A Whiter Shade of Pale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

A Whiter Shade of Pale

Single par Procol Harum
extrait de l'album Procol Harum
Face A A Whiter Shade of Pale
Face B Lime Street Blues
Sortie 12 mai 1967
Enregistré Studios Olympic, Londres
Durée 4:03
Genre pop psychédélique, rock progressif
Auteur Keith Reid
Compositeur Gary Brooker, Matthew Fisher
Producteur Denny Cordell
Label Deram
Classement 1er (Royaume-Uni)
5e (États-Unis)

Singles par Procol Harum

Pistes de Procol Harum

A Whiter Shade of Pale est une chanson du groupe britannique Procol Harum, sortie en single en mai 1967.

Histoire[modifier | modifier le code]

A Whiter Shade of Pale, premier single de Procol Harum, atteint la première place du hit-parade dans de nombreux pays, y compris au Royaume-Uni, et reste l'une des chansons les plus connues du groupe. Selon une estimation réalisée pour la BBC, il s'agit de la chanson la plus diffusée dans les lieux publics britanniques durant la période 1934-2009[1].

Elle n'apparaît pas sur l'édition britannique originale du premier album du groupe, Procol Harum, également sorti en 1967, mais est présente sur la version américaine, ainsi que sur la version CD.

Le texte comporte quatre couplets, mais seuls les deux premiers figurent sur l'enregistrement original. Le troisième couplet a pu être entendu lors de prestations scéniques de Procol Harum, tout comme le quatrième mais plus rarement.

A Whiter Shade of Pale était créditée à l'origine à Keith Reid (paroles) et Gary Brooker (musique). Une décision de justice en 2005 a reconnu que l'organiste Matthew Fisher avait également contribué à l'écriture de la musique, et devait être crédité comme coauteur de la chanson et recevoir une part des royalties liées[2]. Musicalement, la ligne d'orgue de la chanson s'inspire de deux pièces de Jean-Sébastien Bach, la cantate Wachet auf, ruft uns die Stimme (BWV 140) et la Suite pour orchestre no 3 en ré majeur (BWV 1068), mais contrairement à une croyance répandue, il ne s'agit pas d'une reprise note pour note de Bach[3].

Musiciens[modifier | modifier le code]

Reprises[modifier | modifier le code]

A Whiter Shade of Pale a été reprise dès 1967 par The Box Tops sur l'album The Letter/Neon Rainbow, par Giorgio Moroder et son Munich Machine en 1978 en version disco, puis par Annie Lennox dans l'album Medusa et par Black Label Society sur l'album Hangover Music Vol. IV. On la retrouve également enregistrée par Sarah Brightman et dans plusieurs albums de Bonnie Tyler. Elle est également reprise par David Lanz dans son album Cristofori's Dream. La chanteuse allemande Doro a également repris cette chanson sur son premier album solo Force majeure en 1989. Elle a aussi été reprise par Percy Sledge[4].

La chanson a été adaptée en français par le chanteur québécois Donald Lautrec (Le Jour du dernier jour) dès 1967, puis pour Nicoletta en 1973 (Les orgues d'antan). Il en existe également des adaptations en allemand (Tränen im Gesicht), en italien par Dik Dik (Senza Luce), en japonais par Angela Aki (Blue Shadow), en suédois (Då är hon åter lika blek), en espagnol (Con Su Blanca Palidez), en portugais (Ao Meu Lado Outra Vez) et en finnois par Topmost (Merisairaat kasvot)[5]

Réutilisations[modifier | modifier le code]

A Whiter Shade of Pale est le thème principal du court métrage Life Lessons réalisé par Martin Scorsese pour le film New York Stories avec Nick Nolte et Rosanna Arquette. Elle apparaît également dans les films Breaking the Waves de Lars von Trier, Les Démons de Jésus de Bernie Bonvoisin, Traque sur Internet d'Irwin Winkler, Good Morning England de Richard Curtis, Les Cent Pas de Marco Tullio Giordana ou encore Entre ciel et terre d'Oliver Stone.

Cette chanson apparaît dans l'épisode 16 de la saison 6 (Trou noir) de la série Dr House : l'acteur Hugh Laurie en joue les premières mesures sur un orgue Hammond. Elle est aussi utilisée en clôture de l'épisode 7 de la saison 6 (Victimes du passé) de la série Cold Case : Affaires classées et dans Le 10e Royaume.

Cette chanson fait également une apparition remarquée dans le film de science-fiction Oblivion. Elle y est diffusée presque intégralement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Whiter Shade 'most played' song », BBC News,‎ 13 avril 2009 (consulté le 3 octobre 2009)
  2. « Victory for Whiter Shade organist », BBC News,‎ 30 juillet 2009 (consulté le 3 octobre 2009)
  3. Bernard S. Greenberg, « What Bach Piece is A Whiter Shade of Pale? », J. S. Bach FAQ (archive.org),‎ 2000 (consulté le 21 septembre 2009)
  4. https://www.youtube.com/watch?v=KJ7j_3L3Bhc
  5. « Procol Harum songs in non-original languages », Beyond the Pale (consulté le 1er juin 2010)