Endre Szemerédi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans le nom hongrois Szemerédi Endre, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Endre Szemerédi où le prénom précède le nom.

Endre Szemerédi

Description de cette image, également commentée ci-après

Endre Szemerédi en 2010.

Naissance (73 ans)
Budapest (Hongrie Royaume de Hongrie)
Nationalité Drapeau de Hongrie Hongrois
Champs Mathématique, Combinatoire
Institutions Académie hongroise des sciences
Université Rutgers
Diplôme Université Loránd Eötvös
Université d'État de Moscou
Directeur de thèse Israel Gelfand
Renommé pour Théorème de Szemerédi
Distinctions Prix Pólya (1975)
Prix Leroy P. Steele (2008)
Prix Schock (2008)
Prix Abel (2012)

Endre Szemerédi ([ˈɛndɾɛ], [ˈsɛmɛɾeːdi]), né le à Budapest, est un mathématicien hongrois, spécialisé dans la recherche en analyse combinatoire. Il est lauréat du prix Abel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Endre Szemerédi commence ses études en faculté de médecine, qu'il interrompt au bout d'un an après avoir suivi les cours de Pál Turán sur la théorie des nombres[1]. Il s'inscrit plus tard en mathématiques et obtient son master de sciences à l'université Loránd Eötvös en 1965[2] — où il étudie sous la direction de Paul Erdős —, puis son doctorat à l'université d'État de Moscou sous la direction d’Israel Gelfand en 1970[3],[4].

Membre de l'Académie hongroise des sciences depuis 1987, Endre Szemerédi est spécialiste des mathématiques dites discrètes. Il est chercheur à l'Institut de recherches mathématiques Alfréd Rényi (en) de l'académie, il enseigne également l'informatique à l'université Rutgers dans le New Jersey.

Travaux mathématiques[modifier | modifier le code]

Endre Szemerédi est surtout connu pour avoir démontré en 1975 une conjecture d'Erdős et Turán : si une suite d'entiers naturels possède une densité asymptotique supérieure positive alors elle contient une suite arithmétique de longueur k. C'est le théorème de Szemerédi.

Il a beaucoup publié avec Erdős, dont le théorème d'Erdős-Szemerédi.

Il est aussi l'auteur de plusieurs théorèmes en théorie des graphes, dont le théorème de Hajnal-Szemerédi qui affirme qu'on peut colorier de façon équitable un graphe de degré maximal Δ en utilisant Δ + 1 couleurs. Le lemme de régularité de Szemerédi (en) qui porte sur la structure des grands graphes est un résultats utilisé en informatique théorique, notamment pour le test de propriété[5].

Le théorème de Szemerédi-Trotter est un résultat de géométrie combinatoire.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Citations originales[modifier | modifier le code]

  1. (en) « for his fundamental contributions to discrete mathematics and theoretical computer science, and in recognition of the profound and lasting impact of these contributions on additive number theory and ergodic theory »

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Endre Szemerédi » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) Member of HAS Endre Szemerédi Receives the Abel Prize sur le site de l'Académie hongroise des sciences
  2. Endre Szemerédi, Prix Abel 2012 sur le site de La Recherche
  3. (en) Endre Szemerédi sur le site du Mathematics Genealogy Project
  4. [PDF] Endre Szemerédi, biographie sur le site du Prix Abel
  5. Voir par exemple l'article : Alon Noga, Fischer Eldar, Newman Ilan et Shapira Asaf, « A combinatorial characterization of the testable graph properties: it’s all about regularity », dans Proc. of STOC 2006,‎ 2006, p. 251-260
  6. (en) « Hungarian-American Endre Szemerédi named Abel Prize winner », Académie royale des sciences de Norvège (consulté le 21 mars 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]