Repêchage amateur de la LNH 1964

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Repêchage amateur de la LNH 1964

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ken Dryden, quatorzième choix du repêchage

Généralités
Sport Hockey sur glace
Ligue Ligue nationale de hockey
Date 11 juin 1964
Lieu hôtel Reine Élizabeth
Ville Montréal (Canada)
Premier choix
Premier choix Claude Gauthier
Équipe Red Wings de Détroit

Le repêchage amateur 1964 est le deuxième repêchage[Note 1] de la Ligue nationale de hockey (LNH), ligue professionnelle de hockey sur glace en Amérique du Nord. Ce repêchage a lieu le 11 juin 1964 à l'hôtel Reine Élizabeth à Montréal au Québec, province du Canada.

Vingt-quatre joueurs sont choisis par les six équipes que comptent la LNH. Tous possèdent a minima la nationalité canadienne, et parmi eux, un seul gardien de but est sélectionné, Ken Dryden, futur membre du Temple de la renommée du hockey et récipiendaire de nombreux trophées de la LNH. Parmi tous les joueurs repêchés, neuf joueront finalement dans la LNH.

Contexte[modifier | modifier le code]

Conformément aux règles établies lors du premier repêchage, chacune des six équipes de la LNH peut choisir au maximum quatre joueurs à tour de rôle. Contrairement au repêchage de 1963 où seulement vingt-et-un joueurs sont choisis[1], cette année toutes les équipes sélectionnent quatre joueurs[2].

L'ordre de sélection[modifier | modifier le code]

L'ordre de sélection est déterminé par le classement de la saison 1962-1963 et chaque année l'ordre de sélection des équipes avance d'un rang ; ainsi, les Red Wings de Détroit ayant choisi en deuxième au cours du repêchage précédent reçoivent le premier choix de la séance. L'ordre de sélection pour le repêchage de 1964 est le suivant : Red Wings de Détroit, Bruins de Boston, Rangers de New York, Black Hawks de Chicago, Maple Leafs de Toronto et enfin Canadiens de Montréal[2]. L'ordre de sélection tournant ne sera abandonné qu'avant le repêchage 1967 lorsqu'il sera décrété de prendre l'ordre inverse du classement pour établir l'ordre de sélection[3].

La spécificité de Montréal[modifier | modifier le code]

En raison de la différence culturelle existante des Canadiens de Montréal avec les autres équipes ainsi que leur longue tradition de club de Canadiens français, il est décidé de donner une certaine priorité à l'équipe de Montréal pour choisir des joueurs canadiens-français. Ainsi, l'équipe a le droit de choisir – mais sans obligation – avant les autres équipes pour repêcher jusqu'à deux joueurs canadiens-français à la place de leur premier choix[1]. Les Canadiens ne profiteront de la règle que lors des repêchages de 1968 et 1969 avant qu'elle ne soit modifiée. En 1969, il est en effet décidé que, pour que les Canadiens puissent dans le futur utiliser leur choix prioritaire, il faudrait auparavant que toutes les autres franchises soient d'accord ; le cas ne s'est plus jamais représenté[3].

Joueurs éligibles[modifier | modifier le code]

Les joueurs éligibles au repêchage sont ceux qui passent la barre des 17 ans entre le 1er août 1964 et le 31 juillet 1965. Il apparaît finalement que peu de joueurs âgés de 17 ans ont le potentiel pour pouvoir jouer dans la LNH et les dirigeants de la ligue commencent à réfléchir à ne qualifier que des joueurs âgés de 18 ans[3]. Les joueurs sélectionnés restent jouer avec leur équipe junior jusqu'à leurs 18 ans et, seulement à ce moment, un contrat peut être signé entre le joueur et la franchise de la LNH. Pour chaque joueur repêché et avec qui un contrat est signé, la franchise de la LNH doit donner 20 000 dollars de compensation à l'équipe junior d'où le joueur vient[1]. Une autre condition pour qu'un junior puisse participer au repêchage est qu'il ne fasse pas encore partie d'une liste de parrainage par une équipe de la LNH. Cette condition qui semble anodine est en réalité importante puisque les meilleurs joueurs juniors sont quasiment tous déjà parrainés et donc il y a très peu de chance qu'un joueur junior de talent soit disponible au repêchage[1]. Cette notion de parrainage disparaîtra en 1969[3].

