Chris Rea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chris et Rea.

Chris Rea

Description de cette image, également commentée ci-après

Chris Rea en concert en 2011 à Varsovie

Informations générales
Nom de naissance Christopher Anton Rea
Naissance 4 mars 1951 (63 ans)
Middlesbrough, Angleterre
Activité principale Auteur-compositeur
Genre musical Pop, blues, rock
Instruments Vocal, guitare, piano
Années actives 1978 - présent
Labels United Artists Records
Geffen Records
East West Records
Motown Records

Christopher Anton Rea, né le 4 mars 1951 à Middlesbrough, est un chanteur auteur-compositeur anglais à succès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a deux frères et quatre sœurs. Son père, Hugh Rea, était glacier dans la proche banlieue de Middlesbrough, à Guisborough. Dans cette banlieue, « Aller chez Rea's » (prononcer « Rias ») signifiait aller manger une glace.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Chris Rea succède à David Coverdale (futur Deep Purple et Whitesnake) dans le groupe Magdalene, et gagne un concours national de jeunes talents en 1975 mais le groupe ne parvient pas à signer un contrat avec une maison de disques. Chris Rea le quitte pour entamer en 1976 une carrière solo et signe alors un contrat avec la maison de disques Magnet. En 1978, il enregistre l'album Whatever Happened to Benny Santini ? avec le titre Fool (If You Think It's Over) écrit pour une de ses sœurs, l'album devient disque d'or aux États-Unis.

La percée européenne[modifier | modifier le code]

Chris Rea dans les années 80

Rea commence par se concentrer sur l'Europe, sortant huit albums dans les années 1980. Les titres On the Beach (1986), Josephine (1987) ont un grand succès en France. La compilation New Light Through Old Windows, datant de 1988 regroupe ses plus grands titres d'alors. Son album suivant l'amène au sommet de sa carrière : The Road to Hell est no 1 dans les hit-parades anglais. Cette popularité européenne ne traverse toutefois pas l'Atlantique, où ses chansons connaissent des résultats plus modestes. L'album suivant, Auberge, trouvera lui aussi son public en Europe.

Après Auberge[modifier | modifier le code]

Depuis 1991 et l'album Auberge, Chris Rea produit au moins un album par an. Même s'il ne rencontre pas le même succès, il poursuit enregistrements et tournées.

En 2000, le groupe français de musique électronique Superfunk associé au chanteur américain Ron Carroll, s'inspire largement dans leur morceau Lucky Star du morceau Joséphine.

En 2001, un remix du titre de Chris Rea On The Beach (1986) rencontre un petit succès sur les pistes de dance.

Combat contre le cancer et retour au blues[modifier | modifier le code]

Après un grave cancer (et seulement 50 % de chance de survie après une opération), Chris Rea se promet de revenir aux racines du blues, si sa santé le lui permet après son opération. C'est ce qu'il fait en 2002, avec l'album Dancing Down The Stony Road, résultat de séances d'enregistrement en France et en Angleterre. Une version raccourcie de cet album sortit plus tard sous le titre Stony Road. L'album est suivi d'un DVD du même nom incluant un making-of et l'enregistrement du concert donné au festival de Jazz de Montreux.

En 2003, Chris Rea crée son propre label Le Jazzee Blue afin de se libérer de la pression des maisons de disques et de leurs contraintes dans la création.

Il a depuis sorti l'album de blues intitulé Blue Street (Five Guitars), un album jazz-blues instrumental contenant un impressionnant jeu de guitare. Plus récemment, The Blue Jukebox est un autre album jazz-blues.

En tant que bluesman, Chris Rea est un musicien fidèle à ses racines. Il a travaillé avec David Knopfler sur deux albums, Wishbones en 2001 et Ship of Dreams en 2004. Après la sortie d'un coffret de 11 nouveaux CD fin 2005 intitulé Blue Guitars, il entame en février 2006 ce qu'il dit être la dernière tournée de sa carrière.

En 2008, il fait un retour remarqué avec The Return of the Fabulous Hofner Blue Notes, album très travaillé artistiquement que les amateurs considèrent en même temps comme un retour aux sources mais aussi comme un renouveau musical, comme l'atteste la surprenante Russian Roulette. La même année sort une nouvelle compilation intitulée selon l'un de ses titres les plus connus, Fool if You Think it's Over (« Tu es idiot si tu crois que c'est fini »). Certains[Qui ?] l'interprèteront comme l'annonce d'une éventuelle reprise des tournées ou bien de l'élaboration d'un nouvel album.

Film[modifier | modifier le code]

Chris Rea s'est sérieusement investi dans le film « Parting shots ». Il tient le rôle principal de cette comédie, aux côtés d'acteurs comme John Cleese, Bob Hoskins et de la fabuleuse et toujours délicieusement timbrée Joanna Lumley. Chris Rea joue le rôle d'un homme à qui l'on révèle que le cancer lui laisse six semaines à vivre et qui décide de tuer ceux qui lui ont fait du mal durant sa vie.

Notons par ailleurs qu'il est l'auteur d'un long-métrage peu connu du grand public : « La passione ». Le film, dont l'action se situe au début des années 60, s'articule autour de la rencontre passionnelle entre un jeune garçon et l'atmosphère exaltante du monde des grands prix de formule un. Ce thème est largement révélateur d'un sujet cher à Chris Rea, lui même grand passionné de sport automobile. On pourra y remarquer l'apparition de la chanteuse de jazz Shirley Bassey. Enfin, il semblait fort logique que, musicien de son état, Chris Rea compose lui-même la bande originale de l'œuvre.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1988 New Light Through Old Windows (album remastérisé de ses meilleurs morceaux)
  • 1994 The Best of Chris Rea
  • 2001 The Very Best of Chris Rea
  • 2005 Blue Guitars
  • 2006 The Road To Hell & Back (Live)
  • 2008 Fool if you think it's over
  • 2009 Still So Far To Go... The Best of Chris Rea

Liens externes[modifier | modifier le code]