Derek Parfit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Derek Parfit

Philosophe

Contemporain

Naissance 11 décembre 1942 (71 ans)
Principaux intérêts Philosophie morale, Rationalité, Justice, Identité
Influencé par Henry Sidgwick, Emmanuel Kant, Thomas Nagel, T. M. Scanlon
A influencé John Rawls, Amartya Sen, Larry Temkin, Ingmar Persson

Derek Parfit (né le 11 décembre 1942) est un philosophe britannique, spécialiste de philosophie morale, et en particulier des questions touchant à l'identité personnelle et à la rationalité. Derek Parfit est Senior Research Fellow au All Souls College de l'université d'Oxford. Il est professeur invité au département de philosophie de l'université de New York, de l'université Harvard et de l'université Rutgers.

Son premier livre, Reasons & Persons ("Des Raisons et des Personnes", paru en 1984), l'a rendu célèbre. Il a été largement salué dans le monde universitaire anglo-saxon, et il a exercé une grande influence sur le développement de la philosophie normative contemporaine. Son second livre, On What Matters ("De ce qui Importe"), a été présenté comme l'une des plus importante contribution à l'éthique depuis Methods of Ethics de Henry Sidgwick. Parfit prépare à ce jour plusieurs ouvrages  : The Metaphysics of the Self, Rediscovering Reasons, ainsi que deux livres de photographie consacrés à l'architecture de Saint-Pétersbourg et de Venise.

Philosophie[modifier | modifier le code]

Reasons & Persons aborde un grand nombre de thèmes. Notamment, les rapports entre rationalité et moralité, les différentes théories du bien-être, la nature des personnes, ou les devoirs envers les générations futures.

Il tente de réfuter la théorie instrumentale de la rationalité, la thèse selon laquelle nos désirs ou nos préférences ne pourraient pas, en elles mêmes, être irrationnels. Selon Parfit, certaines attitudes envers le temps sont intrinsèquement irrationnelles. L'un des projets importants de ce livre est, aussi, de réfuter l'égoïsme rationnel, la thèse selon laquelle nous n'avons, ultimement, que des raisons de nous soucier de notre propre bien-être. Les conclusions métaphysiques auquel arrive Parfit, sur la nature des personnes et de l'identité personnelle, justifieraient la révision d'une grande partie de nos attitudes et croyances morales ordinaires. La quatrième partie de l'ouvrage est consacrée à la façon dont la partie conséquentialiste de nos théories morales rend compte de nos devoirs envers les générations futures. Il y démontre que les principes prima facie plausibles permettant l'agrégation du bien-être (qui font appel à l'utilité moyenne ou totale) ont des conclusions moralement inacceptables.

Son second livre, On What Matters (2011), offre un vigoureux plaidoyer pour un réalisme non-naturaliste concernant les raisons pratiques. Il défend le réalisme contre ses objections classiques, épistémologiques, métaphysiques, évolutionnistes. Il prolonge, de plus, l'ambition de Sidgwick d'une théorie morale unifiée. Il présente une tentative de révision et d'unification du kantisme, du contractualisme scanlonien, et du conséquentialisme.

Réception en France[modifier | modifier le code]

Derek Parfit reste encore peu connu en France. Près de 25 ans après sa parution, Reasons & Persons n'a toujours pas été traduit en français, malgré son influence sur les débats contemporains. Un projet de traduction avait été lancé par les PUF dans le cadre de la collection Éthique et philosophie morale, mais semble avoir été abandonné. Peu après sa parution, la théorie de l'identité proposée dans Reasons & Persons avait pourtant été l'objet, en France, d'une longue discussion par Paul Ricoeur, dans Soi-même comme un autre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Publications choisies[modifier | modifier le code]

  • (en) Reasons and Persons, Oxford University Press, 1984.
  • (en) "Reasons and Motivation", The Aristotelian Soc. Supp. Vol. 77: 99-130, 1997.
  • (en) "Normativity", in Russ Shafer-Landau (ed.), Oxford Studies in Metaethics, vol. I, Clarendon, Oxford, 2006.
  • (en) On What Matters, 2 vol., Oxford, 2012.
  • (fr) Les esprits divisés et la nature des personnes (trad. J. Dokic), in E. Garcia et F. Nef (éds), Métaphysique contemporaine (Collection: Textes-clés), Paris, Vrin, 2007, p. 311-324.
  • (fr) "Égalité ou priorité ?" in Revue française de science politique,1996, Volume 46, Numéro 2, p. 280-320.
  • (fr) C. Audard (éd.), Anthologie historique et critique de l'utilitarisme, vol. 3, PUF, 1999. (Contient de longs extraits traduits de textes de Parfit.)

Littérature critique[modifier | modifier le code]

  • (en) Jonathan Dancy (éd.), Reading Parfit, Blackwell, 1997.
  • (en) Jussi Suikkanen and John Cottingham (éd.), Essays on Derek Parfit's On What Matters, Oxford, Wiley-Blackwell, 2009.
  • (en) Peter Singer (éd.), Does Anything Really Matter? Responses to Parfit, Oxford, 2014.
  • (fr) Pascal Engel Introduction à la philosophie de l'esprit (7, 3), La découverte, 1994.
  • (fr) Thomas Nagel Le point de vue de nulle part (III, 4), L'éclat, 1993
  • (fr) Bernard Williams "Personnes, caractère et moralité", in La Fortune morale, PUF, 1994

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]