Gidon Kremer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kremer.

Gidon Kremer

Naissance (67 ans)
Riga, Lettonie
Flag of the Soviet Union (1923-1955).svg Union soviétique
Activité principale violoniste
Formation Conservatoire Tchaïkovski de Moscou
Maîtres David Oistrakh
Récompenses Prix Ernst von Siemens, Prix Schock

Gidon Kremer (en letton : Gidons Krēmers), né le à Riga, est un violoniste et chef d'orchestre letton .

Biographie[modifier | modifier le code]

Né de parents d'origine allemande, Gidon Kremer commence l'étude du violon à quatre ans avec son père et son grand-père qui sont tous deux des violonistes professionnels, puis à l'École de musique de Riga et enfin avec David Oistrakh au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Il remporte en 1967 le troisième prix au Concours musical international Reine-Élisabeth-de-Belgique à Bruxelles, le premier prix du Concours Paganini à Gênes en 1969 et le premier prix du Concours international Tchaïkovski à Moscou en 1970.

Le premier concert de Kremer à l'Ouest a lieu en 1975, en Allemagne, suivi par des apparitions au Festival de Salzbourg en 1976 et à New York en 1977. En 1980, il quitte l'Union des républiques socialistes soviétiques et s'établit en Allemagne avec sa deuxième épouse, Elena Bachkirova. L'année suivante, il fonde un festival de musique de chambre à Lockenhaus, en Autriche, axé sur une programmation d'œuvres nouvelles et non-conventionnelles ; depuis 1992, le festival est connu sous le nom de Kremerata Musica et, en 1996, Kremer fonde l'orchestre de chambre Kremerata Baltica, composé de jeunes musiciens originaires des États baltes. Il est un temps également directeur artistique du festival Art Projekt 92 de Munich et du festival d'été de Gstaad (Suisse).

Gidon Kremer fait partie des plus grands violonistes du XXe siècle. L'originalité, la souplesse et l'ultime conviction de ses interprétations font de lui l'une des plus brillantes personnalités du monde de la musique classique. Kremer est connu pour son large répertoire, qui s'étend de Vivaldi ou de Bach jusqu'à nos jours. Il s'est fait le porte-parole d'œuvres de compositeurs comme Astor Piazzolla, Philip Glass, Alfred Schnittke, Lera Auerbach, Arvo Pärt, et John Adams. Parmi les nombreux compositeurs qui lui ont dédiés des œuvres, on peut citer les noms de Sofia Gubaidulina (Offertorium) et Luigi Nono (La lontananza nostalgica utopica futura). Ses partenaires de concert incluent Martha Argerich, Mischa Maïsky, Keith Jarrett, Yo-Yo Ma, Kim Kashkashian, Valery Afanassiev, Oleg Maisenberg, Vadim Sakharov et bien d'autres. Ses apparitions avec les plus grands orchestres du monde et les chefs les plus prestigieux comme Leonard Bernstein, Riccardo Muti, Claudio Abbado, Lorin Maazel, Herbert von Karajan, Nikolaus Harnoncourt, Seiji Ozawa et tant d'autres font partie des plus grands moments de la musique des 30 dernières années. Il possède une large discographie principalement pour le label Deutsche Grammophon, pour qui il enregistre depuis 1978, mais également chez Philips, Teldec, Edition of Contemporary Music etc. Musicien exceptionnel, il n'hésitait à prendre sur son temps pour former, encourager et promouvoir de jeunes talents, telle la jeune virtuose Hélène Grimaud qui lui rendra hommage dans un essai autobiographique « Variations sauvages » paru en 2003. Après avoir joué plusieurs années sur l'Ex David de Guarnerius del Gesù de 1730 Gidon Kremer joue sur un Niccolò Amati datant de 1641.

Gidon Kremer est membre d'honneur du Club de Budapest[1].

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gidon Kremer, membre d'honneur du Club de Budapest
Précédé par Gidon Kremer Suivi par
Elliott Carter
Prix Ernst von Siemens
1982
Witold Lutosławski
Mauricio Kagel
Prix Schock
2008
-