Abomination (Marvel Comics)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abomination.
L'Abomination
Personnage de fiction apparaissant dans
Hulk.

Alias Emil Blonsky (véritable identité), Agent R-7, the Ravager of Worlds
Origine Zagreb (Yougoslavie)
Activité(s) Ex-espion du KGB
Pouvoirs Force et durabilité surhumaine, facteur guérisseur et régénérateur
Famille Nadia Dornova Blonsky (femme séparée)
Affiliation Galaxy Master
MODOK
Legion Accursed
Leader

Créé par Stan Lee
Gil Kane
Première apparition Tales to Astonish vol. 1, #90 (1967)
Éditeur(s) Marvel Comics

L'Abomination est un super-vilain appartenant à l'univers de Marvel Comics. Créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Gil Kane, le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book Tales to Astonish #90 en 1967.

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Pendant la Guerre Froide, Emil Blonsky, alors espion communiste à la base Gamma au Nouveau-Mexique, s'appropria la machine à rayons gamma du Dr Banner et se bombarda le corps d'une dose encore plus forte que celle qui engendra Hulk. Il se transforma alors en monstre à la force colossale. Tout en conservant son intellect, Blonsky découvrit qu'il était piégé sous cette forme.

Il affronta à maintes occasions Hulk.

Quitté par sa propre femme, Nadia, et obsédé par Banner, il entreprit d'empoisonner Betty Banner en la transfusant avec son propre sang, dans le but de faire croire à Banner qu'il était la source d'irradiation. Mais Banner découvrit le plan sadique de l'Abomination et, en tant que Hulk, le fit plier au combat. Après avoir été finalement épargné par son ennemi, Blonsky réalisa qu'il était lui-même la cause de ses malheurs.

Des mois plus tard, le Général Ross manipula Hulk pour qu'il attaque l'Abomination. Ce dernier fut presque tué, puis capturé et torturé, contraint de regarder en boucle un film de sa vie familiale avant sa transformation en monstre.

Il fut libéré par une organisation secrète pour tuer Hulk, mais échoua une fois de plus. Il affronta par la suite les X-Men et Miss Hulk pendant que Hulk était exilé sur la planète Sakaar.

Juste après World War Hulk, son corps fut retrouvé criblé de balles d'adamantium, en Russie, assassiné par un certain Red Hulk (Hulk rouge). Ce dernier travaillait alors comme agent de sécurité dans un college

Une organisation encore sans nom se pencha sur la prise de contrôle du matériel biologique des récoltes d'un Bruce Banner mortellement blessés; l'organisation utilisa ce matériau pour ressusciter l'Abomination sous leur contrôle, "libre d'un esprit ou une conscience" et avec une capacité de retrouver Hulk .

Pouvoirs et capacités[modifier | modifier le code]

  • Ses aptitudes physiques sont similaires à celles de Hulk (sa transformation est aussi due à des rayons gammas). Il y a cependant des différences importantes : son intelligence n'a pas été affectée par sa transformation (stable, il ne peut pas se revenir à sa forme humaine d'origine) et sa force, supérieure à celle de Hulk quand celui-ci est "calme", n'augmente pas avec sa colère contrairement à ce dernier (ce qui peut permettre à Hulk de l'emporter au corps-à-corps s'il a été suffisamment "mis en colère").
  • Il peut soulever bien plus de cent tonnes, et la puissance de ses coups de poings équivaut à 300 kg de TNT
  • Il saute 260 m en hauteur et 210 m en longueur. Il se déplace souvent en faisant des bonds.
  • Sa peau cuirassée le protège des températures extrêmes. De même, il est insensible aux maladies terrestres.
  • L'Abomination possède un pouvoir de régénération grâce aux rayons gamma. Il peut guérir de toute blessure non mortelle et même faire repousser ses yeux s'ils sont arrachés.
  • Il peut retenir sa respiration pendant de longues périodes et entre dans un état comateux en cas de manque d'oxygène. Cela lui permet de survivre dans l'espace, même si cela le paralyse.
  • Pendant un temps, l'Abomination pouvait lire dans les esprits.

Adaptations à d'autres médias[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]