Ken Dryden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dryden.

Kenneth Dryden

Description de cette image, également commentée ci-après

Ken Dryden en 2008

Surnom(s) Ken
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 8 août 1947,
Hamilton (Canada)
Joueur retraité
Position Gardien de but
Attrapait de la gauche
A joué pour LAH
Voyageurs de Montréal
LNH
Canadiens de Montréal
Repêc. LNH 14e choix au total, 1964
Bruins de Boston
Carrière pro. 1969 – 1979

Temple de la renommée : 1983

L'honorable Ken Dryden, né Kenneth Wayne Dryden le 8 août 1947 à Hamilton, dans la province de l'Ontario au Canada, est un avocat, auteur, député du Parti libéral du Canada, et ancien gardien de but étoile de la Ligue nationale de hockey, membre du Temple de la renommée du hockey.

Il est depuis 2004 député de la circonscription fédérale de York-Centre, dans la région de Toronto. Il a été ministre du Développement social dans le cabinet de Paul Martin en 2004 et 2005.

Carrière de hockeyeur[modifier | modifier le code]

Pour Ken Dryden et son frère aîné, Dave, tout débute dans la cour du domicile familial, où les enfants du quartier se réunissent pour jouer au hockey. Ken choisit la position de gardien de but, à l'instar de son frère. Dave Dryden, bien qu'ayant connu une carrière beaucoup moins notoire, a joué dans la LNH et l'AMH.

Ken Dryden fut sélectionné par les Bruins de Boston au repêchage amateur de la LNH 1964 en 3e ronde (14e choix au total). Il est échangé aux Canadiens de Montréal en 1966. En 1971, après avoir joué seulement 6 parties en saison régulière, il mène le Canadien à la conquête de la Coupe Stanley et se voit décerner le trophée Conn Smythe comme joueur par excellences des éliminatoires. Il est le seul joueur dans l'histoire de la LNH à obtenir cet honneur avant de recevoir le trophée Calder en tant que recrue par excellence de l'année 1972.

Dryden prendra part aux six conquêtes de la Coupe Stanley par Montréal dans les années 1970. Durant sa carrière, le trophée Vézina, remis au meilleur gardien de but, lui sera remis à cinq reprises, et ce en seulement huit saisons.

Dryden fut intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1983. Le 29 janvier 2007, le Canadien retira son chandail numéro 29 lors d'une cérémonie au Centre Bell.

Quelques statistiques:

  • Il a joué 397 parties jouées dans la LNH en saison.
  • Il a joué 112 parties jouées dans la LNH en série.
  • Il a joué 237 parties jouées avant de subir deux revers consécutifs.
  • Lors de sa 1re saison dans la LNH, il a gagné la coupe Stanley, devenant le plus jeune joueur à remporter le trophée Conn Smythe (le record a par la suite été battu par Patrick Roy en 1986).
  • En trois saisons à l'université Cornell, il a eu une fiche de 76-4-1.
  • Dans la saison 1976-77, Les Canadiens ont eu une fiche de 60-8-12 ce qui fait un total de 132 points (Ils ont pu s'afficher dans le livre des records avec cette statistique.), Ken Dryden avait joué 56 matchs dans cette saison, en rapportant 41 de ces 56 matchs.

Transaction en carrière[modifier | modifier le code]

Honneurs et trophées[modifier | modifier le code]

  • Première équipe d'étoiles (ECAC) en 1966-67, 1967-68, 1968-69.
  • Première équipe All-American, Division Est (NCAA) en 1966-67, 1967-68, 1968-69.
  • Équipe d'étoiles All-Tournament (NCAA) en 1966-67.
  • Joueur de l'année (ECAC) en 1968-69.
  • Récipiendaire du trophée Conn Smythe en 1971.
  • Récipiendaire du trophée Calder en 1972
  • Récipiendaire du trophée Vézina en 1973, 1976, 1977, 1978 et 1979 (les trois dernières fois avec Michel Larocque).
  • Coupe Stanley en 1970-71, 1972-73, 1975-76, 1976-77, 1977-78, 1978-79.
  • Première équipe d'étoiles (LNH) en 1972-73, 1975-76, 1976-77, 1977-78, 1978-79.
  • Deuxième équipe d'étoiles (LNH) en 1971-72.
  • Match des étoiles 1971-72, 1974-75, 1975-76, 1976-77, 1977-78.
  • Temple de la renommée (LNH) en 1983.
  • Temple de la renommée des sports de l'université Cornell en 1978.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Le 20 mars 1971, lors d'un affrontement entre les Canadiens de Montréal et les Sabres de Buffalo, les gardiens respectifs des deux équipes étaient Ken Dryden et Dave Dryden. Il s'agit de la seule fois de l'histoire de la LNH où deux frères étaient opposés dans un même match à titre de gardiens de but. À la fin de la rencontre, les deux frères se serrèrent la main au centre de la patinoire, un geste que l'on voit habituellement à la conclusion d'une série éliminatoire.

Droit[modifier | modifier le code]

Ken Dryden a accompli ses études en droit parallèlement à sa carrière de hockeyeur, prenant même une année sabbatique pour compléter son barreau à Toronto.

Livres[modifier | modifier le code]

Il a écrit un livre célèbre sur le hockey, sur le sport, biographie de sa vie, The Game. Il a également coécrit Home Game: Hockey and life in Canada avec Roy Macgregor.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il était un des candidats vedettes du premier ministre Paul Martin à l'élection fédérale canadienne de 2004, où il fut élu pour le Parti libéral du Canada dans York-Centre, dans la région de Toronto. Réélu en 2006 et en 2008, il fut défait par le conservateur Mark Adler en 2011.

Ken Dryden a été ministre du Développement social dans le cabinet de Paul Martin en 2004 et 2005. Suite à la défaite électorale des libéraux en 2006, il était du cabinet fantôme de l'ancien chef de l'Opposition Bill Graham.

Dryden fut un des candidats à la chefferie du Parti Libéral du Canada, mais n'a jamais été un des candidats vedettes de cette investiture, remportée en décembre 2006 par Stéphane Dion.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]