Championnat de Belgique de football 2010-2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jupiler Pro League
2010-2011

Description de l'image  Jupilerproleague2008.png.
Généralités
Sport Football
Édition 108e
Lieu Drapeau de la Belgique Belgique
Date du 30 juillet 2010
au 17 mai 2011
Participants 16 équipes
Matchs joués 240
Palmarès
Tenant du titre RSC Anderlecht
Promu(s) en début de saison Lierse SK
AS Eupen
Vainqueur KRC Genk
Deuxième Standard de Liège
Troisième RSC Anderlecht
Relégué(s) R. Sp. du Pays de Charleroi
K. AS Eupen (TF)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Croatie Ivan Perišić

Navigation

Le Championnat de Belgique de football 2010-2011 est la 108e saison de la compétition. Le premier niveau du championnat oppose seize clubs belges en une série de trente rencontres jouées durant le championnat puis de cinq à dix matchs durant les play-offs. Le KRC Genk fut sacré champion sur son terrain contre le Standard de Liège après un nul 1-1 lors de la dernière journée des play-offs 1.

Participants - Localisation[modifier | modifier le code]

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Légende des couleurs
Club Dernière
montée
Classement
2009-2010
Entraîneurs Depuis Stade Capacité
théorique
Fréquentation
moyenne
R. SC Anderlecht 1935 1 Drapeau : Belgique Ariël Jacobs 2007 Stade Constant Vanden Stock 26 361 23 042
K. AA Gent 1989 2 Drapeau : Belgique Francky Dury 2010 Jules Ottenstadion 12 919 10 882
Club Brugge KV 1959 3 Drapeau : Pays-Bas Adrie Koster 2009 Jan Breydelstadion 29 975 24 535
K. St-Truidense VV 2009 4 Drapeau : Belgique Guido Brepoels 2008 Staaienveld 12 491 8 479
KV Kortrijk 2008 5 Drapeau : Belgique Hein Vanhaezebrouck 2010 Guldensporenstadion 9 500 6 668
SV Zulte Waregem 2005 6 Drapeau : Belgique Bart De Roover (24/10/10)
Drapeau : BelgiqueHugo Broos
2010 Regenboogstadion 8 500 7 066
YR KV Mechelen 2007 7 Drapeau : Belgique Marc Brijs 2010 Veoliastadion 13 123 11 322
R. Standard de Liège 1921 8 Drapeau : Belgique/Drapeau : Italie Dominique D'Onofrio 2010 Stade Maurice Dufrasne 30 023 25 771
Cercle Brugge K. SV 2003 9 Drapeau : Belgique Bob Peeters 2010 Jan Breydelstadion 29 975 8 630
Germinal Beerschot Antwerpen 1989 10 Drapeau : Belgique Glen De Boeck (29/11/10)
Drapeau : Belgique Jacky Mathijssen
2010 Kiel 12 400 8 398
K. RC Genk 1996 11 Drapeau : Belgique Franky Vercauteren 2009 Cristal Arena 23 624 20 723
K. VC Westerlo 1997 12 Drapeau : Belgique Jan Ceulemans 2007 Het Kuipje 10 790 5 397
R. Sporting du Pays de Charleroi 1985 13 Drapeau : Belgique Jacky Mathijssen (20/09/10)
Drapeau : HongrieCsaba László (17/03/11)
Drapeau : HongrieZoltan Kovac (04/04/11)
Drapeau : Croatie Luka Peruzović
2010 Stade du Pays de Charleroi 24 891 6 618
K. SC Lokeren O-Vl. 1996 14 Drapeau : Belgique Peter Maes 2010 Daknamstadion 9 271 5 706
K. Lierse SK 2010 1 (D2) Drapeau : Belgique Aimé Anthuenis (19/09/10)
Drapeau : Belgique Eric Van Meir (03/01/11)
Drapeau : Norvège Trond Sollied
2010 Herman Vanderpoortenstadion 14 538 9 922
K. AS Eupen 2010 4 (Tour final) Drapeau : Belgique Dany Ost (4/09/10)
Drapeau : Italie Ezio Capuano (24/09/10)
Drapeau : France Albert Cartier (13/04/11)
Drapeau : Belgique Dany Ost
2010 Kehrweg 8 300 3 943

Localisation des clubs[modifier | modifier le code]

Compétition[modifier | modifier le code]

Pré-saison[modifier | modifier le code]

Avec la montée en D1 de l'AS Eupen, la Communauté germanophone de Belgique est représentée pour la première fois au plus haut niveau. Une saison de D1 verra ainsi, pour la première fois également, s'affronter des clubs installés sur les territoires de toutes les régions et communautés du pays (Région flamande, Région Bruxelles-Capitale, Région wallonne, y compris la Communauté germanophone).

