Saint-Romain-de-Popey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Romain.

Saint-Romain-de-Popey
Le château d'Avauges à Saint-Romain-de-Popey
Le château d'Avauges à Saint-Romain-de-Popey
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Canton Tarare
Intercommunalité Communauté de communes de l'Ouest Rhodanien
Maire
Mandat
Guy Joyet
2014-2020
Code postal 69490
Code commune 69234
Démographie
Population
municipale
1 440 hab. (2011)
Densité 85 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 50′ 53″ N 4° 31′ 55″ E / 45.8480555556, 4.5319444444445° 50′ 53″ Nord 4° 31′ 55″ Est / 45.8480555556, 4.53194444444  
Altitude Min. 252 m – Max. 657 m
Superficie 17,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Saint-Romain-de-Popey

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Saint-Romain-de-Popey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Romain-de-Popey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Romain-de-Popey

Saint-Romain-de-Popey est une commune française, située dans le département du Rhône en région Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Romain-de-Popey se trouve sur la RN7 à 38 km au nord-ouest de Lyon. La commune est traversée par la Turdine, son point le plus élevé est le Mont Varennes culminant à 637 mètres d'altitude. Saint-Romain-de-Popey est une des communes les plus au sud de la région viticole du Beaujolais. La gare SNCF du village se trouve sur la ligne Lyon-Roanne ; elle n'a plus de guichet ni de chef de gare, mais une dizaine de trains s'y arrêtent par jour.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 en cours Pierre Desbois   Retraité
2001 2008 François Michallet   Agriculteur
1993 2001 André Bazin   Agriculteur
1977 1993 Alain Mayoud UDF Député du Rhône, Vice-président du Conseil régional
Période Identité Étiquette Qualité
08.12.1942 11.03.1977 Pierre Nové-Josserand   Agriculteur
09.04.1932 08.12.1942 François Nové-Josserand    
19.12.1919 09.04.1932 Antoine Marie Cornu    
04.09.1915 19.12.1919 Antoine Marie Cornu   Adjoint, remplaçant le maire décédé
15.05.1904 04.09.1915 Jean-Claude Henry Truchet    
25.01.1903 15.05.1904 Gabriel Pierron    
11.09.1892 25.01.1903 Jean-Claude Henry Truchet    
20.05.1888 11.09.1892 Benoît Pierron "Girin"    
31.07.1878 20.05.1888 Jean-Claude Henry Truchet    
30.02.1840 27.11.1877 Jean Guigues Marie Alexis d'Albon   Marquis d'Albon, Conseiller général du Rhône
28.09.1837 30.02.1840 Jean Pierre Arlès   Rentier
22.09.1830 28.09.1837 Maître Claude François Desabiez   Notaire
03.07.1821 22.09.1830 André Suzanne d'Albon   Marquis d'Albon
05.12.1816 03.07.1821 Alexandre Edmé Villetard    
04.07.1815 05.12.1816 Jean-Marie Delorme   Nommé d'office par le préfet
09.05.1813 04.07.1815 Jean François Pierron    
09.05.1808 09.05.1813 André Suzanne d'Albon   Marquis d'Albon, Conseiller Général du Rhône, Sénateur Maire de Lyon
03.02.1800 09.05.1808 Polycarpe Girin    
1797 03.02.1800 Pas de données    
22.01.1796 1797 Jean Marie Chatelus    
31.03.1794 22.01.1796 Jean Marie Berchoud    
1793 31.03.1794 Pierre Vercherus    
12.12.1792 1793 Pierre Nové-Josserand    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 440 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0358981 2211 3491 4741 5961 5521 6561 602
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5821 5061 5501 5451 5501 5911 5961 5311 424
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2421 2071 1121 0121 003936871736758
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
7687327078701 0101 2031 3841 440-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]