Championnat de Belgique de football 1951-1952

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Division d’Honneur
1951-1952

Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 49e
Dernière sous le terme « Div. d'Honneur »
Lieu Drapeau de la Belgique Belgique
Date du 2 septembre 1951
au 11 mai 1952
Participants 16
Matchs joués 240 matches
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Division 1
Palmarès
Tenant du titre R. SC Anderlechtois
Promu(s) en début de saison 2:
R. US Tournaisienne
Union Saint-Gilloise SR
Vainqueur R. FC Liégeois
Relégué(s) 2:
R. Racing CB
R. US Tournaisienne
Buts 873 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Jozef Mannaerts
RC Mechelen

Navigation

Le championnat de Belgique de football 1951-1952 est la 49e saison du championnat de première division belge. Son nom officiel est « Division d'Honneur ». C'est la dernière saison pendant laquelle cette appellation est appliquée. En raison d'une grande réforme des séries nationales décidée par la fédération belge, la plus haute division devient la Division 1 à partir de la saison suivante.

Le R. FC Liégeois met fin à l'hégémonie anderlechtoise. Triples champions en titre, les « Mauves » ne terminent que sixièmes. Remportant son quatrième titre de champion, cinquante-trois ans après le précédént, le « Great Old wallon » émerge devant le RC Malines et l'Antwerp.

Alors que le matricule 4 fait la course en tête, son rival local du Standard est empêtré en fond de tableau tout comme le Sporting de Charleroi. Finalement, ces deux clubs wallons s'en tirent au détriment d'une troisième. Trop faible, l'US Tournaisienne, nouvellement promue, ne peut éviter la dernière place. Le matricule 26 accompagne le Racing CB vers l'étage inférieur, qui change d'appellation et devient la « Division 2 » en vue de la saison suivante.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Seize clubs prennent part à ce championnat, soit le même nombre que lors de l'édition précédente. Ceux dont le matricule est mis en gras existent toujours aujourd'hui.

Clubs participant à la saison 1951-1952 du championnat de Division d'Honneur
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades Entraîneur[note 2] En D1 depuis (série) Total en D1 Saison précédente
1 Royal Sporting Club Anderlechtois 35 Anderlecht Stade Émile Versé Drapeau : Angleterre Bill Gormlie 1935-1936 (14e) 21e 1er
2 Royal Antwerp Football Club 1 Anvers Bosuilstadion Drapeau : Belgique Jean De Clercq
Drapeau : Belgique Richard Gedopt[note 3]
1901-1902 (43e) 48e 6e
3 Royal Beerschot Athletic Club 13 Anvers Kiel Drapeau : Belgique Émile Stijnen 1907-1908 (37e) 43e 5e
4 Royal Berchem Sport 28 Berchem Het Rooi ? 1943-1944 (8e) 21e 2e
5 Royal Racing Club de Bruxelles 6[note 4] Watermael-Boitsfort Stade des Trois Tilleuls Drapeau : Belgique Arthur Ceuleers 1945-1946 (7e) 39e 12e
6 Royal Daring Club de Bruxelles 2 Molenbeek Stade Edmond Machtens ? 1950-1951 (2e) 33e 14e
7 Royal Olympic Club Charleroi 246 Montignies-sur-Sambre Stade de la Neuville Drapeau : France Jean Cornili 1937-1938 (12e) 12e 9e
8 Royal Charleroi Sporting Club 22 Charleroi Stade du Mambourg ? 1947-1948 (5e) 5e 11e
9 Association Royale Athlétique La Gantoise 7 Gentbrugge Stade Jules Otten Drapeau : Angleterre Adam Mutch 1936-1937 (13e) 24e 7e
10 Royal Football Club Liégeois 4 Rocourt Stade Vélodrome Oscar Flesch Drapeau : Belgique Jean Loos 1945-1946 (7e) 23e 4e
11 Royal Standard Club Liège 16 Sclessin Stade de Sclessin Drapeau : Belgique Maurice Grisard 1921-1922 (28e) 33e 8e
12 Royal Football Club Malinois 25 Malines Achter de Kazerne ? 1928-1929 (21e) 24e 10e
13 Racing Club Mechelen Koninklijke Maastschappij 24 Malines Oscar Van Kesbeeckstadion Drapeau : Belgique Jan Dogaer 1948-1949 (4e) 23e 3e
14 Union Saint-Gilloise Société Royale 10 Forest Stade Joseph Marien Drapeau : Belgique André Vandeweyer 1951-1952 (1re) 41e Division 1A : 1er
15 Royal Tilleur Football Club 21 Tilleur Stade du Pont d'Ougrée ? 1948-1949 (4e) 11e 13e
16 Royale Union Sportive Tournaisienne 26 Tournai Stade Gaston Horlait Drapeau : Belgique Marcel Desrousseaux 1951-1952 (1re) 1re Division 1B : 1er