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

La saison débute le week-end du 30 juillet-1er août sans les relégués de la saison précédente Mouscron (radié) et le KSV Roulers mais avec le Lierse SK (champion de D2) et l'AS Eupen (vainqueur du tour final).

Août 2010[modifier | modifier le code]

  • 1re journée, 30 juillet-1er août : La première journée voit la victoire de Malines, Genk, La Gantoise, Saint-Trond, Courtrai et Anderlecht qui prend la tête grâce à sa victoire 4-1 contre l'AS Eupen. On notera la défaite du Club Bruges d'entrée de jeu ainsi que le match nul du Standard de Liège.
  • 2e journée, 6-8 août : Genk et Malines prennent la tête du championnat grâce leur seconde victoire en deux matchs. Anderlecht cale à Charleroi pendant que le Standard de Liège et Bruges engrangent leur première victoire. Tandis que les deux promus, l'AS Eupen et le Lierse restent les 2 seules formations dont le capital points est toujours vierge.
  • 3e journée, 13-15 août : Samedi, lors du match d'ouverture, le Standard ne réalisa qu'un nul contre le KSC Lokeren. Peu après, Malines pu prendre la première place du championnat grâce à sa troisième victoire en autant de rencontres. Il fut déloger le lendemain par Genk grâce à son éclatante victoire contre le Sporting Charleroi. On notera la seconde défaite du Club Bruges depuis le début du championnat contre le Cercle Bruges dans le derby de la Venise du Nord.

Suite du premier tour[modifier | modifier le code]

Deux formations mènent la danse: Genk et Anderlecht. Dirigés par Franky Vercauteren, le club limbourgeois occupe la tête à "mi-parcours" devant les "Mauves" qui se sont bien repris après leur grosse désillusion en éliminatoires de la Ligue des Champions. Le club bruxellois a été éliminé, à domicile, par le Partizan Belgrade, suite à une séance de tirs au but (c'est l'affaire du point de penalty "deffectueux", 3 Anderlechtois manquent leur tentative).

Le Standard peine et se montre très irrégulier. Ayant déjà loupé les Play-Off I la saison précédente, le club liégeois ne semble pas certain d'accrocher le bon wagon. Le KV Mechelen est la bonne surprise, il est 5e. Du côté des menacés, AS Eupen a eu un départ difficile. Les "Pandas" sont à la lutte avec l'autre promu, le Lierse ainsi qu'avec St-Trond, le GBA et un Sporting de Charleroi, auteur d'un début de saison calamiteux.

Football et "Gros sous"[modifier | modifier le code]

Peu avant la trêve hivernale, qui est prévue après le "Football de Noël" donc en janvier 2011 (car la Ligue pro persiste à faire disputer des rencontres de championnat durant la période des fêtes), une polémique survient, enfle rapidement puis se dégonfle comme une baudruche. Tout démarre, début décembre 2010, avec une réunion de la ligue professionnelle, pendant laquelle onze des seize clubs se prononcent contre la réforme et pour le retour d'une "Jupiler League à 18 et sans play-off" et ce, dès la saison 2011-2012 ! Ainsi débute un feuilleton opposant, ceux que la presse à rapidement surnommés le "K11" et le "G4" (pour Kleine elf, ou les onze petits en néerlandais - et pour Grote vier, littéralement les 4 grands). Le 16e club, qui n'est autre que le Standard de Liège prend position...avec les petits.

