Au fond de mon cœur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Au fond de mon cœur

Description de cette image, également commentée ci-après

José Ferrer et Doe Avedon

Titre original Deep in my Heart
Réalisation Stanley Donen
Scénario Leonard Spigelgass
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1954
Durée 132 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jose Ferrer in Deep In My Heart "Deep In My Heart" (1954).png
Merle Oberon in Deep In My Heart.png

Au fond de mon cœur (Deep in my Heart) est un film musical américain de Stanley Donen, sorti en 1954.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Biographie romancée du compositeur autrichien Sigmund Romberg (1887-1951), auteur de nombreuses comédies musicales à succès sur Broadway au début du XXe siècle.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Chansons du film[modifier | modifier le code]

  • Softly, as in a Morning Sunrise (The New Moon, 1928) - Betty Wand et girls
  • Softly, as in a Morning Sunrise (The New Moon, 1928) - Helen Traubel
  • Mr. and Mrs. (The Midnight Girl, 1914)[1] - Rosemary Clooney et José Ferrer
  • I Love to Go Swimmin' with Women (Dancing Around, 1914)[2] - Gene et Fred Kelly
  • Road to Paradise (Maytime, 1917) - Vic Damone
  • Will You Remember (Maytime, 1917) - Jane Powell et Vic Damone
  • It (Artists and Models, 1924)[3] - Ann Miller
  • Serenade (The Student Prince, 1924) - William Olvis
  • One Alone (The Desert Song, 1926) - Carol Richards
  • Your Land and My Land (My Maryland, 1927) - Howard Keel
  • Lover, Come Back to Me (The New Moon, 1928) - Tony Martin, Joan Weldon
  • When I Grow Too Old to Dream (The Night Is Young, film de 1935) - José Ferrer et chœur
  • Leg of Mutton Rag (1913) - José Ferrer, Helen Traubel
  • You Will Remember Vienna (Viennese Nights, film de 1930) - Helen Traubel
  • I Love to Say Hello (Poor Little Ritz Girl, 1920)
  • I Hate To Say Goodnight - Betty Wand
  • Auf Wiedersehn (The Blue Paradise, 1915) - Helen Traubel
  • Stout-Hearted Men (The New Moon, 1928) - Helen Traubel
  • Jazza-da-dada (Bombo, 1921) - José Ferrer
  • Riff Song (The Desert Song, 1926)

Chansons non utilisées :

  • Dance My Darlings (May Wine, 1935) - Helen Traubel
  • American Beauty From The USA - William Olvis
  • Girlies of the Cabaret - George Murphy, Esther Williams
  • One Kiss/Lover Come Back to Me (The New Moon, 1928) - Jane Powell

Le saviez-vous ?[modifier | modifier le code]

  • Il s'agit de la seule apparition au cinéma de Fred Kelly, le frère de Gene Kelly.
  • C'est la première apparition au cinéma de la grande soprano wagnérienne, Helen Traubel.
  • Lors du tournage, Rosemary Clooney qui venait d'épouser José Ferrer attendait son premier enfant, l'acteur Miguel Ferrer. Elle est également la tante de l'acteur George Clooney.
  • Jazzboat, la comédie musicale que Romberg compose dans le film pour Al Jolson, n'existe pas. Leur seul projet commun fut Bombo, créée en 1921 au Jolson's 59th Street Theatre. De même, Anna Mueller, le producteur Bert Townsend et les librettistes Ben Judson et Lazar Berrison Sr. sont des personnages de fiction[4].
  • Certaines des opérettes à succès du compositeur telles Blossom Time sont absentes du film, la M.G.M. n'ayant pas obtenu les droits[4].
  • Bien que l'un des principaux librettistes de Romberg, Oscar Hammerstein II n'apparaît pratiquement pas dans le film car il était à l'époque déjà indissociablement lié au compositeur Richard Rodgers[4] (Oklahoma !, Carousel, South Pacific, Le Roi et moi).
  • The Desert Song (Le Chant du désert), opérette créée en 1926 à Broadway[5], a fait l'objet d'une adaptation cinématographique en 1943 mais sans les chansons composées par Romberg.

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William Everett, Geoffrey Block : Sigmund Romberg, Yale University Press, juillet 2007, 384p.  (ISBN 9780300111835)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bien que crédité au générique comme faisant partie de The Midnight Girl, la chanson provient de The Blushing Bride (1922), lyrics de Cyrus Wood.
    Cf. (en) The Blushing Bride sur l’Internet Broadway Database
  2. Bien que crédité au générique comme faisant partie de Dancing Around, la chanson provient de Love Birds (1921), lyrics de Ballard MacDonald.
    Cf. (en) Love Birds sur l’Internet Broadway Database
  3. Bien que crédité au générique comme faisant partie de Artists and Models, la chanson provient de The Desert Song (1926), lyrics de Edward Smith.
  4. a, b et c William Everett et Geoffrey Block, Sigmund Romberg, op. cit.
  5. (en) The Desert Song sur l’Internet Broadway Database