La Chute du faucon noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Chute du faucon noir

Titre original Black Hawk Down
Réalisation Ridley Scott
Scénario Ken Nolan
Acteurs principaux
Sociétés de production Jerry Bruckeimer Films
Revolution Studios
Scott Free Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Guerre
Sortie 2001
Durée 138 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Chute du faucon noir (Black Hawk Down) est un film américain réalisé par Ridley Scott et sorti en 2001.

Il est tiré du livre Black Hawk Down: A Story of Modern War de Mark Bowden, documentaire relatant les combats de Mogadiscio des 3 et 4 octobre 1993 au cours desquels dix-neuf militaires américains et plusieurs centaines de Somaliens trouvèrent la mort.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bataille de Mogadiscio (1993).

En octobre 1993, en Somalie, la guerre civile provoque une famine dans la population civile. Les forces de l'ONU sont attaquées par une faction dirigée par le général Mohamed Farrah Aidid. Les États-Unis envoient un détachement composé de membres de la Delta Force, des rangers et du 160th Special Operations Aviation Regiment (Airborne) ayant pour mission d'arrêter Aidid. Faute de pouvoir trouver Aidid en personne, l'unité s'en prend à ses lieutenants.

Le , un indicateur somalien révèle la tenue d'une réunion de membres de la faction rebelle près du marché de Bakara. Les forces spéciales lancent un raid héliporté, les opérateurs de la Delta Force doivent capturer des dirigeants rebelles, les rangers étant chargés de les couvrir. Mais l'opération, qui devait se dérouler en trente minutes, tourne mal lorsque les milices de la faction d'Aidid contre-attaquent en masse et parviennent notamment à abattre deux hélicoptères UH-60 Black Hawk (littéralement « faucon noir » qui, une fois au sol, sont annoncés comme « Black Hawk down »).

Pour tenter de sauver les occupants des Black Hawk (une des devises de l'armée étant « leave no man behind », c'est-à-dire aucun homme ne doit être abandonné), les unités américaines poursuivent l'engagement, dans une ville devenue une véritable souricière. Scindés en plusieurs groupes, les rangers et les Delta tentent de rejoindre, à pied ou en Humvees, les sites des crashs. Les miliciens lancent des contre-attaques et de nombreuses embuscades, le convoi principal ayant perdu plusieurs hommes doit rebrousser chemin, laissant les petits groupes de soldats complètement isolés alors que la nuit tombe. Plus tôt, deux opérateurs Delta se sont littéralement sacrifiés pour tenter de sauver l'équipage du second crash. Les deux snipers tiendront près d'une heure contre une foule en furie, puis tomberont en héros. Le pilote du Black Hawk est fait prisonnier par les miliciens. Pendant la nuit, l'état-major monte la contre-attaque pour récupérer les soldats : des renforts du 75th Rangers, de la 10e division de montagne (infanterie légère) et des Pakistanais onusiens repartent en ville sous les ordres du lieutenant colonel McKnight qui part en tête malgré sa blessure. Après de violents affrontements et le mitraillage en règle des rebelles par les hélicoptères américains, les groupes des sergents Eversmann, DiTomasso, Sanderson ainsi que la section du capitaine Steele sont rejoints par les blindés. Après avoir extrait les corps des équipages coincés dans les épaves, les forces américaines quittent la zone contrôlée par Aidid, certains en courant par manque de place dans les blindés. Tous rejoignent sains et saufs le stade où les forces de l'ONU sont installées.

Au cours de la bataille de Mogadiscio, 19 soldats américains ont perdu la vie (18 dans la bataille et 1 deux jours plus tard à la suite de l'explosion d'un obus de mortier tombé dans le camp des rangers), et plusieurs centaines de Somaliens ont été tués (le film indique plus de 1 000).

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur Voxofilm[1] et RS Doublage[2]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le film est à l'origine une idée du réalisateur Simon West, qui demande à Jerry Bruckheimer d'acheter les droits du livre Black Hawk Down: A Story of Modern War de Mark Bowden, qui revient sur la bataille de Mogadiscio en 1993. Simon West voulait réaliser le film mais il est finalement pris sur le projet Lara Croft : Tomb Raider[3]. Ken Nolan est ensuite engagé pour rédiger un script. Plusieurs réécritures sont ensuite faites : Mark Bowden écrit une adaptation de son propre livre, Steven Gaghan fait une réécriture, Steven Zaillian retravaille la majorité des scénarios de Gaghan et Nolan, Sam Shepard retouche lui-même certains de ses dialogues et Eric Roth modifie certains dialogues. Ken Nolan est cependant le seul crédité au générique, selon la Writers Guild of America.

Casting[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage étant impossible en Somalie pour des raisons politiques, le film a été tourné au Maroc, pendant environ 90 jours, principalement à Rabat et Salé notamment le quartier de Sidi Moussa qui est utilisé pour le centre ville de Mogadiscio[4]. Certaines sont également tournées à Kénitra et Mahdia[5].

Le tournage a nécessité le transport de beaucoup de matériel lourd : une quinzaine d'hélicoptères, des dizaines de blindés et de transports militaires, ainsi que le plus grand système de prises de vue sur grue de l'époque[4].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Black Hawk Down:
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale par Hans Zimmer
Sortie
Durée 66:54
Compositeur Hans Zimmer
Producteur Hans Zimmer, Pietro Scalia, Bob Badami
Label Decca, UMG Soundtracks

La musique du film est composée par Hans Zimmer, collaborateur régulier de Ridley Scott. Le compositeur travaille ici avec d'autres musiciens comme Heitor Pereira et Mel Wesson, issus de Remote Control Productions.

Liste des titres
No Titre Durée
1. Hunger (interprété par Baaba Maal) 6:35
2. Barra Barra (écrit et interprété par Rachid Taha) 5:47
3. Vale of Plenty 2:27
4. Chant 2:33
5. Still 4:48
6. Mogadishu Blues 2:53
7. Synchrotone 8:55
8. Bakara 3:12
9. Of the Earth 2:19
10. Ashes to Ashes 4:43
11. Gortoz a Ran (écrit et composé par Denez Prigent, interprété par Denez Prigent & Lisa Gerrard) 5:51
12. Tribal War 2:39
13. Leave No Man Behind 6:18
14. Minstrel Boy (Version film) (interprété par Joe Strummer & The Mescaleros) 5:42
15. Still Reprise 2:12

Distinctions[modifier | modifier le code]

Héritage[modifier | modifier le code]

La dernière partie du jeu Delta force: Black Hawk Down est inspiré de la bataille de Mogadiscio

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]