Localisation des clubs[modifier | modifier le code]

Localisation des clubs anversois[modifier | modifier le code]

Antwerp-Main-Football-Stadiums.png
Les 3 cercles anversois sont :
(1) R. Antwerp FC
(2) R. Beerschot AC
(3) R. Berchem Sport

Localisation des clubs bruxellois[modifier | modifier le code]

Brussels-Main-Football-Stadiums-2.png
Les 4 cercles bruxellois sont :
(4) R. Daring CB
(6) R. SC Anderlecht
(7) Union Saint-Gilloise SR
(11) R. Racing CB

Localisation des clubs liégeois[modifier | modifier le code]

Liege-Main-Football-Stadium.png
Les 3 cercles liégeois sont :
(1) R. FC Légeois
(6) R. Tilleur FC
(8) R. Standard CL

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Mauvais départ pour Anderlecht, départ catastrophique pour le Standard[modifier | modifier le code]

Triple champion en titre, le Sporting Anderlechtois est le favori logique pour décrocher à nouveau les lauriers en fin de saison. Mais le club bruxellois réalise un départ moyen dans la compétition et perd toute chance de réaliser le quadruplé, exploit réussi uniquement par le Racing CB et l'Union Saint-Gilloise avant la Première Guerre mondiale. En fin de saison, les « Mauves » terminent seulement à la sixième place, leur plus mauvais classement depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le futur grand rival des bruxellois, le Standard, débute la saison de façon catastrophique et ne remporte son premier match que lors de la dixième journée de championnat, après deux nuls et sept défaites. À la mi-championnat, le club liégeois ne compte que six points et fait figure de relégable potentiel. Le 23 décembre 1951, une sévère défaite cinq buts à zéro sur le terrain du Sporting de Charleroi, alors dernier juste derrière les « Rouches », donne la lanterne rouge aux liégeois. Une défaite qui reste encore aujourd'hui dans les mémoires des plus anciens supporters des deux camps. Heureusement pour le club, l'équipe se reprend dans le dernier tiers de la compétition et parvient à assurer son maintien de justesse, tout comme les carolos.

Liège, 53 ans après[modifier | modifier le code]

Anderlecht écarté de la lutte pour le titre, quatre anciens champions se retrouvent dans la course aux lauriers : le FC Liégeois, l'Antwerp, l'Union Saint-Gilloise et le FC Malinois, accompagnés du Racing de Malines en quête d'un premier trophée. Grâce à leur régularité à domicile, les joueurs liégeois creusent l'écart petit à petit en cours de championnat. Le vieux club wallon, premier champion de Belgique, remporte finalement un nouveau titre, son quatrième, à quelques journées de la fin de la compétition. L'exploit est suivi par environ 50 000 spectateurs au Stade Vélodrome Oscar Flesch, peu d'entre eux ayant vécu le dernier titre du club, 53 ans auparavant.

