Ire (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir IRE.
Ire
L'Ire dans la réserve naturelle du Bout-du-Lac.
L'Ire dans la réserve naturelle du Bout-du-Lac.
Caractéristiques
Longueur 12,9 km [1]
Bassin ?
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen ?
Cours
Source Col de Chérel
· Altitude ≈ 1 280 m
· Coordonnées 45° 41′ 25″ N 6° 12′ 39″ E / 45.690271, 6.210698 (Source - Ire)  
Embouchure Lac d'Annecy
· Localisation Réserve naturelle du Bout-du-Lac
· Altitude 445 m
· Coordonnées 45° 47′ 40″ N 6° 13′ 17″ E / 45.794392, 6.221437 (Embouchure - Ire)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Ruisseaux de la Malaradiat, de la Sorome, de Chambéry, du Creux de l'Herse, des Landions, du Creux de la Pierre, Nant Borien, ruisseau de la Chamossière
· Rive droite Ruisseaux de la Grand' Combe, de la Pariolette, de la Brédiaire, de la Bourgeoise
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Savoie, Haute-Savoie
Communes École, Chevaline, Doussard
Principales villes Doussard

Sources : SANDRE, Géoportail

L'Ire est une rivière de Savoie et de Haute-Savoie qui prend sa source dans le massif des Bauges, en contrebas du col de Chérel, et se jette dans le lac d'Annecy, à son extrémité méridionale, après avoir traversé les localités de Chevaline et Doussard.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La forme Eria est présente sur le cartulaire de l'abbaye de Talloires de la fin du XIIe siècle-début du XIIIe siècle[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 12,9 km[1], l'Ire traverse quatre communes en Savoie et en Haute-Savoie : Jarsy, Doucy-en-Bauges, Doussard et Chevaline.

Vue de l'embouchure de l'Ire dans le lac d'Annecy sous la forme d'un petit delta en arrière-plan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Ire (V1230520) » (consulté le 11 septembre 2012)
  2. Jean-Yves Mariotte, « Annecy et ses environs au XIIe siècle d'après le cartulaire de Talloires », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 130, no 1,‎ 1972, p. 5-32 (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]