Raymond Chandler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chandler.

Raymond Chandler

Description de l'image  Defaut.svg.
Nom de naissance Raymond Thornton Chandler
Activités Romancier, scénariste
Naissance 23 juillet 1888
Chicago, Illinois, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 26 mars 1959 (à 70 ans)
La Jolla, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman policier
Distinctions Prix Edgar-Allan-Poe du meilleur roman 1955

Œuvres principales

Raymond Chandler (23 juillet 188826 mars 1959) est un écrivain américain, auteur des romans policiers ayant pour héros le détective privé Philip Marlowe. Son influence sur la littérature policière moderne, et tout particulièrement le roman noir, est aujourd'hui incontestable. Son style, alliant étude psychologique, critique sociale et ironie, a été largement adopté par plusieurs écrivains du genre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Chicago dans l'Illinois en 1888, Chandler déménage en Grande-Bretagne, avec sa mère, d'origine irlandaise, au cours de l'année qui suit le divorce de ses parents (1895). Inscrit au Dulwich College en 1900 où il est externe jusqu'en 1905, il voyage pendant les vacances en France et en Allemagne. Il est naturalisé britannique en 1907 afin de pouvoir subir l'examen du service civil. Il réussit cet examen et travaille pendant moins d'un an dans les bureaux de l'Amirauté britannique. De cette époque date la publication de son premier poème. Après avoir démissionné du service civil, Chandler travaille comme pigiste pour divers journaux, dont The Spectator, et continue de composer des poésies de style « romantique tardif ».

Chandler rentre aux États-Unis avec sa mère en 1912 et entreprend un temps des études pour devenir comptable. En 1917, il s'engage dans l'armée canadienne et combat en France. Après l'armistice, il s'installe à Los Angeles et commence une liaison avec une femme plus âgée, Cissy Pascal, qu'il épousera. Il exerce divers petits métiers : cueilleur d'abricots, employé d'un fabriquant de raquettes de tennis. En 1932, il est vice-président du Dabney Oil Syndicate à Signal Hill en Californie, mais il perd cet emploi lucratif en raison de son alcoolisme et de la Grande Dépression de 1929.

Lecteur de pulps, il se décide à rédiger des nouvelles policières, espérant sans trop y croire pouvoir gagner sa vie grâce à sa plume. Sa première nouvelle, Blackmailer's Don't Shoot, qu'il passe cinq mois à écrire et pour laquelle il touche 180 dollars, paraît dans Black Mask en 1933. Jusqu'en 1938, Chandler en produit une bonne douzaine, dont plusieurs seront en partie reprises ou refondues pour tisser la trame de ses romans. Le premier, Le Grand Sommeil (The Big Sleep), que l'auteur rédige en trois mois et qu'il publie en 1939, connaît un succès immédiat et marque la première apparition d'un héros récurrent, le détective privé de Los Angeles Philip Marlowe, nommé ainsi en l'honneur du dramaturge élisabéthain Christopher Marlowe. Ce fin limier, plutôt taciturne, apparaît proprement dégoûté par l'hypocrisie du milieu ambiant et de la société américaine en général. Son regard sévère sur cet univers décadent se voit relevé par un humour grinçant et pince-sans-rire. S'il se révèle à ses heures aussi alcoolique que désabusé, il poursuit avec sagacité la vérité sur les affaires qui lui sont confiées. On retrouve Marlowe dans tous les romans de Chandler et dans deux nouvelles tardives.

La récente célébrité acquise ouvre rapidement à Chandler les portes de Hollywood. Il y travaille comme scénariste, notamment avec Billy Wilder sur le roman de James M. Cain Assurance sur la mort (Double Indemnity) (1944) et avec Alfred Hitchcock sur le roman L'Inconnu du Nord-Express de Patricia Highsmith pour Strangers on a Train (1951). Il rédige également deux scénario originaux : Le Dahlia bleu (The Blue Dahlia), réalisé en (1946) par George Marshall et Playback, qui ne sera pas produit et que Chandler transformera ultérieurement en roman.

