Ruth Millikan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Millikan.

Ruth Garrett Millikan (née en 1933) est une philosophe américaine. Spécialiste en philosophie de la biologie, philosophie de la psychologie et philosophie du langage, elle a été distinguée en 2002 par le prix Jean-Nicod.

Ruth Millikan a obtenu son PhD à l'université Yale après avoir effectué des recherches sous la direction de Wilfrid Sellars. Elle et Paul Churchland sont souvent décrits comme les principaux défenseurs du « sellarsianisme de droite » (c'est-à-dire individualiste). L'approche théorique caractéristique de Millikan, la téléosémantique, vise à rendre compte des phénomènes sémantiques par le biais d'explications évolutionnistes.

Ruth Millikan a enseigné à l'université de Michigan, ainsi qu'à l'université de Connecticut, où elle est à présent professeur émérite.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ruth Millikan a publié cinq ouvrages :

  • Language, Thought and Other Biological Categories, 1984
  • White Queen Psychology and Other Essays for Alice, 1993
  • On Clear and Confused Ideas pdf, 2000
  • The Varieties of Meaning: The 2002 Jean Nicod Lectures pdf, 2004
  • Language: A Biological Model pdf, 2005

Les livres parus en 1993 et 2005 sont des recueils d'articles.

Millikan a également publié de nombreux articles ; la plupart d'entre eux sont disponibles : ici, et (sous forme d'épreuves) ici.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]