Le repêchage[modifier | modifier le code]

Première ronde[modifier | modifier le code]

Vue de la façade de l'hôtel Reine Élizabeth. On y voit les mot The Queen Elizabeth inscrits en haut de l'immeuble
Le repêchage a lieu à hôtel Reine Élizabeth de Montréal.

Le repêchage a lieu le 11 juin 1964 dans l'hôtel Reine Élizabeth à Montréal, deuxième plus grand hôtel du Canada. Les Canadiens décident de ne pas profiter de leur avantage pour sélectionner des joueurs canadiens français et les Red Wings choisissent le joueur du Québec, Claude Gauthier en tant que premier choix du repêchage. Il ne jouera finalement aucun match dans la LNH et c'est également le cas des trois joueurs suivants choisis : Alex Campbell, Bob Graham et Richie Bayes[3]. Tom Martin, le cinquième choix du repêchage choisi par Toronto, joue dans les années suivantes trois rencontres avec les Maple Leafs et également trois saisons dans l'association mondiale de hockey (AMH)[4]. Claude Chagnon, sixième choix du repêchage par les Canadiens, ne jouera également jamais dans la LNH[3].

Liste des joueurs sélectionnés
Rang Équipe LNH Nationalité Joueur Repêché de
1 Red Wings de Détroit Drapeau du Canada Canada Claude Gauthier Équipe midget[Note 2] de Rosemont
2 Bruins de Boston Drapeau du Canada Canada Alex Campbell Équipe midget de Strathroy
3 Rangers de New York Drapeau du Canada Canada Bob Graham Marlboros de Toronto
4 Black Hawks de Chicago Drapeau du Canada Canada Richie Bayes Équipe midget de Dixie
5 Maple Leafs de Toronto Drapeau du Canada Canada Tom Martin Marlboros de Toronto
6 Canadiens de Montréal Drapeau du Canada Canada Claude Chagnon Équipe midget de Rosemont

Deuxième ronde[modifier | modifier le code]

La deuxième ronde se déroule selon le même ordre que la première et parmi les six joueurs de la ronde, seulement deux joueurs connaissent une carrière dans la LNH par la suite ; Brian Watts joue quatre matchs avec les Red Wings en 1975-1976[5] alors que Tim Ecclestone, le neuvième choix au total, joue près de sept cents rencontres avec différentes équipes de la LNH en une dizaine de saisons[6]. Jan Popiel est un joueur originaire du Danemark et il est le dixième choix du repêchage, sélectionné par les Black Hawks de Chicago qui possèdent alors déjà les droits de son frère aîné Poul Popiel ; Jan Popiel ne jouera jamais dans la LNH mais passe cinq saisons dans l'association mondiale de hockey[7].

Liste des joueurs sélectionnés
Rang Équipe LNH Nationalité Joueur Repêché de
7 Red Wings de Détroit Drapeau du Canada Canada Brian Watts Marlboros de Toronto
8 Bruins de Boston Drapeau du Canada Canada Jim Booth Équipe midget de Sault Ste. Marie
9 Rangers de New York Drapeau du Canada Canada Tim Ecclestone Équipe junior B de Etobicoke
10 Black Hawks de Chicago Drapeau du Canada Canada
Drapeau du Danemark Danemark
Jan Popiel Équipe midget de Georgetown
11 Maple Leafs de Toronto Drapeau du Canada Canada Dave Cotey Équipe junior C de Aurora
12 Canadiens de Montréal Drapeau du Canada Canada Guy Allen Équipe junior B de Stamford

Troisième ronde[modifier | modifier le code]

