milton Dolby
Naissance 18 janvier 1933
Portland (Oregon)
Décès 12 septembre 2013 (à 80 ans)
San Francisco (Californie)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Diplôme
Profession
Formation
Distinctions
Conjoint
Dagmar Baumert
Descendants
Tom Dolby,David Dolby

Ray Dolby (né le 18 janvier 1933 à Portland, en Oregon, mort le 12 septembre 2013 à San Francisco, en Californie) est un ingénieur américain.

Il est l'inventeur du système de réduction des bruits de fond (Dolby NR), et le président-fondateur des laboratoires Dolby. Il a déposé quelque 50 brevets, qui lui valent son admission au Temple de la renommée des inventeurs américains (National Inventors Hall of Fame).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Ray Dolby est le fils d'un courtier immobilier[1]. Il naît à Portland en Oregon, puis déménage avec sa famille à San Francisco en Californie. Il rencontre l'ingénieur Alexander M. Poniatoff (en), fondateur de l'entreprise d'électronique Ampex établie à Redwood City[2]. À partir de 1949, Dolby est employé à temps partiel par la société, alors qu'il est encore lycéen, et travaille à la mise au point du premier enregistreur magnétique. Il intègre l'université Stanford en 1953 et continue à travailler aux premiers prototypes d'enregistreurs vidéo sur bande. En 1957, il obtient un baccalauréat ès sciences (Bachelor of Science). Il poursuit ses études au Royaume-Uni grâce à une bourse Marshall (en) et une bourse de recherche NSF-GRF (en) de la National Science Foundation. Il étudie la physique au Pembroke College de l'université de Cambridge, où il obtient un doctorat (PhD) en 1961[3],[4].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Entre 1963 et 1965, Ray Dolby est employé comme conseiller technique par l'Organisation des Nations unies en Inde. Il retourne ensuite au Royaume-Uni, où il fonde les Laboratoires Dolby[2]. La même année, il invente le Dolby Sound System, dont le brevet est déposé en 1969. En 1976, il s'établit à San Francisco, où est localisé le nouveau siège de son entreprise[5].

Dolby est l'inventeur du système de réduction des bruits de fond, connu sous le nom de Dolby NR (Dolby noise-reduction system), pour les bandes magnétiques audio, et du son multicanal ou son « surround ». Il est aussi le co-inventeur de l'enregistrement vidéo sur bande magnétique, alors qu'il travaillait chez Ampex[1],[4].

Ray Dolby dépose 50 brevets au cours de sa carrière, avant de prendre sa retraite en 2011[4]. En 2013, le magazine Forbes estime sa fortune à 2,3 milliards de dollars[6].

Philanthropie[modifier | modifier le code]

Ray Dolby et son épouse Dagmar effectuent des dons en faveur de divers organismes. Ils soutiennent notamment le centre médical California Pacific de San Francisco et l'université de Californie à San Francisco (UCSF), où est édifié le Ray and Dagmar Dolby Regeneration Medicine Building[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 1986, Ray Dolby est fait officier honoraire de l'Ordre de l'Empire britannique (OBE)[7].

Récompenses[modifier | modifier le code]

L'ingénieur américain est récompensé par l'Académie des arts et des sciences du cinéma, qui lui décerne un Oscar scientifique ou technique (Academy Scientific and Technical Award) en 1979 et un Oscar dix ans plus tard. L'Académie nationale des arts et des sciences de la télévision lui remet un Emmy en 1989 et 2005. La National Academy of Recording Arts and Sciences lui attribue un Grammy award en 1995[7],[8].

La Society of Motion Picture and Television Engineers (SMPTE) lui remet le Samuel L. Warner Memorial Medal Award en 1978, la médaille du progrès en 1983 et la médaille d'or Alexander M. Poniatoff. En 1997, Ray Dolby reçoit la médaille nationale de la technologie et de l'innovation, le Masaru Ibuka Consumer Electronics Award (en) de l'Institute of Electrical and Electronics Engineers et la Medal of Achievement de l'American Electronics Association (en)[7].

En 2004, il est admis au National Inventors Hall of Fame[3].

Il détient des doctorats honoraires de l'université de Cambridge (Doctorat en sciences) et de l'université d’York[7].

Vie privée et famille[modifier | modifier le code]

Ray Dolby souffre de la maladie d'Alzheimer durant plusieurs années. En 2013, les médecins diagnostiquent une leucémie. Il meurt le 12 septembre 2013 à San Francisco[9].

L'ingénieur et son épouse Dagmar ont deux fils, Tom Dolby (en), journaliste et romancier[8], et David Dolby, qui siège au conseil d'administration de l'entreprise[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Matt Schudel, « Ray Dolby, pioneer in recorded sound, dies at 80 », The Washington Post,‎ 18 septembre 2013
  2. a et b (en) Natasha Singer, « Ray Dolby, Who Put Moviegoers in the Middle, Is Dead at 80 », The New York Times,‎ 13 septembre 2013
  3. a et b (en) « Ray Dolby, Founder of Dolby Labs, Dead at 80 », Variety,‎ 12 septembre 2013
  4. a, b et c Benoît Georges, « Dolby, plus de son et moins de bruit », Les Échos,‎ 21 août 2012
  5. a et b (en) Sarah Skidmore Sell, « Founder of Dolby Laboratories dies », Associated Press,‎ 12 septembre 2013
  6. (en) Tim Appelo, « Genius Sound Engineer Ray Dolby Dies at 80 », The Hollywood Reporter,‎ 12 septembre 2013
  7. a, b, c et d (en) Glenn White et Gary J. Louie, The Audio Dictionary : Third Edition, Revised and Expanded, University of Washington Press,‎ 2005, 3e éd., 504 p. (ISBN 9780295984988, lire en ligne), p. 117-118
  8. a et b (en) « Audio pioneer Ray Dolby dies aged 80 », BBC,‎ 12 septembre 2013
  9. a et b « Ray Dolby, pionnier de la technologie audio, est mort », Le Monde,‎ 13 septembre 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]