Chantons sous la pluie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Singin' in the Rain.

Chantons sous la pluie

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

De gauche à droite, Gene Kelly, Debbie Reynolds et Donald O'Connor.

Titre original Singin' in the Rain
Réalisation Stanley Donen
Gene Kelly
Scénario Betty Comden
Adolph Green
Acteurs principaux
Sociétés de production M.G.M.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film musical
Sortie 1952
Durée 108 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Chantons sous la pluie (Singin' in the Rain) est un film musical américain de Stanley Donen et Gene Kelly, sorti en 1952. Il dépeint joyeusement le Hollywood des années 1920 et la transition du film muet au film parlant à travers le parcours de trois artistes interprétés par Gene Kelly, Debbie Reynolds et Donald O'Connor.

Le film connait un succès modeste à sa sortie. Donald O'Connor remporte le prix du meilleur acteur aux Golden Globes et les deux scénaristes Betty Comden et Adolph Green un prix aux Writers Guild of America Awards. Ce n'est que plus tard qu'on lui reconnait son statut légendaire de monument du cinéma. Ce film est aujourd'hui considéré comme l'une des meilleures comédies musicales jamais créée, trônant à la première place des meilleurs films musicaux du AFI (American Film Institute) et en 2007 à la cinquième place des plus grands films américains.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1927, Don Lockwood, star du cinéma muet, a pour partenaire Lina Lamont, actrice à la voix de crécelle. Celle-ci est persuadée que la relation amoureuse qui les unit à l'écran les unit aussi dans la vie. Ils sont engagés tous deux par les studios Monumental Pictures.

Les jours du cinéma muet sont comptés lorsque sort Le Chanteur de jazz, premier film parlant de l'histoire du cinéma. Lockwood et son partenaire Cosmo Brown sont en train de tourner selon ce nouveau procédé, le prochain « Lockwood et Lamont », Le Spadassin royal (The Dueling Cavalier). Mais la voix de Lina Lamont est trop désagréable : elle a en effet une voix nasillarde et un cheveu sur la langue. Cosmo décide donc de la faire doubler par Kathy Selden, jeune danseuse à la voix chaleureuse, dont Don est déjà amoureux.

Le film de cape et d'épée devient une comédie musicale, Le Chevalier chanteur (The Dancing Cavalier), et « un superbe ballet y évoque de manière onirique le parcours personnel de Don[1]. »

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Gene Kelly dans la séquence Broadway Melody

Et, parmi les acteurs non crédités :

Chansons du film[modifier | modifier le code]

  • Singin' in the Rain (générique de début) - Gene Kelly, Donald O'Connor, Debbie Reynolds
  • Fit As a Fiddle (And Ready for Love) - Gene Kelly, Donald O'Connor
  • All I Do Is Dream of You - Debbie Reynolds et Girls
  • Make 'Em Laugh - Donald O'Connor
  • Beautiful Girl - Jimmie Thompson et Girls
  • You Were Meant for Me - Gene Kelly
  • You Are My Lucky Star - Gene Kelly, Betty Noyes
  • Moses - Gene Kelly, Donald O'Connor
  • Good Morning - Gene Kelly, Donald O'Connor, Debbie Reynolds
  • Would You ? - Jean Hagen, Betty Noyes
  • Broadway Melody Ballet - Gene Kelly, chœur
  • Singin' in the Rain (reprise) - Debbie Reynolds
  • Would You ? (reprise) - Gene Kelly, Betty Noyes

Chansons non utilisées[modifier | modifier le code]

  • All I Do Is Dream of You (reprise) - Gene Kelly
  • You Are My Lucky Star (reprise) - Debbie Reynolds
  • Would You? - Debbie Reynolds

Distinctions[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Scénario[modifier | modifier le code]

À la suite des succès de plusieurs biopics musicaux dont Ma vie est une chanson (1948) et Trois petits mots (1950), le producteur Arthur Freed, par ailleurs lyriciste à succès, décida d'exploiter à son tour le catalogue des chansons qu'il avait écrites quelques années plus tôt en collaboration avec le compositeur Nacio Herb Brown, à commencer par la plus célèbre, Singin' in the Rain, qui figurait déjà dans Hollywood chante et danse de Charles Reisner (1929). All I Do Is Dream of You, You Were Meant For Me ou Would You furent également retenues. Il chargea les scénaristes Betty Comden et Adolph Green d'imaginer une histoire dans laquelle ces chansons s'inséreraient parfaitement[2].

Distribution[modifier | modifier le code]

Bien que sa performance de la chanson Singin' in the Rain soit aujourd'hui considérée comme emblématique, Gene Kelly n'était pas le premier choix pour le rôle de Don Lockwood mais Howard Keel. L'idée de Kelly s'imposa quand les scénaristes, qui venaient de tourner avec lui Un jour à New York (déjà coréalisé par Kelly et Stanley Donen), décidèrent de faire de Lockwood un chanteur et danseur de vaudeville, ce qui cadrait plus avec la période évoquée[2].