La troisième ronde voit le repêchage d'une future vedette de la LNH : Ken Dryden. Il est choisi par les Bruins en tant que quatorzième choix mais ne jouera finalement jamais avec l'équipe de Boston. Il préfère poursuivre ses études, rejoint l'Université Cornell[8] alors que peu de temps après le repêchage ses droits sont échangés aux Canadiens de Montréal[9]. Plus tard dans sa carrière, Dryden remporte la Coupe Stanley à six reprises avec les Canadiens, est sélectionné de nombreuses fois dans les équipes des Étoiles et remporte différents trophées de la LNH – trophée Conn Smythe du meilleur joueur[Note 3] des séries, trophée Calder de la meilleure recrue[Note 4] puis plusieurs trophées Vézina du meilleur gardien. En 1983, Dryden est admis au temple de la renommée du hockey et, à sa retraite sportive, il entame une carrière d'avocat, d'écrivain et également de politicien[8].

Mike Pelyk, dix-septième choix de la séance de repêchage, connaît également une carrière dans la LNH par la suite avec les Maple Leafs et passe également deux saisons dans l'AMH[10].

Liste des joueurs sélectionnés
Rang Équipe LNH Nationalité Joueur Repêché de
13 Red Wings de Détroit Drapeau du Canada Canada Ralph Buchanan Montréal-Est
14 Bruins de Boston Drapeau du Canada Canada Ken Dryden Équipe junior B de Etobicoke
15 Rangers de New York Drapeau du Canada Canada Gordon Lowe Marlboros de Toronto
16 Black Hawks de Chicago Drapeau du Canada Canada Carl Hadfield Équipe junior B de Dixie
17 Maple Leafs de Toronto Drapeau du Canada Canada Mike Pelyk Marlboros de Toronto
18 Canadiens de Montréal Drapeau du Canada Canada Paul Reid Équipe midget de Kingston

Quatrième ronde[modifier | modifier le code]

La quatrième ronde est la ronde qui voit la sélection du plus grand nombre de joueurs qui connaîtront par la suite une carrière professionnelle que ce soit dans la LNH ou dans l'AMH. Ainsi, René Leclerc, Syl Apps, Jr., Moe L'Abbé et Jim Dorey sont les quatre joueurs parmi les six de la quatrième ronde à jouer par la suite en ligue majeure. Alors que L'Abbé ne joue que cinq rencontres au total dans la LNH[11], Leclerc passe deux saisons dans la LNH et joue aussi plus de quatre cents rencontres dans l'AMH avec les Nordiques de Québec et les Racers d'Indianapolis[12].

Syl Apps, Jr., le fils de Syl Apps champion de la Coupe Stanley à trois reprises dans les années 1940, dispute quant à lui plus de sept cents rencontres de LNH pour plus de six cents points, dont cinq cents avec la seule équipe des Penguins de Pittsburgh[13]. Jim Dorey commence sa carrière dans la LNH avec les Maple Leafs puis joue deux rencontres avec les Rangers de New York avant de changer de ligue en 1972-1973[14]. Il signe avec les Whalers de la Nouvelle-Angleterre avec lesquels il remporte le trophée mondial Avco dès sa première saison[15]. Il gagne un autre trophée Avco, cette fois avec les Nordiques en 1976-1977 et joue finalement plus de quatre cents matchs dans l'AMH[14].

Liste des joueurs sélectionnés
Rang Équipe LNH Nationalité Joueur Repêché de
19 Red Wings de Détroit Drapeau du Canada Canada René Leclerc Équipe junior B de Hamilton
20 Bruins de Boston Drapeau du Canada Canada Blair Allister Équipe junior B de Ingersoll
21 Rangers de New York Drapeau du Canada Canada Syl Apps, Jr. Équipe midget de Kingston
22 Black Hawks de Chicago Drapeau du Canada Canada Moe L'Abbé Équipe midget de Rosemont
23 Maple Leafs de Toronto Drapeau du Canada Canada Jim Dorey Équipe junior B de Stamford
24 Canadiens de Montréal Drapeau du Canada Canada Michel Jacques Équipe junior B de Mégantic

Statistiques des joueurs[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Cette section présente les statistiques des joueurs repêchés en 1964 et ayant par la suite eu une carrière professionnelle que ce soit dans la LNH ou dans l'AMH, les deux ligues principales d'Amérique du Nord à cette époque.