L'affaire fait les choux gras de la presse sportive belge. Dans un premier temps, la situation semble clairement à l'avantage des "anti-réforme et play-offs", avec 12 voix contre 4. Mais les "grands" (Anderlecht, Club Brugeois, Genk et La Gantoise) refusent de renoncer. Les déclarations fracassantes se succèdent. Les membres du "G4" menacent de négocier les "Droits TV" individuellement. Le Standard campe sur ses positions: plus de play-offs. Les réunions officielles et officieuses se multiplient. La presse évoque des démarches "secrètes" et des "promesses" faites "aux petits" hors du champ des caméras et des micros. La Ligue pro' dément avec véhémence. Finalement, en février 2011, alors que la compétition reprend, tout est arrangé. En échange d'une répartition différente des droits TV, presque tous les membres du K11 rentrent dans le rang. La Jupiler League à 16 avec Play-Offs est maintenue et le sera encore au moins trois saisons.

Une dernière proposition, émanant de Lokeren, fait encore plâner un semblant de suspense: "désigner les descendants sur base des résultats enregistrés lors des 3 dernières saisons". Le tollé est général en Division 2, dans la presse et chez les supporters, mais la Ligue pro' ne s'en préoccupe pas. Il faut finalement un refus de cette proposition par un organisme extérieur (la Commission nationale pour la concurrence) pour que marche arrière soit faite et que le projet soit abandonné.

Les Zèbres en enfer et "Dossier Eupen"[modifier | modifier le code]

Le 2e tour confirme les résultats du premier. Anderlecht et Genk sont au coude à coude pour la première place. Le Club Brugeois et La Gantoise assurent rapidement leur place en PO I. Le Standard n'y arrache sa place qu'en toute fin de phase classique. Et encore ! Car la qualification des "Rouches" peut-être mise en péril par ce que l'on appelle le "Dossier Eupen".

En fin de championnat, l'AS Eupen termine à la 15e place et est donc condamné à jouer les PO III pour tenter d'éviter la descente directe. Mais le cercle germanophone refuse d'accepter le verdict chiffré à l'issue des 30 rencontres de la phase classique car lors d'un match contre le KV Mechelen, le Lierse (14e) a placé sur la feuille de match un joueur non qualifié (Jason Adesanya, qui ne monta pas au jeu ce jour-là). Pour Eupen, les Lierrois doivent perdre les trois points acquis sur le terrain lors de ce match. Un cas de figure qui s'il est accepté par le comité sportif, sauve Eupen mais aussi permet à Malines de chiper la 6e place et donc le PO I au Standard ! L'affaire prend des allures épiques car la "réclamatation" annoncée dans les journaux n'est pas parvenue à l'URBSFA dans les délais ! Eupen est débouté mais et se pourvoie en justice (civile). Le Tribunal d'Eupen exige la suspension des PO III et celle des matches du Lierse à défaut de quoi la fédération doit payer une astreinte (fixe et unique) de 500.000 euro. À ce moment on est à trois jours du début des PO (I, II et III) ! L'Union Belge et la Ligue Pro se consultent, décident de passer outre l'injonction et décident de payer si nécessaire. Les PO se déroulent. Mais Eupen refuse d'abdiquer et va jusque devant la Commission d'Arbitrage du Sport belge (CBAS, organe du COIB). Le dernier espoir de maintien s'envole lorsque le CBAS déboute Eupen, le .

En PO III, les "Pandas" devancent les Zèbres qui se retrouvent ainsi renvoyés en D2 pour la première fois depuis 1985. La saison des Carolos a été un échec cuisant. Le Président carolo, Abbas Bayat, terriblement contesté par la majorité des supporters et brocarder par la presse a multiplié les changements d'entraîneur et les prises de positions excessives. Des litiges internes ont amené au limogeage du manager Mogi Bayat (un de neveux d'Abbas).

Rush rouche ![modifier | modifier le code]

Les POI pour l'attribution du titre débutent par une sensation. Le Standard se déplace à Anderlecht sur lequel il compte 7 points de retard. Dominique D'Onofrio, l'entraîneur des Liégeois compose une sélection "particulière", dénommée "équipe B" par la presse, car de nombreux titulaires habituels sont soit dans la tribune, soit sur le banc. Pour rappel, les "Rouches" doivent jouer quelques jours plus tard, une demi-finale retour de Coupe de Belgique contre Gand. Déjouant toutes les analyses des spécialistes, les "Réserves" du Standard créent la surprise et s'imposent 1-3 au "Parc Astrid". Une semaine plus tard, le matricule 16 bat le Racing Genk et confirme qu'il est l'équipe en forme de cette fin de saison.

