HK21

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La HK21 est une mitrailleuse polyvalente allemande conçue et fabriquée par Heckler & Koch chambrée pour la munition 7,62 OTAN. Elle est chronologiquement la première arme dérivée du HK G3 puisqu'elle fut produite à partir de 1961.

Si elle n'a pas eu le succès du HK G3 ou de la MG3, elle fut exportée et/ou produite en Amérique du Sud, en Afrique, en Asie, mais aussi en Europe. Depuis 1980, elle est remplacée par une version modernisée la HK21E.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

La HK21 reprend du fusil d'assaut allemand son mécanisme de tir à culasse retardée et verrouillage par galets. Il exploite pleinement la munition redoutable de son arme mère. Ces dernières sont contenues par 100 dans un chargeur rectangulaire venant se greffer en dessous de l'arme, au niveau de la fenêtre d'éjection des étuis.

La HK21 combine à ses puissantes cartouches un canon particulièrement long, puisque mesurant pas moins de 550 mm (contre à peine 465 mm pour une FN Minimi en 5,56 mm) ainsi qu'une cadence de tir très élevée, de l'ordre de 800 cartouches par minute, ce qui lui permet de fournir une puissance de feu très importante, le tout avec une très grande précision et à une très longue distance, la cartouche de 7,62 étant totalement efficace jusqu'à 800 mètres et restant mortelle jusqu'à un kilomètre. En revanche, cela se paie au prix d'un recul imposant rendant le tir debout ou accroupi pratiquement impossible. Le bipied logé au bout du garde-main prend alors tout son sens.

Autre inconvénient, le poids. Une HK21 chargée et avec bipied pèse pratiquement 10 kg. Un inconvénient qui peut toutefois être annulé si on utilise l'arme depuis une position fixe. Il n'est en effet pas rare de voir des HK21 montées sur des hélicoptères ou sur des embarcations légères.

La taille de la mitrailleuse permet également le montage facile de divers accessoires, en particulier des systèmes de visées optiques, mais également une poignée montée sur le garde-main voire un silencieux, toutefois l'utilité de ce dernier sur une mitrailleuse n'apparaît pas évidente.

Variantes[modifier | modifier le code]

HK11/11E[modifier | modifier le code]

C'est la version FM (alimentation par chargeur seulement). Canon court du G3A3.

Versions 7,62 mm M43[modifier | modifier le code]

Pendant un court moment, la firme HK proposa un kit permettant de tirer la 7,62 mm M43 dans son modèle 21. Cette version a été employée en Finlande et par l'US SOCOM en Irak à partir de 2003.

Versions 5,56 mm OTAN[modifier | modifier le code]

La HK21 en 5,56 mm pèse à vide 5,06 kg. Elle est alimentée par chargeur (20, 30, 40 coups) ou bande (100 c). La HK21A1 a une masse de 6,01 kg et accepte des bandes de 100/200 coups

HK G8[modifier | modifier le code]

Le HK G8 est une version du HK11E destinée aux unités de police type SWAT (en service au GSG 9). Il reçoit un limitateur de rafales à 3 coups et peut être alimenté par chargeur ou bande. Le G8A1 ne peut recevoir que des chargeurs et ne tire que coup par coup.

Les armes en chiffres[modifier | modifier le code]

Fiche technique HK11E (ultime version produite)[modifier | modifier le code]

  • Munition : 7,62 × 51 mm Otan
  • Longueur totale : 1 030 mm
  • Longueur du canon : 450 mm
  • Masse avec bipied : 7,6 kg
  • Alimentation : chargeur 20/30/80 cartouches
  • Cadence de tir : 700 coups par minute

Fiche technique HK21E (version actuellement produite)[modifier | modifier le code]

  • Concepteur et fabricant : Heckler & Koch
  • Munition : 7,62 x 51 mm
  • Longueur totale : 1 140 mm
  • Longueur du canon : 550 mm
  • Masse avec bipied : 9,5 kg (vide)
  • Alimentation : bandes de 100 cartouches
  • Cadence de tir : 800 coups par minute

Diffusion[modifier | modifier le code]

Les HK21/21E fut adoptée dans les pays suivants : Norvège, Chili, Finlande, en Grèce (production sous licence), Chypre (armes grecques pour la Garde nationale chypriote) au Portugal, en Turquie, au Brésil (BOPE), au Mexique, au Cameroun, au Paraguay, Pérou, en Colombie, en Angola, en Guinée-Bissau et au Mozambique, au Niger, au Nigeria, en Équateur en Thaïlande… Même la célèbre Delta Force américaine en a acheté, ainsi que certains services de polices (Police Tribale Navajo) et les services de sécurités de la NASA.

Les HK21 portugaises furent produites localement par INDEP (Mitrailleuse M/968) et utilisées lors des guerres coloniales portugaises en Angola, en Guinée-Bissau et au Mozambique. Les Ellenki Biomicanicha Opion (Drapeau de la Grèce Grèce) et le Districto Industrial Militar (Drapeau du Mexique Mexique, Mitrailleuse 21) la produisent toujours.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jan BORGER & Stefan CIEJKA, "Heckler und Koch",Gazette des Armes n° 131 et 132, juillet et août 1982
  • Olivier GINOUX, "Les Armes Heckler & Koch", Cibles n° 324, mars 1997