Jacques Vallée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vallée (homonymie).
J. Allen Hynek et Jacques Vallée (à droite)

Jacques Fabrice Vallée, né à Pontoise (Val d'Oise) le 24 septembre 1939, est un informaticien, astronome, ufologue, et romancier français. Il vit dans la région de San Francisco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un magistrat, Jacques Vallée obtient une licence de mathématique à la Sorbonne et une maitrise d'astrophysique à l'Université de Lille. Adolescent, à Pontoise, deux choses orientent sa vie : la vision d'un OVNI dans le ciel de sa ville natale, « classique, argenté, réfléchissant le Soleil, avec une sorte de dôme transparent dessus » (observation qui sera confirmée par l'un de ses amis habitant la même ville) et la lecture en 1958 d'un livre de l'ufologue français Aimé Michel, avec qui il entre en correspondance.

Lors de ses études d'astrophysique, il observe d'autres OVNI, qu'il ne peut pas expliquer. En 1961, il entame sa carrière professionnelle en tant qu'astronome à l'Observatoire de Paris.

En 1962, il quitte la France pour pratiquer l'astronomie à l'université du Texas (États-Unis), où il contribue à établir la première carte informatisée de Mars pour la NASA. Il étudie ensuite à l'université Northwestern, où il obtient un doctorat en informatique. Enquêteur capital du grand projet de la NSF de réseau d'ordinateurs, qui aboutit au premier système de conférence sur l'ARPANET plusieurs années avant l'avènement de l'Internet, il officie également au National Advisory Committee of the University of Michigan College of Engineering.

C'est en 1961 que son premier roman de science-fiction, Le Sub-espace, est publié par Georges H. Gallet, directeur du « Rayon fantastique ». Avec ce roman, Vallée remporte le prix Jules-Verne sous le pseudonyme de Jérôme Sériel.

En 1976, il fonde InfoMedia, première entreprise spécialisée dans la téléconférence et le groupware[1].

Il découvre l'intelligence artificielle et rejoint le projet Blue Book. S'intéressant de plus en plus aux ovnis, il propose en 1966 un système de classification des observations d'ovnis, qui sera suivi d'un second en 1990.

Il fonde avec son mentor J. Allen Hynek le Collège Invisible, qui se fondra ensuite dans le CUFOS, un groupe d'experts du monde entier qui s'interrogent sur les soucoupes volantes sans pour autant forcément y croire.

Jacques Vallée entrevoit dans le phénomène ufologique un système de « contrôle » évolutionniste terrestre, opérant sur l'inconscient collectif de notre espèce, d'où une vision holistique au travers d'exemples de phénomènes folkloriques ou contemporains sortant de l'ordinaire humain. Cette perception de l'auteur s'affirme notamment à la lecture de la trilogie Autres dimensions/Confrontations/révélations à l'orée des années 1990.

Il est choisi par Steven Spielberg comme modèle pour le personnage de Lacombe, le savant français interprété par François Truffaut dans son film Rencontres du troisième type.

Il se rapproche du fondateur de l'Église de Satan, Anton Szandor LaVey, dans le cadre de ses recherches[2].