Tournai trop faible pour se maintenir, le Racing échoue de peu[modifier | modifier le code]

Fraîchement promue pour la première fois de son Histoire en Division d'Honneur, l'US Tournaisienne éprouve des difficultés à s'adapter au haut niveau. En début de saison le club profite des errements d'autres clubs, le Standard et le Sporting de Charleroi notamment, pour se maintenir en-dehors de la zone dangereuse. Mais lorsque ces derniers s'améliorent et engrangent des points importants, Tournai s'effondre et enchaine les défaites, parfois sur des scores fleuves : 8-0 à l'Antwerp, 9-0 à Anderlecht et même 10-0 au Beerschot. Au total, le club encaisse 101 buts en 30 matches, beaucoup trop pour espérer prolonger son séjour en première division. Le club termine dernier avec douze unités au compteur.

L'autre place de relégable donne lieu à une intense bataille à trois qui durera jusqu'à la dernière journée. Le Standard et Charleroi sont à la lutte avec le Racing de Bruxelles pour éviter la relégation. Très mal partis, les deux clubs wallons redressent la barre après l'hiver et abordent la dernière journée avec un léger avantage sur les bruxellois. Le championnat se conclut justement par le derby wallon entre les deux équipes. Le duel est engagé et se conclut sur un partage 3-3, qui permet aux deux équipes de se maintenir parmi l'élite au détriment du Racing, qui échoue à un point des Carolos.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]

Avec seize clubs engagés, 240 matches sont au programme de la saison[1].

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) AND ANT BEE BSP RCB CHA DAR GAN FCL FCM OLY RCM STA USG TIL TOU
R. SC Anderlechtois 3-3 4-2 1-2 6-1 0-1 3-1 2-0 4-1 3-1 1-1 3-1 1-1 0-1 2-3 9-0
R. Antwerp FC 0-2 1-1 2-1 2-1 2-0 2-1 2-1 4-1 1-1 4-3 3-0 3-0 2-1 3-0 8-0
R. Beerschot AC 1-3 2-5 1-2 2-0 1-0 2-5 5-1 0-2 1-1 7-0 2-2 0-2 5-3 0-1 10-0
R. Berchem Sport 1-0 0-2 5-1 0-1 1-3 2-0 1-5 0-2 8-2 0-9 4-4 3-5 2-3 1-1 4-1
R. Racing CB 0-3 2-0 2-1 2-2 1-4 1-5 0-1 0-1 0-0 3-3 2-2 1-3 3-4 2-1 1-3
R. Charleroi SC 2-1 0-0 2-2 1-2 3-1 1-2 1-2 1-3 6-3 1-3 2-2 5-0 0-6 1-1 2-2
R. Daring CB 1-1 0-6 3-2 0-0 1-1 0-0 5-2 1-2 1-3 0-0 0-1 0-1 2-2 1-1 4-0
ARA La Gantoise 2-1 4-1 0-5 2-2 3-2 4-0 2-0 1-4 0-2 4-0 2-2 1-0 0-2 0-0 3-1
R. FC Liégeois 4-1 7-1 1-1 2-3 2-0 3-0 3-1 4-3 2-3 0-0 2-0 2-2 4-0 2-1 4-0
R. FC Malinois 3-0 1-2 2-1 2-2 3-1 6-0 2-0 4-2 3-5 2-1 1-1 3-2 0-2 4-2 3-0
R. Olympic CC 3-3 1-0 0-3 1-0 0-1 2-1 5-3 1-1 0-2 1-0 2-0 1-1 1-1 1-2 1-1
RC Mechelen KM 4-1 2-0 3-0 2-1 2-2 5-0 0-2 4-0 4-0 5-3 3-0 1-1 4-2 4-1 5-0
R. Standard CL 2-3 1-3 1-1 1-3 1-2 3-3 3-0 2-2 0-3 2-3 1-2 0-5 1-2 3-1 6-0
Union St-Gilloise SR 2-0 3-0 0-3 2-1 2-1 2-2 1-1 1-4 1-1 2-1 1-1 3-1 1-1 4-0 3-1
R. Tilleur FC 2-4 1-0 3-1 1-0 1-1 3-1 1-2 1-2 5-1 1-1 2-2 1-2 0-0 3-1 0-0
R. US Tournaisienne 1-6 3-4 0-4 2-4 0-1 2-0 0-2 2-2 0-1 0-0 0-2 1-6 2-1 3-3 0-2
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 R. FC LIEGEOIS 44 30 20 4 6 71 40 +31
2 RC Mechelen KM 40 30 16 8 6 77 41 +36
3 R. Antwerp FC 40 30 18 4 8 66 43 +23
4 Union St-Gilloise SR en augmentation 38 30 15 8 7 61 48 +13
5 R. FC Malinois 35 30 14 7 9 63 54 +9
6 R. SC Anderlechtois T 33 30 14 5 11 71 47 +24
7 ARA La Gantoise 32 30 13 6 11 66 57 +9
8 R. Olympic CC 31 30 10 11 9 47 48 -1
9 R. Tilleur FC 29 30 10 9 11 42 46 -4
10 R. Berchem Sport 28 30 11 6 13 57 61 -4
11 R. Daring CB 26 30 9 8 13 44 50 -6
12 R. Beerschot 26 30 10 6 14 67 54 +13
13 R. Standard CL 23 30 7 9 14 47 57 -10
14 R. Charleroi SC 22 30 7 8 15 43 65 -22
15 R. Racing CB 21 30 7 7 16 36 61 -25
16 R. US Tournaisienne en augmentation 12 30 3 6 21 25 101 -76
Légende