Le "Rush" des Standardmen se poursuit alors que ses rivaux se font perdre des points mutuellement. Les Liégeois restent invaincus et deviennent d'authentiques candidats au titre. Celui-ci est finalement attribué à l'issue de la toute dernière journée. Le Standard qui doit gagner à Genk est virtuellement champion pendant près de 40 minutes. Les Liégeois mènent au score au repos et ne sont rejoints qu'en toute fin de partie. Pendant sa première mi-temps, cette partie décisive est aussi marquée par l'accident de jeu, lors duquel, Chris Mavinga (Genk) blesse, involontairement mais gravement, Mehdi Carcela (Standard). De longues minutes d'inquiétude s'écoulent avant que le Liégeois inconscient ne soit évacué vers l'hôpital qui diagnostique plusieurs fractures au visage.

Farouchement opposé aux Play-Offs, le Standard en a été le plus grand bénéficiaire et laisse échapper le titre national pour...un demi point (celui ajouté après le partage des points en deux après la phase classique). Les "pro" et "anti" play-offs ne sont sans doute pas totalement réconciliés avec cette fin de compétition épique. Mais force est de constater que, si la formule est critiquable et critiquée, tous les points comptent ! En effet, si le Standard avait terminé la phase classique avec 1 point de plus (50 au lieu de 49), il aurait entamé les PO avec le même nombre d'unités (25), mais au décompte final, c'est Genk qui aurait été obligé de remporter la dernière rencontre (nombre victoires oblige).

Championnat[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Dernière mise à jour : 24 mars 2011

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 R. SC Anderlecht Drapeau : Belgique (SC) 65 30 19 8 3 58 20 +38
2 K. RC Genk 64 30 19 7 4 64 27 +37
3 K. AA Gent (VC) 57 30 17 6 7 59 42 +17
4 Club Brugge KV 53 30 16 5 9 60 35 +25
5 K. SC Lokeren Oost-Vlaanderen 50 30 13 11 6 43 36 +7
6 R. Standard de Liège (C) 49 30 15 4 11 50 38 +12
7 YR KV Mechelen 48 30 13 9 8 34 30 +4
8 K. VC Westerlo 41 30 11 8 11 41 40 +1
9 Cercle Brugge K. SV 39 30 11 6 13 33 34 -1
10 KV Kortrijk 38 30 12 4 14 36 39 -3
11 SV Zulte-Waregem 33 30 7 12 11 39 41 -2
12 K. St-Truidense VV 29 30 8 5 17 20 51 -31
13 K. FC Germinal Beerschot Antwerpen 26 30 5 11 14 24 40 -16
14 K. Lierse SK en augmentation 24 30 4 12 14 26 58 -32
15 K. AS Eupen en augmentation 23 30 5 8 17 28 50 -22
16 R. Sporting du Pays de Charleroi 19 30 4 7 19 20 54 -34
Légende

Matchs[modifier | modifier le code]