Lorsque Cissy meurt en 1954, Chandler recommence à boire. La qualité de son écriture s'en ressent et il tente de se suicider en 1955. En dépit du l'admiration grandissante que lui vouent les milieux littéraires et le grand public, les dernières années de l'écrivain se placent sous le signe d'un état dépressif chronique. Si Chandler parvient à en atténuer les effets pendant un bref séjour en Angleterre, il y retombe plus profondément dès son retour en Californie.

Il est mort d'une pneumonie le 26 mars 1959.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans de la série Philip Marlowe[modifier | modifier le code]

  • The Big Sleep (1939). Roman fondé sur les nouvelles "Killer in the Rain" (1935) et "The Curtain" (1936).
    Publié en français sous le titre Le Grand Sommeil, traduit par Boris Vian, Paris, Gallimard, Série noire no 13, 1948 ; réédition, Paris, Gallimard, La Poche noire no 26, 1967 ; réédition Paris, Gallimard, Carré noir no 106, 1973 ; Paris, Gallimard, Bibliothèque noire, 1992 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio no 1865, 1987 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio policier no 13, 1998
  • Farewell, My Lovely (1940). Roman fondé sur les nouvelles "The Man Who Liked Dogs" (1936), "Try The Girl" (1937) et "Mandarin's Jade" (1937).
    Publié en français sous le titre Adieu, ma jolie, traduit par Geneviève de Genevraye, Paris, Gallimard, Série noire no 12, 1948 ; réédition, Paris, Gallimard, La Poche noire no 2, 1967 ; réédition, Paris, Gallimard, Carré noir no 135, 1973 ; réédition, Paris, Gallimard, Bibliothèque noire, 1988 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio no 1991, 1988 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio policier no 123, 2000
  • The High Window (1942). Roman fondé sur les nouvelles "Bay City Blues" (1938) et "The Lady in The Lake" (1939).
    Publié en français sous le titre La Grande Fenêtre, traduit par Renée Vavasseur et Marcel Duhamel, Paris, Gallimard, Série noire no 45, 1949 ; réédition, Paris, Gallimard, La Poche noire no 65, 1969 ; réédition, Paris, Gallimard, Carré noir no 305, 1979 ; réédition, Paris, Gallimard, Bibliothèque noire, 1992 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio no 2015, 1984 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio policier no 78, 1999
  • The Lady in the Lake (1943). Roman fondé sur les nouvelles "Bay City Blues" (1938), The Lady in The Lake (1939) et No Crime in The Mountains (1941).
    Publié en français sous le titre La Dame du lac, traduit par Boris et Michèle Vian, Paris, Gallimard, Série noire no 8, 1948 ; réédition, Paris, Gallimard, La Poche noire no 47, 1968 ; réédition, Paris, Gallimard, Carré noir no 297, 1979 ; réédition, Paris, Gallimard, Bibliothèque noire, 1988 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio no 1943, 1988 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio Plus no 43, 1998 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio policier no 138, 2000
  • The Little Sister (1949). Quelques passages fondés sur la nouvelle "Bay City Blues" (1938)
    Publié en français sous le titre Fais pas ta rosière !, traduit par Simone Jacquemont et J.G. Marquet, Paris, Gallimard, Série noire no 64, 1950 ; réédition, Paris, Gallimard, La Poche noire no 141, 1971 ; réédition, Paris, Gallimard, Carré noir no 254, 1977 ; réédition, Paris, Gallimard, Bibliothèque noire, 1992 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio no 1799, 1987 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio policier no 35, 1998
    Publié en français sous le titre La Petite Sœur dans une traduction entièrement revue et complétée par Cyril Laumonier, dans Les Enquêtes de Philip Marlowe, Paris, Gallimard, Quarto, 2013
  • The Long Goodbye (1953 en G.-B.), (1954 aux É.-U.)
    Publié en français sous le titre Sur un air de navaja, traduit dans une version tronquée par Henri Robillot et Janine Hérisson, Paris, Gallimard, Série noire no 221, 1954 ; réédition Paris, La Poche noire no 80, 1969 ; Paris, Gallimard, Carré noir no 315, 1979 ; Paris, Gallimard, Folio no 1849, 1987
    Publié en français sous le titre The Long Goodbye dans une traduction intégrale de Henri Robillot et Janine Hérisson, Paris, Gallimard, coll. La Noire, 1992 ; réédition, Paris, Gallimard, Série noire no 2700, 2004 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio policier no 524, 2008
    Publié en français sous le titre The Long Goodbye dans une traduction intégrale de Henri Robillot et Janine Hérisson, révisée par Cyril Laumonier, Paris, Gallimard, Folio policier no 739, 2014
  • Playback (1958). Roman fondé sur un scénario non-produit.
    Publié en français sous le titre Charade pour écroulés, traduit par Chantal Wourgaft, Paris, Gallimard, Série noire no 515, 1959 ; réédition, Paris, Gallimard, Poche noire no 129, 1970 ; réédition, Paris, Gallimard, Carré noir no 324, 1979 ; réédition, Paris, Gallimard, Bibliothèque noire, 1988 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio no 2289, 1991 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio policier no 57, 1999
    Publié en français sous le titre Playback dans une traduction entièrement revue et complétée par Cyril Laumonier, dans Les Enquêtes de Philip Marlowe, Paris, Gallimard, Quarto, 2013
  • Poodle Springs (1959). Roman inachevé ; complété par Robert B. Parker en 1989.
    Publié en français sous le titre Marlowe emménage, Paris, Gallimard, 1990