Meilleur buteur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Belgique Jozef Mannaerts (RC Mechelen KM), est sacré meilleur buteur avec 25 goals[2]. Il est le 33e joueur belge différent à être sacré meilleur buteur de la plus haute division belge. Longtemps, les archives officielles mentionnaient Rik Coppens comme meilleur buteur cette saison mais un travail de vérification effectué dans les années 2010 corrige cette erreur et amène l'Union Belge à décerner le titre de meilleur buteur à son lauréat officiel[3].

Classement des buteurs[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous reprend les 28 meilleurs buteurs du championnat, soit les joueurs ayant inscrit dix buts ou plus durant la saison[2].

Classement des 28 meilleurs buteurs de la saison
# Pays Joueur Club Buts Matches joués
1. Drapeau : Belgique Jozef Mannaerts RC Mechelen KM 23 30
2. Drapeau : Belgique Rik Coppens R. Beerschot AC 22 26
3. Drapeau : Belgique Louis Verbruggen R. Antwerp FC 18 30
4. Drapeau : Belgique Jef Mermans R. SC Anderlechtois 17 26
=. Drapeau : Belgique Marcel Weemaes R. FC Malinois 17 28
=. Drapeau : Belgique Paul Deschamps R. FC Liégeois 17 29
7. Drapeau : Belgique Émile Binet R. Tilleur FC 16 24
=. Drapeau : Belgique José Moës R. FC Liégeois 16 26
9. Drapeau : Belgique Frans Laureys Union Saint-Gilloise SR 15 23
=. Drapeau : Belgique Albert Dehert R. Berchem Sport 15 25
=. Drapeau : Belgique Frédéric Chaves d'Aguilar ARA La Gantoise 15 26
12. Drapeau : Belgique Frans Vergauwen R. Beerschot AC 14 25
13. Drapeau : Belgique Gustaaf Van Den Bergh R.Daring CB 13 23
=. Drapeau : Belgique Henri Govard Union Saint-Gilloise SR 13 23
=. Drapeau : Belgique Constant De Backker R. Antwerp FC 13 30
=. Drapeau : Belgique Jozef Put RC Mechelen KM 13 30
17. Drapeau : Belgique Albert De Cleyn R. FC Malinois 12 26
=. Drapeau : Belgique Norbert Van Huffel ARA La Gantoise 12 27
=. Drapeau : Belgique Jean Van Loy Union Saint-Gilloise SR 12 30
=. Drapeau : Belgique Frans Reyniers RC Mechelen KM 12 30
21. Drapeau : Belgique René Thirifays R. Charleroi SC 11 20
=. Drapeau : Belgique Victor Lemberechts R. FC Malinois 11 24
=. Drapeau : Belgique Jean Van Steen R. SC Anderlechtois 11 26
24. Drapeau : Belgique Joseph Borremans R. SC Anderlechtois 10 10
=. Drapeau : Belgique Alfonso Mion R. Charleroi SC 10 25
=. Drapeau : Belgique Maurice Brackman R. FC Liégeois 10 26
=. Drapeau : Belgique Jean Mathonet R. Standard CL 10 29
=. Drapeau : Belgique Cyrille Massart R. FC Liégeois 10 30