Le rôle de Cosmo Brown est inspiré d'Oscar Levant. Il fut même écrit pour lui, à l'origine.

Plusieurs célèbres actrices furent envisagées pour le rôle de Kathy Selden, dont Judy Garland, Kathryn Grayson, Jane Powell, Leslie Caron et June Allyson. Le directeur de la MGM, Louis B. Mayer, imposa néanmoins Debbie Reynolds, jeune actrice sous contrat qui n'avait que quelques films à son actif (dont Trois petits mots) et ne savait pas danser, pour le rôle.

Tournage[modifier | modifier le code]

Gene Kelly, connu pour son intransigeance sur les plateaux, soumit Debbie Reynolds à un entraînement intensif de huit heures par jour durant trois mois sous la férule de ses assistants Ernie Flatt, Carol Haney et Jeanne Coyne. Prête à abandonner, elle fut aidée par Fred Astaire, qui tournait La Belle de New York sur le plateau voisin et lui donna quelques conseils et leçons improvisées[3]. Quelques années plus tard, Debbie avoua que le tournage de ce film et la naissance de sa fille (Carrie Fisher) furent « les deux moments les plus éprouvants de son existence »[4].

Le tournage de la séquence Make 'Em Laugh fut si éprouvant que Donald O'Connor dut prendre plusieurs jours de repos. De même, Gene Kelly avait de la fièvre lorsqu'il tourna la célèbre scène de danse sous la pluie. Selon la légende, la pluie était un mélange d'eau et de lait, car ainsi elle était mieux visible à l'écran, mais fit rétrécir l'habit en laine porté par Gene Kelly. Il s'agit en fait d'un mythe, la pluie était faite d'eau pure, ce qui la rendait en effet très délicate à filmer de manière visible.

Alors que le scénario repose sur l'idée de Cosmo de remplacer la voix de Lina par celle de Kathy, la réalité est ironiquement inverse : Jean Hagen se double elle-même dans les scènes parlées de Prince et Scélérat alors que Debbie Reynolds est, elle, doublée dans plusieurs de ses chansons (notamment Would You et You Are My Lucky Star) par la voix plus grave - et jugée plus sensuelle - de Betty Noyes[5].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Gene Kelly dans la séquence Broadway Melody Ballet.
Cyd Charisse dans la séquence Broadway Melody Ballet
  • On peut voir dans le film une première page du magazine Variety. Or, le film se passe au moment de la sortie du premier film parlant de l'histoire du cinéma, Le Chanteur de jazz, soit en 1927, alors que Variety fut publié pour la première fois en 1933.
  • Pour sa scène de vamp, Cyd Charisse dut apprendre à fumer. Ce fut la première (et la dernière fois) qu'elle prit une cigarette. Elle tentera une seconde fois de mettre une cigarette à sa bouche dans Tous en scène dans une scène où elle et Fred Astaire se reposent après une nuit de répétition intensive.
  • Tout comme Lina Lamont dans le film, plusieurs acteurs virent leur carrière mise à mal par l'arrivée du cinéma parlant. L'exemple le plus célèbre est le comédien Buster Keaton, avec lequel s'entretint d'ailleurs Gene Kelly alors qu'il préparait ce film.
  • Le film a rapporté 7 665 000 dollars lors de sa première exploitation[1].
  • Le négatif original du film fut détruit dans un incendie.
  • Le film a été classé en 2007 à la cinquième place du top 100 des meilleurs films établi par l'American Film Institute[6]. Il apparaît par ailleurs de façon récurrente dans tous les classements des meilleurs films de tous les temps ; il s'agit probablement de l'unique comédie musicale dans ce cas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Chantons sous la pluie, dossier n°150, C.N.C., décembre 2006.
  2. a et b Betty Comden et Adolph Green, « The Story Behind Singin' in the Rain: Now It Can Be Told », bande-originale du film, Turner Classic Movies Music/Premier Soundtracks (1996).
  3. Debbie Reynolds parle dans ses mémoires du tournage de Mariage royal mais les dates ne correspondent pas, celui s'étant achevé en octobre 1950.
  4. Debbie Reynolds, Debbie My Life, W. Morrow, 1988, cité par Patrick Brion in La Comédie musicale, éd. de la Martinière, 1993 (ISBN 2-7324-2020-4).
  5. Bande-originale du film, Turner Classic Movies Music/Premier Soundtracks (1996).
  6. (en) AFI's 100 YEARS...100 MOVIES, American Film Institute.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]