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Nouvelles policières[modifier | modifier le code]

Les nouvelles de Chandler ont été regroupées dans divers recueils du vivant, comme après la mort, de l'auteur. En France, l'intégrale des nouvelles sous le titre Les ennuis, c'est mon problème et dans une traduction révisée est parue en 2009 aux Éditions Omnibus.

  • Blackmailers Don't Shoot (1933) [Titre français : Les maîtres chanteurs ne tirent pas ]
  • Smart-Aleck Kill (1934) [Titre français : Un crime de jobard ]
  • Finger Man (1934) [Titre français : L'Indic ]
  • Killer in the Rain (1935) [Titre français : Un tueur sous la pluie ]
  • Nevada Gas (1935) [Titre français : La Mort à roulettes ]
  • Spanish Blood (1935) [Titre français : Du sang espagnol ]
  • Guns at Cyrano's (1936) [Titre français : Fusillade au Cyrano ]
  • The Man Who Liked Dogs (1936) [Titre français : L'Homme qui aimait les chiens ]
  • Noon Street Nemesis (1936) [Titre français : Coup dur à Noon Street ]
  • Goldfish (1936) [Titre français : Poissons rouges ]
  • The Curtain (1936) [Titre français : Le Rideau ]
  • Try the Girl (1937) [Titre français : Cherche la souris ]
  • Mandarin's Jade (1937) [Titre français : Le Jade du mandarin ]
  • Red Wind (1938) [Titre français : Vent rouge ]
  • The King in Yellow (1938) [Titre français : Le Roi en jaune ]
  • Bay City Blues (1938) [Titre français : Bay City Blues ]
  • The Lady in the Lake (1939) [Titre français : La Dame du lac ]
  • Pearls Are a Nuisance (1939) [Titre français : Attention aux perles ]
  • Trouble is My Business (1939) [Titre français : Les ennuis, c'est mon problème ]
  • I'll Be Waiting (1939) [Titre français : J'attendrai ]
  • No Crime in the Mountains (1941) [Titre français : La Paix des cimes ]
  • Marlowe Takes on the Syndicate (1959), nouvelle aussi connue sous les titres The Wrong Pigeon ou The Pencil ou Philip Marlowe's Last Case [Titre français : Le Crayon ]

