Vairon (poisson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le vairon (Phoxinus phoxinus) est une petite espèce de poisson potamodrome très commun dans les eaux douces et bien oxygénées. Il tolère un pH de 7 à 7,5.

Le vairon migre chaque année pour assurer sa reproduction de la « zone à barbeaux » vers des eaux à substrat gravillonnaire de première catégorie, au peuplement piscicole principalement constitué de salmonidés, où il devient une proie de choix pour la truite ainsi que pour le brochet dans les eaux classées en deuxième catégorie.

Il est très commun dans les ruisseaux d'Eurasie mais a été introduit par l'homme en de nombreux endroits où il peut poser des problèmes écologiques. Sa chair est peu estimée sur le plan alimentaire, mais il est fréquemment utilisé comme appât vif (esche) pour la pêche à la truite, au brochet et au sandre. Il est également utilisé par les laboratoires de biologie, notamment pour les recherches sur les organes sensoriels.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Groupe de poissons dans la rivière Vltava, Prague

Vairon est un adjectif et substantif dérivé de l'adjectif populaire vair (XIe siècle, du latin varius, « bigarré, tacheté » , qui a donné les noms demi-savants « variole », « vérole », etc.) ou le vair et dont l'usage est attesté en français depuis le XIIe siècle pour désigner un « poisson tacheté ». Le mot se rencontre comme adjectif uniquement dans l'expression « yeux vairons » (par exemple, un iris bleu et l'autre marron), qui est un cas remarquable d'hétérochromie.

  • Graevî en Wallon, Pesquit en Béarn, Gardèche dans le sud-ouest de la France.
  • Noms vernaculaires étrangers : Elrits (néerlandais), Elritsa (suédois), Elritse (danois), Elritze (allemand), Fregarola (italien), Minnow (anglais), Muti (finlandais), Ørekyte (norvégien), Pijor (croate), Piscardo (espagnol), Střevle potoční (cs), Strzebla potokowa (polonais), Гольян (russe)...

Description[modifier | modifier le code]

Le vairon est un petit poisson élancé-cylindriforme, de 4 à 10 (14) cm de long.

  • Tête à museau arrondi, orifice buccal horizontal, supère, de taille réduite ;
  • Nageoires arrondies, la caudale nettement échancrée, la dorsale élevée ;
  • Dos gris verdâtre, rayé transversalement foncées, flancs argentés ;
  • Ventre blanc, puis rouge cuivré chez le mâle (en période de fraye) ;
  • Écailles discrètes, petites et denses (70 à 90 par ligne). Ligne latérale interrompue.

Biologie[modifier | modifier le code]

  • Longévité : de 3 à 6 ans. Maturité sexuelle à 2 ou 3 ans.
  • Régime alimentaire : omnivore et vorace, se nourrit aussi bien d'algues et de débris végétaux que d'animalcules : vers, petits mollusques, alevins, larves d'insectes, etc.
  • Mode de vie : grégaire, en bancs compacts
  • Reproduction : d'avril à juillet, remonte en bancs les ruisseaux de faible profondeur.
  • Ponte fractionnée en eau peu profonde et graveleuse, les œufs adhérant aux graviers.
  • Incubation moyenne : 4 à 7 jours selon la température et l'écologie.

Habitat et répartition géographique[modifier | modifier le code]

Le vairon aime les eaux limpides, fraîches, bien oxygénées, peu profondes et graveleuses des petits ruisseaux comme des grandes rivières, torrents et les lacs d'altitude à fond de graviers jusqu'à l'étage subalpin. Il affectionne les trous le long des berges et les herbiers aquatiques.

Il est présent dans presque toute l'Eurasie, du nord de l'Espagne à la Sibérie occidentale, à l'exception de la Corse, de l'Italie méridionale, et de la Grèce.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :