Guil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guil
Cataracte du Guil.
Cataracte du Guil.
Caractéristiques
Longueur 51,5 km [1]
Bassin 727 km2 [1]
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen 17 m3/s (Mont-Dauphin)
Nombre de Strahler 5
Régime nival
Cours
Source lac Lestio
· Localisation Ristolas
· Altitude 2 510 m
· Coordonnées 44° 41′ 15″ N 7° 03′ 53″ E / 44.6875, 7.0646 (Source - Guil)  
Confluence Durance
· Localisation Eygliers
· Altitude 887 m
· Coordonnées 44° 40′ 07″ N 6° 36′ 17″ E / 44.6687, 6.6046 (Confluence - Guil)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Cristillan, Chagne
· Rive droite torrent de Bouchet, torrent du Lombard
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Briançon
Cantons Aiguilles, Guillestre
Régions traversées Provence-Alpes-Côte d'Azur

Sources : SANDRE, Géoportail

Le Guil est une rivière torrentielle du sud-est de la France, dans le département des Hautes-Alpes, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il arrose le Queyras. C'est un affluent de la rive gauche de la Durance.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 51,5 km de longueur[1], il prend sa source dans les éboulis du cirque formé par la Pointe de Rome, le Pic Gastaldi et la Pointe Joanne. Le torrent commence à être visible au niveau du lac Lestio et du lac Porcieroles. De nombreux affluents se jettent dans ce torrent de Ristolas à Guillestre. Le Ségur à Ristolas, le Boucher à Abriès, le Lombard à Aiguilles, les Aigues à Château-Ville-Vieille, le Cristillan à la Maison du Roy. Entre la Maison du Roy et Guillestre ses gorges sont majestueuses.

Il se jette dans la Durance sous Mont-Dauphin, sur la commune d'Eygliers, de Guillestre pour le défluent sud, en face de la commune de Réotier.

Il alimente, avec le Cristillan, un barrage à la Maison du Roy.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département des Hautes-Alpes (05), le Guil traverse les huit communes[1], dans le sens amont vers aval, de Ristolas (source), Abriès, Aiguilles, Château-Ville-Vieille, Arvieux, Guillestre, Eygliers (confluence), Réotier.

Soit en termes de cantons, le Guil prend source dans le canton d'Aiguilles, conflue dans le canton de Guillestre, le tout dans l'arrondissement de Briançon.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Guil traverse les cinq zones hydrographiques[1] de « Le Guil du torrent de la Rivière au torrent de Chagne » (X023), « Le Guil de l'Aigue Agnelle au torrent de la Rivière inclus » (X022), « Le Guil du torrent de Bouchet à l'Aigue Agnelle inclus » (X021), « Le Guil de sa source au torrent de Bouchet inclus » (X020), « Le Guil du torrent de Chagne inclus à la Durance » (X024), le tout pour une superficie totale de 727 km2.

Ce bassin versant est constitué à 95,90 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 3,57 % de « territoires agricoles », à 0,64 % de « territoires artificialisés »[1].

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Guil a cinquante-cinq tronçons affluents référencés[1] dont :

  • Le Fontenil, (rg), 1,7 km sur la seule commune de Ristolas.
  • le Malrif, (rd), 7,3 km sur la seule commune des Abries, avec deux affluents :
    • le torrent de Goutane, (rd), 1,2 km sur la seule commune des Abries.
    • le torrent des Tioures, (rd), 1,8 km sur la seule commune des Abries.
  • le Cristillan, (rg), 19,7 km sur les trois communes de Guillestre, Eygliers et Ceillac avec huit affluents et six sous affluents donc de rang de Strahler trois.
  • le torrent de Chagne, (rg), 19,5 km sur quatre communes avec seize affluents et sept sous-affluents donc de rang de strahler trois.
  • le Riéou, (rd), 0,9 km sur la seule commune d'Eygliers.

Le rang de Strahler est de cinq (5) par le torrent de Bouchet, le torrent de la Montenette, le torrent du Goulon, le torrent de Val Fourane, le torrent de la Fionière.

Hydronyme[modifier | modifier le code]

Nom de rivière issu du radical pré-celtique «gar» qui désigne « l'eau ». A donné aussi « Gillardes » pour, « grosses eaux » dans le Dévoluy et probablement «Guisane »[2].

Images[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]