Mise à jour : 20 mars 2011
Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) RSCA CEB CLB CHA COU EUP GAN GEN GER STA LSK LOK MAL STVV WES Z-W
R. SC Anderlecht 1-0 2-2 4-1 3-0 4-1 3-2 1-1 4-0 2-0 6-0 0-0 5-0 2-0 2-0 0-0
Cercle Bruges K. SV 1-0 3-1 1-1 2-1 2-1 0-1 0-1 1-1 1-0 3-0 1-1 0-1 4-2 0-1 1-3
Club Brugge KV 0-2 0-1 5-0 4-1 4-0 3-2 2-2 1-0 2-2 2-0 2-1 1-2 4-1 4-3 2-0
R. Sporting du Pays de Charleroi 0-0 0-3 0-5 0-0 2-0 1-3 1-3 2-0 0-2 0-1 1-2 0-0 1-0 0-1 2-0
KV Kortrijk 0-2 2-1 1-0 3-0 3-1 0-1 1-0 4-0 2-1 3-1 0-0 1-0 2-0 1-2 2-2
K. AS Eupen 1-1 0-0 1-4 1-0 3-1 0-3 1-4 0-1 0-1 2-2 0-1 0-1 6-0 0-1 0-2
K. AA Gent 1-2 1-0 0-2 2-1 2-0 2-1 0-4 1-0 4-1 4-1 2-1 3-1 2-0 4-4 5-3
K. RC Genk 1-2 3-0 1-0 5-0 3-2 5-1 1-2 2-1 4-2 4-1 3-1 1-0 1-1 0-2 3-0
K. FC Germinal Beerschot Antw. 0-1 0-0 2-1 1-0 3-1 0-0 2-2 0-1 0-1 1-1 1-1 1-1 0-0 0-0 3-0
R. Standard de Liège 5-1 2-0 2-2 2-1 1-0 1-3 2-1 0-2 1-0 7-0 3-3 3-0 1-0 2-1 1-1
K. Lierse SK 1-1 0-1 0-0 1-0 1-2 1-1 2-2 1-1 2-2 1-4 2-2 2-1 1-2 2-1 0-0
K. SC Lokeren Oost-Vlaanderen 0-3 2-1 1-0 1-1 1-1 0-2 3-2 2-2 1-0 2-1 1-1 3-1 3-0 3-1 2-1
YR KV Mechelen 0-0 2-2 0-1 2-0 1-0 2-0 1-1 2-2 5-1 1-0 1-0 2-0 0-0 3-1 0-0
K. St-Truidense VV 0-2 0-3 2-1 3-2 1-0 1-1 1-1 0-2 1-0 1-0 1-0 0-2 0-1 1-2 0-3
K. VC Westerlo 2-0 2-1 1-2 2-2 2-1 1-1 0-1 1-1 1-1 1-2 2-0 1-2 1-1 3-0 1-1
SV Zulte-Waregem 1-2 4-0 2-3 1-1 1-1 0-0 2-2 0-1 4-3 2-0 1-1 1-1 1-2 1-2 2-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Journée par journée[modifier | modifier le code]

Leader au classement journée par journée

Royal Sporting Club Anderlecht KRC Genk Royal Sporting Club Anderlecht KRC Genk Royal Sporting Club Anderlecht KRC Genk Royal Sporting Club Anderlecht

Évolution du classement
Club/Journée
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
RSCA 1 4 3 3 4 2 2 2 2 2 3 2 2 3 2 2 1 1 2 1 1 1 1 1 1 1 2 2 1 1
CEB 7 10 7 10 10 11 8 10 8 8 6 6 6 8 10 7 7 8 9 10 7 7 5 6 8 8 8 8 9 9
CLB 12 6 9 11 9 7 7 6 6 6 5 8 8 9 7 8 8 6 6 6 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4
CHA 7 10 13 14 12 14 14 14 15 14 15 15 15 16 16 16 16 16 16 16 16 16 16 16 16 16 16 16 16 16
COU 4 5 4 4 5 3 5 7 7 7 9 9 9 6 8 9 9 9 7 7 8 8 9 8 9 9 9 9 10 10
EUP 16 15 15 16 16 16 16 16 16 16 16 16 16 15 15 14 14 14 14 13 13 13 14 13 14 14 14 14 14 15
GAN 4 9 5 5 3 5 4 4 3 4 2 4 3 2 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3
GEN 3 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 1 2 2 2 2 2 2 2 1 1 2 2
GER 11 13 14 13 14 13 10 12 11 11 11 11 11 12 12 13 13 13 13 14 14 14 13 14 13 13 12 13 13 13
STA 7 3 6 8 6 6 6 5 4 3 4 3 4 5 4 5 4 5 4 4 5 6 7 5 5 7 7 7 6 6
LSK 12 15 16 15 15 15 15 15 14 15 14 14 14 14 14 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 14
LOK 15 14 12 12 13 10 13 11 9 9 8 7 7 7 5 4 5 4 5 5 6 5 6 7 6 6 6 5 5 5
MAL 2 2 2 2 2 4 3 3 5 5 7 5 5 4 6 6 6 7 8 9 10 9 8 9 7 5 5 6 7 7
STVV 4 8 10 6 7 8 11 13 13 13 13 13 13 13 13 12 12 12 12 12 12 12 12 12 12 12 13 12 12 12
WES 12 7 8 9 11 12 9 8 10 10 10 10 10 10 9 10 10 10 10 11 11 11 10 10 10 10 10 10 8 8
Z-W 7 12 11 7 8 9 12 9 12 12 12 12 12 11 11 11 11 11 11 8 9 10 11 11 11 11 11 11 11 11
Légende des couleurs


Play-offs 1[modifier | modifier le code]

Ce groupe oppose les six premiers du classement à l'issue du championnat. Chaque club reçoit la moitié de ses points, arrondie à l'unité supérieure. Cependant, l'arrondi est pris en compte lors des règles de départage[1]. Les équipes concernées par ce demi-point accordé sont Anderlecht, La Gantoise, Bruges et le Standard.

