Flesquières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Flesquières
La mairie
La mairie
Blason de Flesquières
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Canton Marcoing
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Cambrai
Maire
Mandat
Gérard Drain
2014-2020
Code postal 59267
Code commune 59236
Démographie
Gentilé Flesquierois
Population
municipale
272 hab. (2011)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 07′ 28″ N 3° 07′ 03″ E / 50.1244444444, 3.1175 ()50° 07′ 28″ Nord 3° 07′ 03″ Est / 50.1244444444, 3.1175 ()  
Altitude Min. 67 m – Max. 108 m
Superficie 6,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Flesquières

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Flesquières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Flesquières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Flesquières

Flesquières est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Flesquières
Graincourt-lès-Havrincourt Cantaing-sur-Escaut

Noyelles-sur-Escaut

Flesquières Marcoing
Havrincourt Ribécourt-la-Tour

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Flesquières (59) nord-france.svg

Les armes de Flesquières se blasonnent ainsi : "D'or à la bande de sable" .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Gérard Drain    
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La protection et la mise en valeur de l'environnement font partie des compétences optionnelles de la communauté d'agglomération de Cambrai à laquelle appartient Flesquières[1].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 272 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
509 516 591 699 804 810 801 803 746
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
751 737 738 728 725 677 709 662 656
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
635 634 605 410 425 404 395 382 395
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
396 366 367 319 294 272 274 275 272
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Flesquières en 2007 en pourcentage[4].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,7 
12,1 
75 à 89 ans
16,6 
13,7 
60 à 74 ans
14,6 
21,0 
45 à 59 ans
12,6 
25,0 
30 à 44 ans
20,5 
12,1 
15 à 29 ans
14,6 
16,1 
0 à 14 ans
20,5 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église reconstruite après la Première Guerre mondiale sur les plans de Pierre Leprince-Ringuet

Le château de la Retraite[modifier | modifier le code]

Le château de Flesquières, dit de "la retraite", situé dans la rue de la haut, est une réalisation de Pierre Leprince-Ringuet, célèbre architecte, artisan de la reconstruction de Cambrai et auteur de cinq églises du Cambrésis. Il remplace le château construit entre 1843 et 1849 pour Pierre Joseph Crapez, le maire du village, et qui avait été détruit en 1917. Le corps principal du bâtiment est marquée par une apparente symétrie, nuancée toutefois par la présence d'une tourelle coiffée d'une toiture en pavillon et d'un arrière corps. La façade présente un mélange de tradition et de modernité : la bichromie rappelle le rendu décoratif de la brique et de la pierre, les baies cintrées au premier niveau et l'escalier à double rampe du perron évoquent les grandes demeures du XIXe siècle. En revanche, l'usage du béton et la force des lignes directrices témoignent de l'esprit novateur du grand architecte.

Eglise Saint-Géry de Flesquières[modifier | modifier le code]

Elle fait partie des églises de la reconstruction de l'architecte Leprince Ringuet.

Une des merveilles de la reconstruction du canton de Marcoing. Les devis et plans sont proposés par M. Portier et M. Leprince-Ringuet, architectes en pleine maturité, le 16 juin 1922. Elle est réalisée entre 1923 et 1928 et est béni le 28 mars 1926. La vigueur des combats de la Bataille de Cambrai et l'importance du nombre de sapes rendent particulièrement complexe l'établissement des fondations. Parmi les pièces remarquables de l'église, se trouvent le maître-autel dû à Goblet, marbrier cambrésien, une croix en filigrane dans le style Arts déco due à Leprince-Ringuet, les statues en bronze du Sacré-coeur et de Saint-Géry et des mosaïques dues à Cristofoli de Cambrai, et enfin les orgues des frères Coupleux (1927).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Présentation de l'institution », sur le site de la communauté d'Agglomération de Cambrai (consulté le 6 janvier 2012)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  4. « Évolution et structure de la population à Flesquières en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)
  5. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)