Terry Sawchuk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Terry Sawchuk

Description de l'image  Terry Sawchuk 1963.JPG.
Surnom(s) Uke ou Ukey
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 28 décembre 1929,
Winnipeg (Canada)
Mort le 31 mai 1970
Joueur décédé
Position Gardien de but
A joué pour Red Wings de Détroit (LNH)
Bruins de Boston (LNH)
Maple Leafs de Toronto (LNH)
Kings de Los Angeles (LNH)
Rangers de New York (LNH)
Carrière pro. 1949 – 1970

Temple de la renommée : 1971

Terrance Gordon « Terry » Sawchuk (né le 28 décembre 1929 - mort le 31 mai 1970) est un gardien de but de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Il a longtemps détenu le record du plus grand nombre de matches de hockey et détient le deuxième rang du plus grand nombre de blanchissages.

Biographie[modifier | modifier le code]

Terrance Gordon Sawchuk naît le 28 décembre 1929 d'une famille d'origine ukrainienne ; il grandit dans la ville de Winnipeg dans le Manitoba[1]. Il est le fils de Louis et Anne et rejoint une famille de trois enfants[2] dont Roger et Mike[3]. Il débute sa carrière en tant qu'attaquant et finit meilleur buteur de son équipe de hockey bantam[Note 1] A[1]. Quand le gardien de but quitte le club, l'entraîneur décide de confier le rôle à Sawchuk qui a la « chance » de posséder un équipement de gardien depuis la mort de Mike à l'âge de 17 ans d'un problème cardiaque[1]. À l'âge de 12 ans, Sawchuk subit une fracture du coude droit, fracture qu'il ne dévoilera ni à ses parents ni à son équipe de hockey[4].

Âgé de quinze ans, Terrance Sawchuk est gardien principal de l'équipe des Rangers de Winnipeg ; il reçoit une offre des Black Hawks de Chicago mais son père refuse la proposition, l'équipe de Chicago n'ayant pas alors de bons résultats. Quelque temps plus tard, un recruteur des Red Wings de Détroit fait à son tour une proposition à la famille Sawchuk, proposition qui est alors acceptée[5].

À l'origine propriété des Bruins de Boston, avant même d'avoir débuté dans la LNH, il est échangé aux Red Wings de Détroit. Sa chance de se faire remarquer survient vers la fin de la saison LNH 1949-50 où le gardien Harry Lumley est blessé et Sawchuk doit jouer les sept derniers matches de la saison, n'allouant que 16 buts tout en réussissant son premier jeu blanc. Le directeur général de l'époque Jack Adams est si impressionné des performances de Sawchuk qu'il se permet d'échanger Lumley, alors gardien numéro un, aux Blackhawks de Chicago.

La saison suivante, Sawchuk joue chaque partie pour Détroit et mène la ligue dans les victoires et les blanchissages, gagnant le trophée Calder par la même occasion.

Les premières années de Sawchuk en tant que pro étaient remarquables du fait qu'il était le premier joueur à être nommé recrue de l'année dans trois ligues différentes : avec Omaha dans l'USHL, avec Indianapolis dans la Ligue américaine de hockey et à sa première année complète avec Détroit dans la LNH. L'énorme pression de jouer dans la LNH affectera sa santé. Il sera souvent blessé tout au long de sa carrière (il se fera enlever des morceaux d'os au coude après la coupe Stanley de 1952 ; il souffrira de séquelles d'un accident de voiture et son style peu orthodoxe lui coûtera aussi de sévères maux de dos).

Durant la saison LNH 1956-57 avec Boston, Sawchuk se retire du jeu à l'âge de 27 ans, sous pretexte d'une fatigue émotive extrême. Mais la saison suivante, il est de retour avec Détroit.

Les choses ont cependant changé considérablement : Montréal est maintenant l'équipe à abattre et les Red Wings une équipe tout juste respectable. La « comète blonde », Bobby Hull, et son lancer frappé sont la coqueluche de l'heure à Chicago. Sawchuck goûte d'ailleurs à sa toute puissance un soir de 1963 lorsqu'il est atteint en plein visage. Pour éviter d'autres blessures, Sawchuk décide alors de porter un masque, mais Bob Pulford de Toronto lui passe sur la main avec son patin ce qui exigera une chirurgie pour recoudre cette grave et profonde coupure.

À l'été 1964, Détroit soumet le gardien vieillissant au ballottage intra-Ligue et Punch Imlach des Maple Leafs de Toronto le réclame. Pendant trois ans, le duo Sawchuk/Johnny Bower forme la meilleure équipe de gardiens de la ligue. Sawchuk a 37 ans et Bower 42 quand ils remportent une coupe Stanley historique en 1967.

