Mike Karakas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mike Karakas

Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Né le 12 décembre 1911,
Aurora (États-Unis)
Mort le 2 mai 1992
Joueur décédé
Position Gardien de but
Attrapait de la gauche
A joué pour Shamrocks de Chicago (AHA)
Flyers de Saint-Louis (AHA)
Oilers de Tulsa (AHA)
Black Hawks de Chicago[1] (LNH)
Reds de Providence (IAHL/LAH)
Canadiens de Montréal (LNH)
Eagles de New Haven (LAH)
Carrière pro. 1930 – 1948

Temple de la renommée américain : 1973

Mike Karakas (né le 12 décembre 1911 à Aurora aux États-Unis – mort le 2 mai 1992) est un joueur professionnel américain de hockey sur glace qui évoluait au poste de gardien de but.

Biographie[modifier | modifier le code]

Karakas débute sa carrière professionnelle en 1930 dans l'Association américaine de hockey (AHA) avec les Shamrocks de Chicago. Après avoir ensuite joué avec les Flyers de Saint-Louis, il passe deux saisons avec les Oilers de Tulsa et est nommé dans la première équipe des étoiles de l'AHA en 1935. À l'issue de cette saison, il rejoint les Black Hawks de Chicago dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Au cours de cette première saison dans la LNH, il réussit 9 blanchissages, termine avec une moyenne 1,85 but encaissé par match et est désigné meilleur recrue de la saison[2]. En 1938, il obtient un seul blanchissage au cours de la saison régulière et une moyenne de 2,80 buts encaissés. Au premier tour des séries éliminatoires, il enregistre son deuxième blanchissage au cours du second match contre les Maroons de Montréal et les Black Hawks se qualifient 2 victoires à 1. Son troisième blanchissage est obtenu également au cours de la deuxième rencontre du tour suivant, cette fois-ci contre les Americans de New York. Les Black Hawks gagnent à nouveau 2-1 et se qualifient pour la finale de la Coupe Stanley mais Karakas se fracture le gros orteil lors du dernier match contre les Americans. Il ne peut participer aux deux premiers matchs de la finale et est remplacé par Alfie Moore puis par Paul Goodman. Il revient pour le troisième match, alors que la série est à égalité 1-1, équipé d'une protection en acier pour son orteil[3]. Au cours des deux matchs suivants, il n'encaisse qu'un seul but à chaque fois et permet à son équipe de remporter la deuxième coupe de son histoire en terminant les séries avec une moyenne de 1,71 but encaissé par match.

Après une mauvaise saison 1983-39 des Black Hawks qui ne se qualifient pas pour les séries, Karakas passe la moitié de la saison suivante avec le club-école de Chicago, les Reds de Providence dans l'international american hockey league (IAHL) et est remplacé par Goodman. Il est ensuite prêté pour la fin de la saison aux Canadiens de Montréal qui ont perdu leur gardien Wilf Cude sur blessure mais ne brille pas particulièrement, enregistrement quatre défaites et un match nul en cinq matchs.

En mai 1940, il est vendu aux Reds de Providence avec lesquels il a remporté la Coupe Calder décernée au vainqueur des séries de l'IAHL quelques mois auparavant. Il y passe les trois saisons suivantes ; en 1941, il est sélectionné dans la première équipe des étoiles de la LAH ; en 1943, il est sélectionné dans la deuxième équipe des étoiles. En 1944, il profite de l'absence de talents qui participent à la Deuxième Guerre mondiale et est échangé aux Black Hawks[4] contre Hec Highton, Gord Buttrey et 10 000 dollars. Il est sélectionné en 1945 dans la deuxième équipe des étoiles de la LNH et reste à Chicago jusqu'en 1946 puis finit sa carrière avec les Reds de Providence en 1948.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[5]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
 PJ   V     D     N     Bl Moy  PJ   V     D     Bl Moy
1929-30 Rangers d'Eveleth CHL
1930-31 Shamrocks de Chicago AHA 8 5 2 0 0 2,21
1931-32 Shamrocks de Chicago AHA 45 29 11 5 9 1,59 4 3 1 0 2,48
1932-33 Flyers de Saint-Louis AHA 43 23 19 1 5 1,89 4 2 2 1 1,27
1933-34 Oilers de Tulsa AHA 48 23 25 0 7 2,26 4 2 2 1 1,62
1934-35 Oilers de Tulsa AHA 41 20 17 4 4 1,52 2 0 2 0 3,69
1935-36 Black Hawks de Chicago[1] LNH 48 21 19 8 9 1,85 2 1 1 0 3,50
1936-37 Black Hawks de Chicago LNH 48 14 27 7 5 2,64
1937-38 Black Hawks de Chicago LNH 48 14 25 9 1 2,80 8 6 2 2 1,71
1938-39 Black Hawks de Chicago LNH 48 12 28 8 5 2,65
1939-40 Reds de Providence IAHL 14 7 5 2 1 3,00 8 6 2 2 2,31
1939-40 Black Hawks de Chicago LNH 17 7 9 1 0 3,31
Canadiens de Montréal LNH 5 0 4 1 0 3,48
1940-41 Reds de Providence LAH 56 31 21 4 0 2,97 4 1 3 0 2,60
1941-42 Reds de Providence LAH 56 17 32 7 1 4,10 3 0 2 0 2,63
Eagles de New Haven LAH 1 0 1 0 0 7,00
1942-43 Reds de Providence LAH 56 27 27 2 2 3,86 2 0 2 0 3,50
1943-44 Reds de Providence LAH 24 6 15 3 0 3,63 9 4 5 1 2,62
1943-44 Black Hawks de Chicago LNH 26 12 9 5 3 3,04
1944-45 Black Hawks de Chicago LNH 48 12 29 7 4 3,90
1945-46 Black Hawks de Chicago LNH 48 22 19 7 1 3,46 4 0 4 0 6,50
1946-47 Reds de Providence LAH 62 21 31 10 0 4,29
1947-48 Reds de Providence LAH 2 1 1 0 0 3,50
Totaux LNH 336 114 169 53 28 2,92 23 11 12 3 3,01

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le nom de la franchise de Chicago s'écrit en deux mots jusqu'en 1986.
  2. La meilleure recrue de la saison est désignée depuis la saison 1932-33 mais le trophée Calder n'est remis qu'à partir de la saison 1936-37.
  3. (en) Les années McLaughlin sur le site officiel du club.
  4. (en) Mike Karakas sur le site http://blackhawkslegends.blogspot.com.
  5. (en) Fiche de carrière sur http://www.nhl.com.