Autres nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Bronze Door (1939) [Titre français : La Porte de bronze ]
  • Professor Bingo's Snuff (1951) [Titre français : La Reniflette du professeur Bingo ]
  • English Summer (1976), nouvelle posthume [Titre français : Un été anglais ]

Scénarios[modifier | modifier le code]

  • Double Indemnity (1944)
  • And Now Tomorrow (1944)
  • The Unseen (1945)
  • The Blue Dahlia (1946)
  • Strangers on a Train (1951)
  • Playback, scénario non-produit

Essais et articles[modifier | modifier le code]

  • The Simple Art of Murder (1944), article
  • Writers in Hollywood (1945)
  • Critical Notes (1947)
  • Oscar Night in Hollywood (1948)
  • 10 Greatest Crimes of the Century (1948)
  • The Simple Art of Murder (1950), essai fondé en partie sur l'article du même titre
  • Ten Percent of Your Life (1952)
  • The Detective Story as an Art Form (1959)
  • Farewell, My Hollywood (1976), texte posthume

Bibliographie française[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles (avant l'intégrale des nouvelles parue aux Éditions Omnibus en 2009, plusieurs recueils de nouvelles ont été publiés en France qui ne respectent pas toujours les recueils originaux) 
  • Cinq de chute, trad. Jean-Claude Zylberstein,
  • Efface la rouquine, trad. Jean Sendy,
    • Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère no 22, 1950
  • La Mort à roulettes, trad. Jean Sendy,
    • Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère no 48, 1951 ;
    • Paris, Presses de la Cité, coll. Presses Pocket no 1032, 1973
  • La rousse rafle tout, trad. Janine Quet et Jean Sendy,
    • Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère no 76, 1952 ;
    • Paris, Presses de la Cité, coll. Presses Pocket no 641, 1969
  • Le Jade du mandarin (Killer in the Rain), volume 1 du recueil original, trad. Henri Robillot,
    • Paris, Gallimard, Série Noire no 1476, 1972 ;
    • Paris, Gallimard, Carré Noir no 332, 1980
  • Un tueur sous la pluie (Killer in the Rain), volume 2 du recueil original, trad. Henri Robillot,
    • Paris, Gallimard, Série Noire no 1470, 1972 ;
    • Paris, Gallimard, Carré Noir no 342, 1980
  • Les pépins c'est mes oignons (Trouble is My Business), trad. Jean Sendy,
    • Paris, Presses de la Cité, coll. Presses Pocket no 612, 1968
  • La Fille de l'air, suivi de La Dame du lac, trad. Janine Hérisson,
    • Paris, Gallimard, 1979
  • Nouvelles, volume 1
  • Nouvelles, volume 2
  • Un mordu (The Man Who Liked Dogs),
    • Paris, Gallimard, Folio 2 euros, 2003
  • Les ennuis, c'est mon problème - L'intégrale des nouvelles - (suivi de l'essai Simple comme le crime), nouvelles traductions ou traductions révisées de toutes les nouvelles de Chandler,
Scénario 
  • Playback (Raymond Chandler's Unknown Thriller: The screenplay of Playback), trad. Philippe Bonnet,
Correspondance 
  • Lettres, trad. Michel Doury, préface de Philippe Labro,
    • Paris, Christian Bourgois Éditeur, 1970

Filmographie[modifier | modifier le code]

Le Grand Sommeil (1946)

Outre son activité de scénariste, presque tous ses romans ont été adaptés au cinéma. Hollywood adopte le personnage de Philip Marlowe comme héros emblématique du film noir des années 1940.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Edgar du meilleur roman 1955 pour The Long Goodbye
  • Nommé pour l'Oscar du meilleur scénario 1945 pour Double Indemnity
  • Nommé pour l'Oscar du meilleur scénario 1947 pour The Blue Dahlia

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]