Après trois saisons successives avec différentes équipes (Kings de Los Angeles, Red Wings de Détroit et Rangers de New York), sa santé est encore compromise et le 29 avril 1970, un accident dans un bar de New-York, le conduit d'urgence à l'hôpital, où on doit lui retirer la rate. Il meurt un mois plus tard, victime de blessures internes.

Sans observer la période d'attente habituelle de trois ans, Sawchuk est intronisé au temple de la renommée du hockey dès 1971 grâce à sa fiche exceptionnelle de 447 victoires et 103 blanchissages en 971 parties.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ V D N BL BC MOY PJ V D BL BC MOY
1947-48 Spitfires de Windsor LIH 3 3 0 0 0 5 1,67
Knights d'Omaha USHL 54 30 18 5 4 174 3,21 3 1 2 0 9 3,00
1948-49 Capitals d'Indianapolis LAH 67 38 17 2 2 205 3,06 2 0 2 0 9 4,50
1949-50 Red Wings de Détroit LNH 7 4 3 0 1 16 2,29
1949-50 Capitals d'Indianapolis LAH 61 31 20 10 3 188 3,08 8 8 0 0 12 1,50
1950-51 Red Wings de Détroit LNH 70 44 13 13 11 139 1,99 6 2 4 1 13 1,68
1951-52 Red Wings de Détroit LNH 70 44 14 12 12 133 1,90 8 8 0 4 5 0,63
1952-53 Red Wings de Détroit LNH 63 32 15 16 9 120 1,90 6 2 4 1 21 3,39
1953-54 Red Wings de Détroit LNH 67 35 19 13 12 129 1,93 12 8 4 2 20 1,60
1954-55 Red Wings de Détroit LNH 68 40 17 11 12 132 1,96 11 8 3 1 26 2,36
1955-56 Bruins de Boston LNH 68 22 33 13 9 177 2,60
1956-57 Bruins de Boston LNH 34 18 10 6 2 81 2,38
1957-58 Red Wings de Détroit LNH 70 29 29 12 3 206 2,94 4 0 4 0 19 4,52
1958-59 Red Wings de Détroit LNH 67 23 36 8 5 207
1959-60 Red Wings de Détroit LNH 58 24 20 14 5 155 2,65 6 2 4 0 20 2,96
1960-61 Red Wings de Détroit LNH 37 12 16 8 2 112 3,13 8 5 3 1 18 2,32
1961-62 Red Wings de Détroit LNH 43 14 21 8 5 141 3,28
1962-63 Red Wings de Détroit LNH 48 22 16 7 3 118 2,55 11 5 6 0 35 3,18
1963-64 Red Wings de Détroit LNH 53 25 20 7 5 138 2,64 13 6 5 1 31 2,75
1964-65 Maple Leafs de Toronto LNH 36 17 13 6 1 92 2,56 1 0 1 0 3 3,00
1965-66 Maple Leafs de Toronto LNH 27 10 11 3 1 80 3,16 2 0 2 0 6 3,00
1966-67 Maple Leafs de Toronto LNH 28 15 5 4 2 66 2,81 10 6 4 0 25 2,65
1967-68 Kings de Los Angeles LNH 36 11 14 6 2 99 3,07 5 2 3 1 18 3,86
1968-69 Red Wings de Détroit LNH 13 3 4 3 0 28 2,62
1969-70 Rangers de New York LNH 8 3 1 2 1 20 2,91 3 0 1 0 6 4,50
Totaux LNH 971 447 330 172 103 2 389 2,51 106 54 48 12 266 2,54
Totaux LAH 128 69 37 12 5 393 3,07 10 8 2 0 21 2,10

Honneurs et trophées[modifier | modifier le code]

United States Hockey League
  • Recrue de l'année – 1948
Ligue américaine de hockey
  • Recrue de l'année – 1949
Ligue nationale de hockey

Transactions en carrière[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « bantam » désigne une catégorie de joueurs âgés entre 13 et 14 ans.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c McKinley 2000, p. 155
  2. (en) Kevin Shea, « Spotlight - One on One with Terry Sawchuk », sur Legends of Hockey,‎ 9 mars 2004 (consulté le 31 mars 2012)
  3. André Dussault, « Terry Sawchuk », sur Hockey archives,‎ 24 juillet 2006 (consulté le 31 mars 2012)
  4. Jean-Paul Sarault, « Terry Sawchuk a connu une fin tragique », sur RDS.ca,‎ 4 janvier 2010 (consulté le 31 mars 2012)
  5. McKinley 2000, p. 156

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Michael McKinley, Putting a Roof on Winter: Hockey's Rise from Sport to Spectacle, Vancouver, Colombie-Britannique, Greystone Books,‎ 2000, 320 p. (ISBN 1-55054-798-4)
  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports,‎ 1998, 1879 p. (ISBN 978-0836271140)