FN Minimi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La FN Minimi M1 de l'armée belge
La M249: une FN Minimi remaniée pour l'US Army
La Minimi version para, canon de rechange et porte bande/chargeurs.

La FN Minimi (Mini-mitrailleuse) est une mitrailleuse légère conçue par la fabrique nationale de Herstal en Belgique (FN Herstal) dans les années 1970. Cette mitrailleuse est chambrée en 5,56 mm OTAN, plus spécifiquement la cartouche ss109 ayant été initialement créée pour elle. Cette munition employée dans les fusils d'assaut est moins puissante et porte donc moins loin que les munitions généralement utilisées dans les mitrailleuses moyennes, mais elle est aussi moins encombrante et offre donc une arme plus mobile pouvant être maniée par un seul homme. De plus, elle est dotée d'une importante puissance de feu, qui lui permet de procurer un appui efficace, du point de vue défensif et offensif.

Cette mitrailleuse à emprunt des gaz a été conçue pour appuyer la FN MAG, non pour la remplacer. Dans une section de combat on trouve généralement une mitrailleuse d’appui général (FN MAG, M60E4 ou AAT 52) et deux FN Minimi pour le soutien.

Connue également sous le nom de M249 SAW (version modifiée pour l'US Army), elle apparaît dans de nombreux films et jeux vidéo, notamment dans Counter Strike. SAW est l'acronyme de Squad Automatic Weapon.

Une version tirant la cartouche 7,62 x 51 OTAN a été développée et est notamment en service dans l'Armée Française.

Versions et utilisateurs[modifier | modifier le code]

Minimi des troupes Aéroportées (TAP)[modifier | modifier le code]

Arme collective automatique légère à tir continu pour une utilisation directs contre un objectif terrestre.

Renseignements numériques :

  • Calibre : 5.56 x 45 (ss109)
  • Longueur de l'arme crosse sortie : 918mm
  • Poids de l'arme nue : 7,200 g
  • Système d'alimentation : Bande souple ou chargeur de Type M16
  • Cadence de tir théorique : 750 à 950 cps/ min

Description sommaire : L'arme comprend 8 parties principales

  1. La boite de culasse
  2. Le canon
  3. L'ensemble mobile
  4. Le mécanisme d'alimentation
  5. Le mécanisme de détente
  6. Le bloc arrière et la crosse
  7. Le bipied
  8. Les accessoires de rechanges

La Belgique utilise cette arme en version Minimi classique (M1 avec crosse tubulaire classique) et Para M3 (crosse rétractable et canon court). Exportée au Brésil, au Chili, aux Émirats arabes unis, en France (Para), en Grèce, en Indonésie, en Irlande, en Italie, en Malaisie, au Maroc, au Mexique, au Népal, en Norvège, aux Pays-Bas, en Pologne, au Royaume-Uni (L108/L110 Para), en Suède (Ksp 90/Ksp 90B "Para), en Slovénie, au Sri Lanka, en Suisse (LMg 05), en Thaïlande et au Venezuela.

M249 SAW et dérivés[modifier | modifier le code]

Les États-Unis l'adoptèrent sous la dénomination de M249 SAW (Squad automatic Weapon pour arme automatique de section)/M249 Para. Fabriquée aux États-Unis par la filiale locale de la FN. Versions revues (crosse en polymère, manchon refroidisseur et souvent dotées d'un viseur point rouge). Exportée, en Argentine, en Norvège, en Thaïlande, aux Philippines et fabriquée sous licence au Japon. L'US Army utilise aussi la M249 SPW (M249 raccourcie avec crosse télescopique et poignée avant) et la MK 46 mod. 0 (M249SPW sans poignée avant avec crosse fixe). La dotation théorique d'un groupe de combat de l'infanterie de l'armée de terre américaine est de deux M249.

C9[modifier | modifier le code]

Soldat canadien avec un C9A1 avec lunette de visée C79 Elcan

Le Canada sous la nomination de C9 (La version actuellement utilisée est la C9A1 avec lunette de visée C79 Elcan et la version à venir est la C9A2 avec canon raccourci et crosse type M4A1). Fabrication sous licence par Colt Canada (filiale de Colt). La C9 est également réglementaire en Nouvelle-Zélande.

F89[modifier | modifier le code]

En dehors de l'OTAN, la Minimi a été fabriqué en Australie (F89 : cache-flamme long, rail à accessoire, lunette de visée 1,5x et poignée de transport fixe) pour ses forces armées et celles du Timor oriental.

Type 75[modifier | modifier le code]

Une licence de production a été accordée à Taïwan. Les arsenaux taïwanais produisent donc la « mitrailleuse Type 75 » depuis 1986.

Données numériques[modifier | modifier le code]

Minimi M1[modifier | modifier le code]

  • Munition : 5,56x45 mm OTAN
  • Masse de l'arme vide avec bipied : 6,85 kg
  • Masse de l'arme chargée (boîte de 200 cartouches) : 10,01 kg
  • Longueur : 1 038 mm
  • Canon : 466 mm
  • Alimentation : chargeur de 30 ou 50 cartouches, bande de 100 ou 200 cartouches
  • Cadence de tir théorique : 700 ou 1 100 c/min

Minimi Para[modifier | modifier le code]

Un soldat américain avec un M-249 SAW Para. La dotation théorique en munition est de 800 coups pour un automatic rifleman en mission de combat pour 3 jours[1].
  • Munition : 5,56x45 mm OTAN
  • Masse de l'arme vide avec bipied : 6,5 kg
  • Masse de l'arme chargée (boîte de 200 cartouches): 10,01 kg
  • Longueur : 900 mm/725 mm avec crosse rentrée
  • Canon : 350 mm
  • Alimentation : chargeur de 30 ou 50 cartouches, bande de 100 ou 200 cartouches
  • Cadence de tir théorique : 700 ou 1 100 c/min
  • livre avec 2 canons interchangeables qui se changent tous les 200 coups pour éviter les surchauffes.

Minimi 7,62*51 OTAN (Mk 48)[modifier | modifier le code]

Munition : 7,62*51 OTAN

Poids : 8KG à vide et 11,5KG avec une boite de 100 munitions.

Portée : 1000 mètres contre 600 mètre pour la version standard.

L'USSOCOM a fait un appel d'offre au début du siècle pour une mitrailleuse légère en calibre 7,62*51 OTAN pouvant être utilisée par l'infanterie débarquée. FN Herstal a donc répondu en créant sa version de la minimi dans ce calibre. Elle a été adoptée par l'US army sous la dénomination de "Mk 48".

Le recul est pratiquement identique à celui de la minimi en 5,56 OTAN grâce à un amortisseur hydraulique. L'arme répond aux besoins sur le terrain même si certains lui préfèrent la MAG qui est plus lourde mais plus résistante, le faible poids de cette version ayant été obtenu par un calcul au plus juste des pièces.

Pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)[PDF]Sergent Mac Climon, « Rifle Platoon Basic Load OEF XII », sur Foreign Policy (consulté le 14 octobre 2012)

2. Magazine DSI (Défense et Sécurité Internationale) numéro 89 page 110.