Beau fixe sur New York

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Beau fixe sur New York (It's Always Fair Weather) est un film musical américain de Stanley Donen et Gene Kelly, sorti en 1955.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Octobre 1945, Ted, Doug et Angie, trois frères d'armes, démobilisés, jurent leur amitié éternelle et se fixent rendez-vous à dix ans d'ici. Mais, le 11 Octobre 1955, le temps a fait son oeuvre, les trois amis ne se reconnaissent plus et même se haïssent. L'un est devenu un publiciste snob et mondain, le deuxième, un restaurateur de bas-quartier, le troisième un oisif trempant dans toute combine de passage, la dernière en date étant un match de boxe... truqué. Invités le même soir, et à leur insu, dans une émission télé passablement vulgaire et racoleuse, ils font soudain front commun devant des malfrats venus régler un contentieux avec Ted le combinard. D'un pugilat homérique, les vieux démobilisés sortent vainqueurs. C'est dit, c'est confirmé : l'amitié est éternelle.

Réalisé par Stanley Donen et Gene Kelly ( comme Un jour à New york ' On the town ', dont il semble le prolongement, et Chantons sous la pluie ' Singin' in the rain ' ), ce film est l'un des coups de glas de la comédie musicale américaine. Réussi en tous points, il marque pourtant un désenchantement profond qui semble correspondre à l'intérêt vacillant du public pour la formule Musical. Sa causticité et son amertume, si peu communes au film du genre, confirme ce démarquage. Kelly, lui-même, se déclarait alors déjà trop vieux pour bien danser, s'orientant résolumment vers la stricte chorégraphie et la réalisation. Pour mieux enfoncer le clou, que la preuve soit faite que nous avons bien là un anti-musical, Gene Kelly et Cyd Charisse, deux des plus illustres danseurs hollywoodiens et qui avaient déjà partagé le pas de deux dans ' Brigadoon ' et dans ' Singin' in the rain', pourtant réunis ici dans une intrigue amoureuse plutôt superflue et un peu trop facile, n'ont pas le moindre ballet ensemble. Film visionnaire, la satire de la télé-voyeurisme prend tout son sel en ces années 2000-2010, il est aussi, par instants, daté. Quand Kelly investit les rues de Manhattan, les pieds chaussés de rollers, il stupéfie et enchante les passants. En cette fin des fifties, qui pourrait croire que, bientôt, ce mode de locomotion sera le plus prisé ?

Hymne intemporel à l'amitié, la mâle et virile amitié, sa drôlerie, sa tendresse, son panaache et son émotion, vaudront à Beau-fixe sur New York, un succès conséquent.

Mikaël Kidd et Gene Kelly se retrouveront à l'affiche du film : Hello Dolly ( 1969 ), le premier à la chorégraphie, le second à la réalisation.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs non crédités

Liens externes[modifier | modifier le code]