Pierre Riboulet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Riboulet.

Pierre Riboulet

Naissance 20 juillet 1928
Sèvres
Décès 21 octobre 2003 (à 75 ans)
Paris
Nationalité français
Profession
Formation
Hôpital Robert-Debré, Paris
Médiathèque de Limoges

Pierre Riboulet (né le 20 juillet 1928, à Sèvres, et mort le 21 octobre 2003, à Paris) est un architecte et urbaniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Riboulet naît dans une famille assez modeste, dans la banlieue parisienne.
Du côté maternel, les origines sont floues, voire inconnues, puisque ni sa mère ni sa grand-mère ne connurent leur père. Du côté paternel, les racines sont en revanche bien connues. Il s'agit d'une famille de paysans de la Creuse, de la région de Saint-Avit-de-Tardes. Le grand-père était maçon de la Creuse. À l'âge de 17 ans, son père quitte « le pays » et les conditions de vie extrêmement difficiles des paysans creusois. Accueilli par la « diaspora » limousine de Paris, il devient peintre en bâtiment.

Fils d'ouvrier, Pierre Riboulet grandit dans des conditions matérielles assez précaires, ce qui influencera beaucoup son œuvre : faire beau et fonctionnel avec peu.

Diplômé en 1952 à l’école nationale supérieure des beaux-arts, Pierre Riboulet œuvre d'abord au sein d'un atelier associatif, fondé en novembre 1958 avec le limousin Jean Renaudie (1925–1981), ainsi qu'avec Gérard Thurnauer (né en 1926) et Jean-Louis Véret (1927-2011), atelier connu sous le nom d'Atelier de Montrouge (ATM), et dont la qualité de la production est saluée par le grand prix national de l'architecture en 1981.

À partir de 1979, Pierre Riboulet entreprend une carrière indépendante dont l’hôpital pour enfants Robert-Debré à Paris est, parmi ses œuvres, l’une des plus remarquables. Il assure en parallèle un enseignement de composition urbaine à l’École nationale des ponts et chaussées (1979–1997).

Sa production comporte de grandes commandes publiques dont une trentaine d’hôpitaux, des bibliothèques ou équipements d’enseignement. Ses réalisations s’illustrent par l’attention portée aux sites et aux programmes, au bien-être des usagers et à la composition.

En marge de ces projets, il mène également une activité d’urbaniste, se chargeant souvent d’études de grande ampleur (telle que la Plaine Saint-Denis, 1990-1994, au sein d’Hippodamos 93).

Œuvre[modifier | modifier le code]

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • Saint-Denis vu par Pierre Riboulet, série documentaire « Promenades d’architecte » de Catherine Terzieff, 2003
  • Naissance d’un hôpital de Jean-Louis Comolli (d’après le livre de Pierre Riboulet), 1993

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catherine Blain, Pierre Riboulet ; de la légitimité des formes ; œuvres 1979-2003, éditions du Moniteur, Paris 2004 (ISBN 2-281192-08-3)

Note[modifier | modifier le code]

  1. Article dans Ivry ma ville, journal de la municipalité d'Ivry-sur-Seine. Les tours, inscrites à l'inventaire des monuments historiques, vont être rénovées et réhabilitées en 2011 pour livraison en 2013. Voir : liste des monuments historiques du Val-de-Marne.

Liens externes[modifier | modifier le code]