La Tour-de-Salvagny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Tour-de-Salvagny
Blason de La Tour-de-Salvagny
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Lyon
Canton Arbresle
Intercommunalité Grand Lyon
Maire
Mandat
Gilles Pillon
2014-2020
Code postal 69890
Code commune 69250
Démographie
Population
municipale
3 779 hab. (2011)
Densité 448 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 48′ 52″ N 4° 43′ 03″ E / 45.814444, 4.7175 ()45° 48′ 52″ Nord 4° 43′ 03″ Est / 45.814444, 4.7175 ()  
Altitude Min. 240 m – Max. 352 m
Superficie 8,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
La Tour-de-Salvagny

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
La Tour-de-Salvagny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Tour-de-Salvagny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Tour-de-Salvagny
Liens
Site web www.salvagny.org

La Tour-de-Salvagny est une commune française située dans le département du Rhône et la région Rhône-Alpes.

La Tour-de-Salvagny dépend du canton de l'Arbresle, appartient à la communauté urbaine du Grand Lyon et est membre de Techlid (Technopole économique de l'Ouest Lyonnais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porte provisoirement le nom de Salvagny[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 José Mansot ... ...
mars 2008 en cours Gilles Pillon ... ...
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 779 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
448 389 510 600 571 615 614 651 660
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
630 627 589 581 564 584 582 548 610
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
588 611 573 551 603 699 625 662 843
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
1 094 1 367 1 904 2 827 3 226 3 402 3 467 3 486 3 779
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par loi du 27 février 2002, dite loi de démocratie de proximité[3], afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises.

Pour les communes dont la population est inférieure à 10 000 habitants, les enquêtes sont exhaustives et ont lieu par roulement tous les cinq ans[4]. Pour La Tour-de-Salvagny, le premier recensement a été fait en 2008[5], les suivants étant en 2013, 2018, etc. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006, qui, pour La Tour-de-Salvagny, est une évaluation intermédiaire.

Le maximum de la population a été atteint en 2009 avec 3 534 habitants.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (26,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (20,2 %).

À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,6 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,9 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 49,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,5 %, 15 à 29 ans = 17,7 %, 30 à 44 ans = 17,5 %, 45 à 59 ans = 21,8 %, plus de 60 ans = 24,4 %) ;
  • 50,6 % de femmes (0 à 14 ans = 15,7 %, 15 à 29 ans = 15,4 %, 30 à 44 ans = 17,8 %, 45 à 59 ans = 22,1 %, plus de 60 ans = 28,9 %).
Pyramide des âges à La Tour-de-Salvagny en 2008 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,5 
6,0 
75 à 89 ans
8,9 
18,2 
60 à 74 ans
19,5 
21,8 
45 à 59 ans
22,1 
17,5 
30 à 44 ans
17,8 
17,7 
15 à 29 ans
15,4 
18,5 
0 à 14 ans
15,7 
Pyramide des âges du département du Rhône en 2008 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
5,5 
75 à 89 ans
8,5 
11,9 
60 à 74 ans
12,5 
18,3 
45 à 59 ans
18,4 
21,4 
30 à 44 ans
20,0 
22,6 
15 à 29 ans
21,9 
19,9 
0 à 14 ans
17,7 

Enseignement[modifier | modifier le code]

La Tour-de-Salvagny est située dans l'académie de Lyon.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Noel'in est un marché de Noël qui se déroule tous les ans le premier weekend de décembre.

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

  • T.A.C. (Tour Athlétic Club) Club omnisports.
  • A.B.S. (Amicale Boule de Salvagny) Club de boules Lyonnaises fondé en 1932.
  • Domtac est le club de foot du village, en association avec Dommartin ( Dom : Dommartin, Tac : Tour Athletic Club ).

Lieux de cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le Casino Le Lyon Vert
  • Le Golf de La Tour de Salvagny

Espaces verts/fleurissement[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune de La Tour-de-Salvagny bénéficie du label « ville fleurie » avec « 1 fleur » attribuée par le Conseil national des villes et villages fleuris de France au concours des villes et villages fleuris[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de La Tour-de-Salvagny Blason D'or à la tour d'azur issant d'une forêt de sinople sur un tertre du même, au chef de gueules chargé d'un griffon passant du champ et d'un lion léopardé d'argent couronné aussi du champ affrontés[9].
Détails
  • La forêt évoque le nom de la commune, Salvagny, qui provient du mot latin Silvaniacus désignant un lieu défriché sur une forêt.
  • La tour fait référence à celle construite au XIe siècle au centre de la commune et qui lui donna en partie son nom.
  • Le chef évoque le blason des Chanoines-comtes de Lyon, seigneurs de la Tour-de-Salvagny[Note 3].

Le blason a été homologué par le conseil départemental d'héraldique du Rhône le 26 juin 1989.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.
  3. Au XIIIe siècle, les membres du chapitre de la primatiale Saint-Jean de Lyon, qui portait jusque là « de gueules au griffon contourné d'or », devinrent chanoines-comtes de Lyon, et possédèrent dès lors un grand nombre de villes du Lyonnais. Le blason du comté de Lyon, « de gueules au lion d'argent », fut rajouté à leurs armoiries, devenant alors « de gueules au griffon d'or à dextre et au lion d'argent à senestre affrontés ». On rajouta par la suite la couronne de Comte au lion pour former le blason actuel du chapitre, « de gueules au griffon d'or à dextre et au lion d'argent couronné d'or à senestre affrontés ». Pour ces raisons, tout ou partie de ces armoiries se retrouve sur un grand nombre de blasons du Rhône.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  3. Loi no 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V "des opérations de recensement".
  4. INSEE : Les grandes étapes : 2002 – 2009.
  5. « Calendrier des recensements des communes du département du Rhône », sur le site de l'Insee (consulté le 29 mars 2012).
  6. « Évolution et structure de la population à La Tour-de-Salvagny en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 mars 2012)
  7. « Résultats du recensement de la population du Rhône en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 mars 2012)
  8. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).
  9. Site du collège Simone Veil de Châtillon