Écrevisse à pattes rouges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'écrevisse n existe plus

L’écrevisse à pattes rouges ou pieds rouges (Astacus astacus) est une espèce d'écrevisse autochtone des pays scandinaves.

Aujourd'hui, en voie de disparition, elle est recensée dans la base de données de l'Arche du goût.

Origine[1][modifier | modifier le code]

Des restes de fossiles découverts attestent de sa présence, en Scandinavie, il y a 10 000 ans. Les premières notices relatives à ce crustacé remontent au Moyen Âge tardif, cependant sa consommation restera l'apanage de la noblesse suédoise. C'est aux XVIIe et XVIIIe siècles que l'Astacus devient populaire auprès de toutes les classes sociales; il s'agit, en effet à cette époque, d'un aliment très économique, abondant et facile à pêcher dans tous les lacs et cours d'eau douce du pays.

Zone de production[1][modifier | modifier le code]

Les populations d'Astacus survivent dans quelques zones isolées du sud et du centre de la Suède. Pas encore colonisée par la Pacifastacus leniusculus, il existe de petits élevages dans les îles d'Öland et Gotland de la mer Baltique et dans les provinces historiques de Småland et Blekinge.

En France, elle est surtout présente dans les ruisseaux et les étangs du Parc naturel régional des Vosges du Nord. Est à noter l'existence d'un élevage pilote de ces écrevisses à Thonnance-lès-Joinville en Haute-Marne.

  • Synonyme : Astacus fluviatilis

Il ne faut pas confondre cette espèce avec Astacus leptodactylus, plus épineuse.

Au Maroc, région d'IFRANE son introduction a peut-être été une réussite. Il existe une station d'élevage près d'AZROU et nous trouvons des écrevisses en abondance sur des cours d'eau entre IMOUZZER et IFRANE.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Site de la Fondation Slow Food pour la biodiversité

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :