Combeauté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

47° 58′ 27″ N 6° 35′ 44″ E / 47.97416667, 6.59555556 ()

la Combeauté
La Combeauté au PK 11,6.
La Combeauté au PK 11,6.
Caractéristiques
Longueur 36,9 km [1]
Bassin au Val d'Ajol : 63 km2 [2]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen 2,14 m3/s (Le Val d'Ajol) [2]
Régime pluvio-nival
Cours
Confluence la Semouse
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Vosges, Haute-Saône
Régions traversées Lorraine, Drapeau de la Franche-Comté Franche-Comté

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

La Combeauté est une rivière française qui coule dans les départements des Vosges et de Haute-Saône, et un affluent gauche de la Semouse.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Combeauté est une rivière de 36,9 km[1] qui naît dans les Vosges, sur le territoire de la commune du Girmont-Val-d'Ajol. Sa source se situe dans la forêt d'Hérival, au lieu-dit de La Croisette à l'altitude : 670 m. Le bassin versant amont de la Combeauté est caractérisé par une ligne de crête atteignant les 700 à 800 mètres d'altitude (le point culminant est à l'altitude 809 m, au Bois de l'Etang Fenot). Ici, nous sommes au cœur des Vosges saônoise, avec un relief de transition entre les Hautes Vosges et le pays de la Vôge. De plus, cette ligne de crête - sur 10 km environ - fait office de ligne de partage des eaux entre le Bassin du Rhône et le Bassin Rhin-Meuse, le long de la route des Forts reliant Remiremont au fort du Ballon de Servance.

Elle se dirige ensuite vers les communes de Le Val-d'Ajol, Fougerolles et Corbenay avant de rejoindre la Semouse à Saint-Loup à la cote 235 m.

Le bassin versant de la Combeauté est de 63,34 km2 en amont de Le Val-d'Ajol (avec une longueur hydraulique de 13,82 km). Le bassin est de 99,10 km2 en amont de Fougerolles (longueur hydraulique totale de 21,34 km).

Son nom dérive de Comb (Petite vallée encaissée).

Profil altimétrique amont de la Combeauté

Profil altimétrique aval de la Combeauté

Affluents[modifier | modifier le code]

  • Les Gouttes dites Germandre et de La Folie (L < 1 km ; en rive droite)
  • Le Ruisseau de Granges (L = 1,5 km ; en rive gauche)
  • Ruisseau du Géhard (L = 5 km ; en rive gauche) : une cascade du même nom et sa marmite de géant sont un but de promenade.
  • Ruisseau des Vargottes (L = 1,5 km ; en rive droite)
  • Ruisseau du Dropt (L = 1,5 km ; en rive gauche)
  • Ruisseau de la Cascade de Faymont (L = 2 km ; en rive droite)
  • Ruisseau de la Houssière (L = 3,2 km, BV = 644,2 ha ; en rive gauche) : le ruisseau et son petit affluent : le Ruisseau du Sauceley, trouvent leur source dans le Grand Etang de Corfaing, l'Etang de L'Homme et de l'Etang Tisserand à 700 mètres d'altitude.
  • Ruisseau de Méreille ou Combelotte (L = 9,7 km ; en rive gauche) : le ruisseau naît de la réunion des Ruisseaux des Graviers et des Murots dans une zone d'étangs à près de 800 mètres d'altitude (Etang des Graviers, Etang Bachtey, Ancien Etang de l'Ermitage, Etang des Murots).
  • Ruisseau du Pied du Mont ou du Pré Bosson (rive droite)
  • Ruisseau Chanot (rive droite)
  • Ruisseau des Gouttes (L = 2,3 km ; en rive droite)
  • Ruisseau de la Palécôte (L = 2 km ; en rive gauche)
  • Ruisseau de la Basse Robert (L = 1,5 km ; en rive gauche)
  • Ruisseau des Novelots (L = 6,4 km ; en rive gauche)
  • Ruisseau des Pochattes (L = 3,4 km ; en rive droite)
  • Ruisseau des Canes (L = 1,4 km ; en rive droite)
  • Ruisseau du Bas de la Goutte (L = 3 km ; en rive gauche)

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Les débits de la Combeauté ont été observés durant une période de 21 ans au Val-d'Ajol (de 1989 à 2009)[2].

La Combeauté au Val-d'Ajol[modifier | modifier le code]

Le module de la rivière y est de 2,15 m3⋅/s pour une surface de bassin de 63 km2.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : U0455010 - la Combeauté au Val-d'Ajol - données calculées sur 21 ans
(données calculées sur 21 ans)

Source : Banque Hydro - Ministère de l'écologie et du développement durable

La rivière présente d'importantes fluctuations saisonnières de débit, avec des hautes eaux hivernales de 3,69 à 3,31 m3⋅/s de décembre à mars inclus, et des maigres d'été, en juillet-août-septembre, entraînant une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 0,695 m3⋅/s au mois d'août.

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

Le VCN3 peut chuter jusque 0,249 m3⋅/s, en cas de période quinquennale sèche.

Les crues[modifier | modifier le code]

Les crues peuvent être très importantes. En effet, les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 35 et 54 m3⋅/s. Le QIX 10 est de 67 m3⋅/s et le QIX 20 de 78 m3⋅/s.

Le débit instantané maximal enregistré a été de 78,4 m3⋅/s le 25 janvier 1995, tandis que la valeur journalière maximale était de 42,5 m3⋅/s le même jour. La valeur journalière maximale mesurée sur la station est de 58,4 m3⋅/s le 15 février 1990. Si l'on compare les 78,4 m3⋅/s aux QIX, alors nous voyons que ce débit correspondait à une crue ayant une période de retour de plus de 20 ans. Les Côtes et le débit sont consultables en temps réel à la station du Val d'Ajol :

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans cette partie - la plus importante - du bassin versant de la rivière est de 1078 millimètres annuellement, ce qui est très élevé et résulte d'une pluviosité fort abondante sur ce bassin, situé entre le versant sud fort arrosé des monts Faucilles et le massif des Hautes Vosges. Le débit spécifique (Qsp) se monte ainsi à 34.1 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

  • Aperçu des espèces observées le long de la Combeauté (liste non-exhaustive) :
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]