Statistiques par joueur
Choix Joueur Équipes Ligue Saison régulière Séries éliminatoires Première saison Dernière saison Honneurs
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
5 Tom Martin Maple Leafs LNH 3 1 0 1 0 - - - - - 1967-1968 1967-1968 -
Nationals - Toros AMH 212 59 76 135 59 22 8 13 21 4 1972-1973 1974-1975
7 Brian Watts Red Wings LNH 4 0 0 0 0 - - - - - 1975-1976 1975-1976 -
9 Tim Ecclestone Blues - Red Wings
Maple Leafs - Flames
LNH 692 126 233 359 344 48 6 11 17 76 1967-1968 1977-1978 -
10 Jan Popiel Cougars - Civics
Aeros - Roadrunners
AMH 296 78 82 160 256 26 9 6 15 16 1972-1973 1976-1977 -
14 Ken Dryden Canadiens LNH 397 0 19 19 12 112 0 3 3 4 1970-1971 1978-1979 Trophée Calder
Trophée Conn Smythe
Cinq trophées Vézina
Six Coupes Stanley
Membre du temple de la renommée du hockey
17 Mike Pelyk Maple Leafs LNH 441 26 88 114 556 40 0 3 3 41 1967-1968 1977-1978 -
Blazers - Stingers AMH 150 24 49 73 238 0 0 0 0 0 1974-1975 1976-1977 -
19 René Leclerc Red Wings LNH 87 10 11 21 105 0 0 0 0 0 1968-1969 1970-1971 -
Nordiques - Racers AMH 452 134 177 311 463 34 10 11 21 52 1972-1973 1978-1979 -
21 Syl Apps, Jr. Rangers - Penguins
Kings
LNH 727 183 423 606 311 23 5 5 10 23 1970-1971 1979-1980 -
22 Moe L'Abbé Black Hawks LNH 5 0 1 1 0 0 0 0 0 0 1972-1973 1972-1973 -
23 Jim Dorey Maple Leafs - Rangers LNH 232 25 74 99 553 11 0 2 2 40 1968-1969 1971-1972 -
Whalers - Toros
Nordiques
AMH 431 52 232 284 617 51 5 33 38 131 1972-1973 1978-1979 Deux coupes AVCO

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « repêchage » est un terme canadien correspondant à l'anglicisme draft et désigne un événement annuel présent dans tous les sports collectifs nord-américains, comparable à une bourse aux joueurs, où les équipes sélectionnent des sportifs issus de l'université, de l'école secondaire ou d'une autre ligue, voire d'une autre équipe.
  2. Le terme « midget » est un terme de hockey désignant une catégorie de jeunes joueurs de hockey. Il s'agit de la catégorie plus jeune que les joueurs juniors soit 15, 16 et 17 ans. Littéralement le terme anglais « midget » désigne une personne exceptionnellement petite.
  3. Le terme francophone de « meilleur joueur » correspond au terme anglais de « Most valuable player » - MVP.
  4. Le terme « recrue » désigne un joueur dans sa première saison professionnelle, le terme anglais utilisé est celui de « rookie ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Diamond 1998, p. 285
  2. a et b Diamond 1998, p. 286
  3. a, b, c, d, e et f Diamond 1998, p. 288
  4. Diamond 1998, p. 1273
  5. Diamond 1998, p. 1569
  6. Diamond 1998, p. 1001–1002
  7. (en) « 1964 NHL Draft Pick - Jan Popiel », sur Hockey Draft Central (consulté le 17 octobre 2011)
  8. a et b Diamond 1998, p. 1760
  9. Diamond 1998, p. 1632
  10. Diamond 1998, p. 1380
  11. Diamond 1998, p. 1191
  12. Diamond 1998, p. 1218–1219
  13. Diamond 1998, p. 838
  14. a et b Diamond 1998, p. 987
  15. Willes 2004, p. 65

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports,‎ 1998, 1878 p. (ISBN 978-0836271140)
  • (en) Ed Willes, The Rebel League: The Short and Unruly Life of the World Hockey Association, McClelland & Stewart,‎ 2004, 277 p. (ISBN 0-7710-8947-3)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 13 novembre 2011 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.