Studios Olympic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les studios d'enregistrement Olympic (en anglais Olympic Studios) sont situés au 117 Church Road, à Barnes, dans le district de Richmond upon Thames, à environ dix kilomètres au sud-ouest du centre de Londres. Cette banlieue se situe à la bordure sud-ouest du Grand Londres. Les plus grands groupes de rock y ont enregistré des albums, notamment à la fin des années 1960 et au début des années 1970.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers studios Olympic étaient situés dans le centre de Londres à la fin des années 1950. Angus McKenzie en était à l'époque le directeur. Conjointement avec Richard Swettenham, il ouvre le Studio 1 d'Olympic. L'ingénieur Keith Grant quitte les studios IBC pour la compagnie en 1958. Swettenham conçoit alors une nouvelle console professionnelle très innovante à l'époque, opérationnelle vers 1960. Des groupes comme les Yardbirds, Alex Korner ou encore Graham Bond s'y retrouvent. Le premier single des Rolling Stones, Come On, des tubes de Dusty Springfield, la version de Wild Thing des Troggs, comptent parmi les nombreux enregistrements réalisés là. La LWT (pour Long Weekend Television) y réalise ses productions musicales. Quand le bail expire en 1965, Cliff Adams et Keith Grant prennent possession du studio, qui se retrouve à son emplacement actuel au sud-ouest de Londres en 1966. La construction qui abrite encore le studio remonte à 1906. Au départ un théâtre, Guild TV le convertit à la fin des années 1950 en studio de cinéma. L'architecte Robertson Grant réalise les travaux de transformation pour le compte de McKenzie, tandis que l'acoustique est confiée à Keith Grant et Russel Pettinger.

Les Rolling Stones comptent parmi les premiers clients des nouveaux studios, et enregistrent six LP consécutivement, entre 1966 et 1972, en commençant par Between the Buttons. Les Beatles y enregistrent pour Baby You're a Rich Man, comme les Who pour leurs albums Who's Next, The Who by Numbers et Who Are You. Le studio est largement utilisé par Led Zeppelin jusqu'en 1975, pour Physical Graffiti. Cette même année, Queen s'y retrouve pour un album révolutionnaire, A Night at the Opera. La production des albums ou singles phares du rock continue, avec The Small Faces, Jimi Hendrix, Traffic, Hawkwind et Procol Harum, avec leur tube A Whiter Shade of Pale. Le studio Olympic devient l'endroit idéal pour enregistrer des bandes originales de film.
Une des raisons de ce succès est la présence du producteur et ingénieur du son Glyn Johns et de son frère Andy Johns. L'équipe compte aussi le manager et ingénieur du son Keith Grant, et Richard Swettenham, Keith Harwood, George Chkiantz, Eddie Kramer, Phill Brown, Phil Chapman, Chris Kimsey, Roger Mayer, ainsi qu'Alan O'Duffy. Le studio se caractérise très tôt par ses consoles de mixage, construites par le staff lui-même (Keith Grant et, plus tard, Jim McBride), et seulement pour ce projet. Swettenham commercialise finalement vers 1970 les consoles Helios, qui, aujourd'hui encore, continuent d'être réputées pour leur qualité sonore.

En 1987 Virgin acquiert les locaux et le matériel, et vide la fameuse pièce après avoir consulté un acousticien japonais, renommé dans la construction de studios, qui la déclare « inutilisable pour l'enregistrement » !… Lors d'une vente aux enchères, Barbara Jefferies, le manager de Virgin de l'époque, se défait de précieuses sessions d'enregistrement pour des sommes considérables, ouvrant ainsi la porte à la contrebande. Plusieurs groupes rachèteront au prix fort des bandes aux bootleggers, lorsque des années plus tard les coffrets multi-CD devenus populaires nécessiteront des titres inédits.

Sessions d'enregistrement[modifier | modifier le code]

Chanson[modifier | modifier le code]

Liste chronologique (titre du morceau, suivi du titre de l'album, du nom de l'artiste et de la date d'enregistrement) :

  • “Tangerine” - Led Zeppelin III, Led Zeppelin (entre mai et août 1970 ?)
    La chanson est enregistrée avec le studio mobile des Rolling Stones mais mixée aux studios Olympic.

Albums[modifier | modifier le code]

Liste chronologique des albums (nom de l'album, suivi de celui de l'artiste et de la date d'enregistrement) :

  • Debut - Björk (début 1993)
    Les autres studios sont : Wild Bunch, Townhouse, Livingston, Matrix, Swanyard, Workhouse pour Londres, et Beats Recording pour Bombay et Summa pour Los Angeles.

Artistes[modifier | modifier le code]

Liste alphabétique des groupes ou artistes (ayant sorti un ou des albums sous ce nom) ayant enregistré au moins une fois aux studios :

Années 1960 Années 1970 Années 1980 Années 1990 Années 2000
Barbra Streisand Andy Fairweather-Low Boy George 808 State Arctic Monkeys
Blind Faith Barbra Streisand Bryan Adams Alison Limerick Babyshambles
Cream Barclay James Harvest Chris de Burgh Bad Company Björk
Donovan David Bowie Chris Rea Beth Orton Connie Talbot
Dusty Springfield Deep Purple Climie Fisher Björk Delta Goodrem
Ella Fitzgerald Eagles David Sylvian Cast Goldfrapp
Fairport Convention Elmer Bernstein Diesel Park West Depeche Mode Gwen Stefani
George Martin Fairport Convention Duran Duran Des'ree Hooka Hey
The Graham Bond Organisation Gong Fine Young Cannibals INXS Kaiser Chiefs
Jimi Hendrix Hawkwind Kirsty MacColl James Kasabian
Joe Cocker Humble Pie Level 42 Jesus Jones Madonna
Led Zeppelin Jesse Davis Living in a Box Morrissey Melanie C
Matt Monroe King Crimson Paul McCartney Oasis Oasis
Procol Harum Led Zeppelin Paul Young Pet Shop Boys Placebo
Scott Walker Motörhead Queen Prince The Courteeners
Small Faces Mott the Hoople Roger Waters Simple Minds The Pigeon Detectives
The Beatles Perry Como Roxy Music Sophie Ellis-Bextor The Rivitive
The Jimi Hendrix Experience Pink Floyd Spandau Ballet Suede The Used
The Rolling Stones Queen Tears for Fears Terence Trent D'Arby The Zutons
The Troggs Sammy Davis Jr The The The Cranberries Mika
The Zombies Squeeze Transvision Vamp The Verve
Tony Bennett The Buzzcocks T'Pau Zucchero
Traffic The Jam
Yardbirds The Pretty Things
The Stranglers
The Tourists
The Who
Thin Lizzy
Tony Bennett

Notes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Position géographique du studio: 51° 28′ 30″ N 0° 14′ 27″ O / 51.475133, -0.240741 ()