Jacques Vallée est capital-risqueur depuis 1987 dans la Silicon Valley et a participé aux investissements dans une soixantaine de start-up. Il siège également au conseil d'administration du Genopole d'Evry[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • dans la revue Fiction, plusieurs nouvelles de science-fiction :
    • Les Calmars d’Andromède, No. 94, septembre 1961
    • L’Œil du Sgal, No. 107, octobre 1962
    • Les Planètes d’Aval, No. 110, janvier 1963
    • Le Satellite Artificiel, Fiction Spécial No. 4, 1963
    • Le fabricant d’événements inéluctables, No. 145, décembre 1965
  • Le Sub-espace, roman, coll. « Le Rayon fantastique » n° 82, Hachette, 1961
  • Le Satellite sombre, roman, Denoël, 1962 (sous le pseudo Jérôme SERIEL)
  • Anatomy of a phenomenon : unidentified objects in space - A scientific appraisal, éd. Ace, 1965 (non traduit)
  • Les phénomènes insolites de l'espace, avec Janine Vallée, La Table Ronde, 1966
  • Chroniques des apparitions extra-terrestres, du folklore aux soucoupes volantes, Denoël, 1972 et J'ai lu, n° A308, coll. « L'Aventure mystérieuse ». Ouvrage également publié sous le titre Visa pour la Magonie, Robert Laffont, 1978 (initialement Passport to Magonia, Henry Regnery, Chicago, 1969)
  • Mystérieuses Soucoupes Volantes, avec Fernand Lagarde, Aimé Michel et le groupement Lumières dans la Nuit, éd. Albatros, 1973
  • Le Collège invisible, préface d'Aimé Michel, Albin Michel, 1975 et J'ai lu, n° A387, coll. « L'Aventure mystérieuse »
  • Aux limites de la réalité, avec J. Allen Hynek, Albin Michel, 1978
  • OVNI : la grande manipulation, éditions du Rocher, 1983
  • Alintel : la première enquête du Professeur Lesage, roman, Mercure de France, 1986
  • La Mémoire de Markov : une enquête de Pierre Lesage, roman, Mercure de France, 1986
  • Autres dimensions : chroniques des contacts avec un autre monde, Robert Laffont, 1989, et J'ai lu, n° 3060, coll. « L'Aventure mystérieuse »
  • Confrontations : un scientifique à la recherche d'un autre monde, Robert Laffont, 1991, et J'ai lu, n° 3381, coll. « L'Aventure mystérieuse »
  • Révélations : contact avec un autre monde ou manipulation humaine ?, Robert Laffont, 1992
  • UFO chronicles of the Soviet Union : a cosmic samizdat, avec Martine Castello, Ballantine, 1992 (non traduit)
  • Science interdite : journal 1957-1969 : un scientifique français aux frontières du paranormal, éd. O.P., 1997
  • Les enjeux du millénaire : capital-risque et innovation, Hachette Littérature, 1998
  • Cartas de très herejes, éd. Corona Borealis, 1999 (correspondance d'Antonio Ribera, rédacteur en chef du magazine Planète espagnol, avec Jacques Vallée et Aimé Michel, des années 1960 aux années 1990) (non traduit, dernier ouvrage de l'auteur avant son décès)
  • Au cœur d'Internet : un pionnier français du réseau examine son histoire et s'interroge sur l'avenir, Balland, 2004
  • Stratagème, roman, éd. de L'Archipel, 2006
  • Wonders in the Sky: Unexplained Aerial Objects from Antiquity to Modern Times, and Their Impact On Human Culture, History, and Beliefs, Tarcher paperback, octobre 2010 (coécrit avec Chris Aubeck - non traduit)
  • Science interdite : Vol. 2 : Journal 1970-1979, California hermetica, éd. Aldane, 2013
Préfaces
  • Vicente-Juan Ballester Olmos, OVNIs : El Fenómeno Aterrizaje, éd. Plaza y Janés, Barcelona, 1978 (non traduit)
  • Daniel Mavrakis et Marie-Pierre Olivier, Les Objets Volants Non Identifiables, coll. « Les Énigmes de l'Univers », Robert Laffont, 1986
  • Jean Sider, OVNIS : Dossier Secret, éd. du Rocher, 1994
  • François Bourbeau, Les Médias cachent la réalité OVNI au public, éd. Le Collège Invisible, 1996
  • Aimé Michel, L'apocalypse molle. Correspondance adressée à Bertrand Méheust de 1978 à 1990 (textes inédits). Précédé du « Veilleur d'Ar Men » par Bertrand Méheust, préface de Jacques Vallée, éd. Aldane, 2008
Postfaces
  • A Catalogue of 200 Type-I UFO Events In Spain And Portugal, CUFOS, Evanston, Illinois, avril 1976 (non traduit, avec Hynek)
  • Expedientes insólitos : el fenómeno ovni y los archivos de Defensa, Vicente-Juan Ballester Olmos, colección España hoy n° 38, éd. Temas de Hoy, Madrid, 1995 (non traduit)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Vallee on Boing Boing le 18 novembre 2009
  2. Redicecreations.com
  3. Présentation en anglais sur son propre site, et article de Wikipedia en anglais

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]