Récapitulatif de la saison[modifier | modifier le code]

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (6) Province de Brabant (4)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (6)
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 5 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 4 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 3
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 0 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 0 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 3
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 1 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 0   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégation[modifier | modifier le code]

En fin de saison, le Racing CB et l'US Tournaisienne sont relégués en Division 2. Ils sont remplacés par le Racing Club de Gand, de retour au plus haut niveau après quatorze saisons d'absence, et Beringen qui revient douze mois après sa relégation.

Changement d'appellation[modifier | modifier le code]

En fin de saison, le Royal Football Club Malinois change son appellation et devient le Koninklijke Football Club Malinois.

Débuts en Division d'Honneur[modifier | modifier le code]

Un club effectue ses débuts dans la plus haute division belge. Il est le 46e club différent à y apparaître.

Grande réforme des compétitions[modifier | modifier le code]

À la fin de cette saison, l'URBSFA applique une grande réforme à ses compétitions pour équipes premières. On assiste à la création du quatrième niveau national, 26 ans après l'établissement du troisième.

Pour la plus haute division, cette réforme n'implique qu'un seul changenent, celui de sa dénomination. La « Division d'Honneur » devient la « Division 1 ». Le deuxième niveau, appelé « Division 1 » depuis 1926, devient la « Division 2 » alors que le troisième, appelé jusqu'alors « Promotion », prend l'appellation de « Division 3 ». La quatrième division nouvellement formée hérite du nom de « Promotion ».

Des changements et adaptations ont lieu dans les niveaux inférieurs. La deuxième division est réduite à une seule série au lieu de deux, alors que la désormais Division 3 n'en compte plus que deux au lieu de quatre. La nouvelle Promotion est divisée en quatre séries.

Le niveau hiérarchique directement inférieur aux séries nationales reçoit la dénomination de première provinciale (ou P1). Il y neuf séries, soit une par Province. En dessous de cette « P1 » on retrouve deux ou trois niveaux hiérarchiques, pour un maximum de quatre divisions provinciales.

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Championnat de Belgique de football 1951-1952
Champion R. FC Liégeois (4e titre)
Dauphin RC Mechelen KM
Promotions et relégations
Promus en Division d'Honneur R. RC de Gand
K. Beringen FC
Relégués en Division 1 R. Racing CB
R. US Tournaisienne

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  2. Seul l'entraîneur du club en début de saison est indiqué ici.
  3. Le R. Antwerp FC dispose d'un duo d'entraîneurs aux responsabilités égales lors de cette saison
  4. Le Racing CB fusionne en 1963 avec le White Star AC (matricule 47) pour former le R. Racing White. La veille de la fusion, le Racing échange son matricule avec le FC La Rhodienne (matricule 1274), pour ne pas voir le matricule 6 disparaître. Il est donc toujours « actif », mais n'est plus porté par le même club.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl)« Kalender van 1e Nationale in het seizoen 1951-52 », sur BSDB (consulté le 10 octobre 2012)
  2. a et b « Liste des meilleurs buteurs 1951-1952 », sur Belgium Soccer History,‎ 2002 (consulté le 17 juin 2014)
  3. « Il devient meilleur buteur du championnat... 60 ans plus tard », sur http://www.dhnet.be,‎ 6 décembre 2011 (consulté le 8 octobre 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des clubs affiliés à l’URBSFA depuis 1895 et ASBL Foot 100

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]