Leader du classement journée par journée

Au terme de la saison régulière et avant les play-offs, le club en tête était R. SC Anderlecht.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) RSCA RCG AAG CLU LOK STA
1 K. RC Genk 51 10 6 1 3 16 12 +4 RSC Anderlecht 2-0 4-1 0-0 3-4 1-3
2 R. Standard de Liège (C) 51 10 8 2 0 18 6 +12 K. RC Genk 1-0 3-0 3-1 2-1 1-1
3 R. SC Anderlecht Drapeau : Belgique (SC) 44 10 3 2 5 14 16 -2 K. AA Gent 1-1 2-3 1-1 2-2 1-3
4 Club Brugge KV 43 10 4 4 2 13 6 +7 Club Bruges 3-0 3-0 1-0 0-0 1-1
5 K. AA Gent (VC) 33 10 0 4 6 9 22 -13 KSC Lokeren 1-2 0-2 1-1 0-1 0-1
6 K. SC Lokeren Oost-Vl. 31 10 1 3 6 9 17 -8 R. Standard de Liège 2-1 2-1 1-0 1-0 3-0

Règles de départage : points, points (sans arrondi éventuel), victoires, différence de buts, buts marqués, buts marqués à l'extérieur, victoires à l'extérieur, match de barrage.

Légende

Play-offs 2[modifier | modifier le code]

Ces play-offs 2 opposent les clubs classés de la 7e à la 14e place à la fin de la saison régulière. Le vainqueur des play-offs 2 affronte le dernier club pouvant recevoir une place en Ligue Europa : le 4e des play-offs 1 dans un test-match.

  •      Qualifié pour la rencontre entre les vainqueurs des deux groupes

Groupe A[modifier | modifier le code]

Dernière mise à jour : 7 mai 2011

Leader du Groupe A journée par journée

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) KVM CER STVV LIE
1 Cercle Brugge K. SV 9 6 2 3 1 5 5 0 YR KV Mechelen 0-0 1-1 4-3
2 K. Lierse SK en augmentation 8 6 2 2 2 10 8 +2 Cercle Brugge K. SV 3-1 1-0 0-0
3 YR KV Mechelen 8 6 2 2 2 9 10 -1 K. St-Truidense VV 2-1 1-1 1-2
4 K. St-Truidense VV 6 6 1 3 2 6 7 -1 K. Lierse SK 1-2 3-0 1-1

(P) Promu
Règles de départage : points, victoires, différence de buts, buts marqués, buts marqués à l'extérieur, victoires à l'extérieur, match de barrage.

Groupe B[modifier | modifier le code]

Dernière mise à jour : 7 mai 2011

Leader du Groupe B journée par journée

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) WES KVK Z-W GBA
1 K. VC Westerlo 12 6 3 3 0 16 6 +10 K. VC Westerlo 3-0 7-1 1-0
2 SV Zulte-Waregem 10 6 3 1 2 6 10 -4 KV Kortrijk 1-1 0-1 1-1
3 K. FC Germinal Beerschot Antw. 6 6 1 3 2 6 6 0 SV Zulte-Waregem 1-1 2-0 1-0
4 KV Kortrijk 3 6 0 3 3 2 8 -6 K. FC Germinal Beerschot Antw. 3-3 0-0 2-0

Règles de départage : points, victoires, différence de buts, buts marqués, buts marqués à l'extérieur, victoires à l'extérieur, match de barrage.

Légende

N.B.: Le Standard terminant 2e des play-offs 1 avec une place en Ligue des Champions mais étant également vainqueur de la Coupe de Belgique, le finaliste, le KVC Westerlo, reçoit la place en Ligue Europa du vainqueur de la Coupe, pour le 2e tour de qualification.

