Walter Mosley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mosley.

Walter Mosley

Description de cette image, également commentée ci-après

Walter Mosley en 2007

Activités Romancier, novelliste, scénariste
Naissance (62 ans)
Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Policier, science-fiction

Œuvres principales

  • Le Diable en robe bleue

Walter Mosley (né le à Los Angeles) est un écrivain, connu pour ses romans policiers. Son travail le plus populaire est la série introduisant le détective privé Easy Rawlins.

Biographie[modifier | modifier le code]

Walter Mosley a écrit une vingtaine d’ouvrages d’une grande variété de genres, incluant des essais, de la science-fiction ou des polars traduits en 21 langues. Deux de ses ouvrages sont devenus des films de cinéma ou de télévision. Sa célébrité aux États-Unis s’est accrue à partir de 1992 quand Bill Clinton, amateur de romans policiers, a désigné Mosley comme étant un de ses auteurs favoris.

Le héros récurrent de l’œuvre de Walter Mosley est un détective privé noir, vétéran de la Seconde Guerre mondiale vivant dans le quartier noir de Watts à Los Angeles dans les années 1950, Ezechiel (Easy) Rawlins. Cette série est le portrait de l'Amérique ségrégationniste des années 1950 et 1960. Mosley y propose une reconstitution élaborée et sans manichéisme de l’atmosphère de l’époque. Il fait de son héros un personnage attachant détective malgré lui subissant souvent les évènements mais jamais dupe du monde qui l’entoure.

Walter Mosley a aussi écrit autre chose que des romans policiers. Son chef-d’œuvre est consacré à l’exploration du blues : La Musique du diable rend hommage au bluesman Robert Johnson : Soupspoon Wise, vieux bluesman rongé par le cancer est recueilli par sa voisine, une blanche alcoolique qui va se démener pour le soigner, allant jusqu'à en perdre son travail, et presque, la vie. Grâce à elle, le vieux bluesman hanté par ses souvenirs, se remet à jouer et à chanter le blues. C’est un ouvrage chargé d’émotion et de poésie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie (dates d’édition française)[modifier | modifier le code]

Série Easy rawlins[modifier | modifier le code]

  • Le diable en robe bleue, 1991 Série noire no 2268 Gallimard
  • Une mort en rouge, 1994, Albin Michel
  • Papillon blanc, 1995, Albin Michel
  • Black Betty, 1997, Albin Michel
  • Un petit chien jaune, 1999, Albin Michel
  • Le casseur, 2004, Seuil
  • Little Scarlet, 2004, Seuil
  • Noirs baisers, 2007, Seuil

Série Leonid McGill[modifier | modifier le code]

  • Le vertige de la chute, 2010, J. Chambon
  • Les griffes du passé, 2011, J. Chambon
  • En bout de course, 2012, J. Chambon

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La musique du diable, 1999, Albin Michel
  • L’âme d’un héros, 2000, Albin Michel
  • Lucky boy, 2006, Liana Levi
  • Transgressions, 2006, Calmann-Lévy
  • Un homme dans ma cave, 2006, Seuil
  • Tuer Johnny Fry, 2007, M. Lafon

Bibliographie (anglaise)[modifier | modifier le code]

Science fiction[modifier | modifier le code]

  • Blue Light (1998) (Warner Aspect)
  • Futureland: Nine Stories of an Imminent World (2001) (Warner Aspect)
  • The Wave (2005) (Grand Central Publishing / Hachette Book)
  • Maximum Fantastic Four, 2005 art book (Marvel Comics) avec Jack Kirby

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]