Rencontre des vainqueurs de groupe[modifier | modifier le code]


20h30
K. VC Westerlo 3-0 Cercle Brugge K. SV Het Kuipje
Spectateurs : 2 272
Arbitrage : Drapeau : Belgique Luc Wouters

Henrique But inscrit après 4 minutes 4e, But inscrit après 54 minutes 54e
Ngolok But inscrit après 64 minutes 64e

Rapport



20h30
Cercle Brugge K. SV 2-2 K. VC Westerlo Jan Breydelstadion
Spectateurs : 5 930
Arbitrage : Drapeau : Belgique Alexandre Boucaut

D'haene But inscrit après 59 minutes 59e
Iachtchouk But inscrit après 68 minutes 68e

Rapport

Chavez But inscrit après 33 minutes 33e
Annab But inscrit après 90 minutes 90e

Test-match pour la dernière place européenne[modifier | modifier le code]

Les matchs prévus par le règlement des play-offs entre le 4e des play-offs 1, le FC Bruges, quatrième des play-offs 1, et Westerlo, vainqueur des play-offs 2, n'a pas lieu. Ainsi en a décidé le Comité exécutif de l'Union belge de football, après une proposition de Westerlo qui se déclare "sans ambitions européennes" et accepte d'entrer en Europe League un tour plus tôt. Ces matches étaient initialement programmés les 25 et 29 mai 2011, soit après la finale de la Coupe, jouée le 21 mai[2].

25 mai 2011
KVC Westerlo FC Brugge Het Kuipje

29 mai 2011
FC Brugge KVC Westerlo Jan Breydelstadion

Play-offs 3[modifier | modifier le code]

Les clubs qui terminent aux 15e et 16e places de la saison régulière s'affrontent lors d'un mini-championnat de cinq matchs (ce qui ne les laisse plus inactifs comme la saison précédente). Le 15e débute ces matchs avec un avantage de 3 points et bénéfice de trois matchs à domicile: le 1er, 3e et le 5e. Le gagnant de mini-championnat joue les barrages contre des clubs de D2. Le perdant descend directement en D2[3].

Dernière mise à jour : 23 avril 2011

Leader des Play-offs 3 journée par journée

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) CHA EUP CHA EUP
1 AS Eupen (P) 10 4 2 1 1 9 8 +1 AS Eupen 3-2 4-2
2 Sporting Charleroi 4 4 1 1 2 8 9 -1 Sporting Charleroi 2-0 2-2

(P) Promu
Règles de départage : points, victoires (les autres critères habituels sont inutiles vu qu'avec le bonus de 3 points, il est impossible d'avoir le même nombre de points et de victoires).


Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Championnat de Belgique de football 2010-2011
Champion KRC Genk (3e titre)
Dauphin Standard de Liège
Coupes et trophées
Vainqueur de la Coupe de Belgique 2010-2011 Standard de Liège
Vainqueur de la Supercoupe de Belgique 2010 RSC Anderlecht
Qualifications continentales
Ligue des champions de l'UEFA 2011-2012 KRC Genk
(3e tour de qualification pour champions)
Standard de Liège
(3e tour de qualification pour non-champions)
Ligue Europa 2011-2012 RSC Anderlecht
(Barrages)
Club Bruges
(3e tour de qualification)
KVC Westerlo
(2e tour de qualification)
Promotions et relégations
Promus en Jupiler Pro League (D1) Oud-Heverlee Louvain
RAEC Mons
Relégués en Division 2 Sporting Charleroi
AS Eupen

Statistiques[modifier | modifier le code]

Trophées individuels[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Dernière mise à jour : 17 mai 2011

Rang Nom Nationalité Équipe Buts Pénalties Matchs
1er Ivan Perišić Drapeau de la Croatie Croatie Club Bruges KV 22 2 36
2e Jelle Vossen Drapeau de la Belgique Belgique KRC Genk 20 0 36
3e Paulo Henrique Drapeau du Brésil Brésil KVC Westerlo 18 0 31
4e Romelu Lukaku Drapeau de la Belgique Belgique RSC Anderlecht 16 1 37
5e Ronald Vargas Venezuela Venezuela Club Bruges KV 15 0 23
Marvin Ogunjimi Drapeau de la Belgique Belgique KRC Genk 15 0 31

Règlement : Le classement final du meilleur buteur est déterminé à la fin des play-offs 1 et 2, c'est-à-dire après la 40e journée quel que soit le nombre de matchs joués par les clubs de la Jupiler Pro League. Les matchs de barrage (vainqueur PO2 et 4e PO1) ne sont pas pris en compte[4].

Meilleurs passeurs[modifier | modifier le code]

Dernière mise à jour : 17 mai 2011

Rang Nom Nationalité Équipe Passes
1er Mbark Boussoufa Drapeau : Maroc Maroc RSC Anderlecht 14
2e Kevin De Bruyne Drapeau : Belgique Belgique KRC Genk 14
3e Nabil Dirar Drapeau : Maroc Maroc Club Bruges KV 12

Soulier d'or belge[modifier | modifier le code]


Soulier d'ébène 2010-11[modifier | modifier le code]


Footballeur Pro de l'année 2010-11[modifier | modifier le code]

Trophée Joueur Pays Club
Footballeur pro de l'année 1. Ivan Perišić
2. Axel Witsel
3. Jelle Vossen
Drapeau de la Croatie Croatie
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Belgique Belgique
Club Bruges KV
Standard de Liège
KRC Genk
Gardien de l'année 1. Thibaut Courtois
2. Silvio Proto
3. Sinan Bolat
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Turquie Turquie
KRC Genk
RSC Anderlecht
Standard de Liège
Entraîneur de l'année 1. Franky Vercauteren
2. Peter Maes
3. Ariël Jacobs
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Belgique Belgique
KRC Genk
KSC Lokeren
RSC Anderlecht
Arbitre de l'année 1. Frank De Bleeckere
2. Jérôme Efong Nzolo
3. Johan Verbist
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Belgique Belgique
-

Parcours en Coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

Le parcours des clubs belges en UEFA est important puisqu'il détermine le coefficient UEFA, et donc les futures places en coupes d'Europe des différents clubs belges[5].

Le classement UEFA de la fin de saison 2011 donne le classement et donc la répartition et le nombre d'équipes pour les coupes d'europe de la saison 2011-2012.


Rang
2011
Rang
2010
Évolution
Ligue
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
Coefficient
Places en LC Places en LE
TP T4 T3 T2 T1 T4 T3 T2 T1
12 15 +3 Drapeau : Danemark Danemark 6,125 5,125 8,200 4,400 6,700 30,550 1 0 1 0 0 1 1 1 0
13 14 +1 Drapeau : Belgique Belgique 4,700 4,500 4,500 8,700 4,600 27,000 0 0 2 0 0 1 1 1 0
14 8 -6 Drapeau : Roumanie Roumanie 11,333 2,600 2,642 6,083 3,167 25,824 0 0 2 0 0 1 1 1 0
15 16 +1 Drapeau : Écosse Écosse 6,750 10,250 1,875 2,666 3,600 25,141 0 0 2 0 0 1 1 1 0
16 13 -3 Drapeau : Suisse Suisse 4,100 6,250 2,900 5,750 5,900 24,900 0 0 0 1 0 0 2 1 0


Rang
2011
Rang
2010
Évolution
Club 2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
Coefficient 2010-2011
Coefficient UEFA 2011
Vq Nq Dq V N D Bonus Total
48 45 -3 RSC Anderlecht 7,940 12,900 0,900 14,740 2 2 0 2 1 3 0 5,920 42,400
61 59 -2 Standard de Liege 0,9400 1,9000 10,900 17,740 0 0 0 0 0 0 0 0,920 32,400
63 57 -6 Club Bruges 5,940 2,900 6,900 11,740 2 0 0 0 3 3 0 3,920 31,400
140 180 +40 La Gantoise 0,940 0,900 0,900 2,740 1 0 3 2 1 3 0 5,920 11,400
173 170 -3 Racing Genk 0,940 0,900 0,900 3,240 2 0 2 0 0 0 0 2,420 8,400
183 - Cercle Bruges 0,940 0,900 0,900 1,740 2 0 2 0 0 0 0 1,920 6,400

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Règlement fédéral Football de l'URBSFA, article 1536.223
  2. Le barrage n'aura pas lieu sur RTBF Sport.be
  3. « Le championnat de D1 pour les nul(le)s », sur Le Soir (lesoir.be), Bruxelles: Rossel,‎ 30 juillet 2010 (consulté le 30 juillet 2010)
  4. Règlement Meilleur buteur sur Jupiler Pro League sport.be
  5. Classement des clubs européens par coefficient UEFA 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]