Championnat de Belgique de football 1920-1921

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Division d’Honneur
1920-1921

Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 21e
Lieu Drapeau de la Belgique Belgique
Date du 19 septembre 1920
au 20 mars 1921
Participants 12
Matchs joués 132 matches
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Promotion
Palmarès
Tenant du titre FC Brugeois
Promu(s) en début de saison 0:
blocage des séries [note 1]
Vainqueur Daring CB SR
Relégué(s) 1:
Uccle Sport
Buts 428 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Ivan Thys
Beerschot AC

Navigation

Le championnat de Belgique de football 1920-1921 est la 21e saison du championnat de première division belge. Son nom officiel est « Division d'Honneur ».

Le Daring Club de Bruxelles Société Royale fait la course en tête tout au long de la saison et remporte le titre assez facilement. C'est le troisième titre dans l'Histoire du club.

Il n'y a qu'une seule équipe reléguée en fin de saison car l'URBSFA décide de faire passer les séries nationales à quatorze clubs. En contre-partie, trois clubs seront promus de Promotion pour la saison suivante. C'est Uccle Sport qui hérite de la peu enviée dernière place et doit redescendre au second niveau national après deux saisons parmi l'élite.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Douze clubs prennent part à la compétition, autant que lors de l'édition précédente. Ceux dont le matricule est mis en gras existent toujours aujourd'hui.

Clubs participant à la saison 1920-1921 du championnat de Division d'Honneur
# Nom[note 2] Mat.[note 3] Ville Terrain[note 4] En D1 depuis (série) Total en D1 Saison précédente
1 Royal Antwerp Football Club 1 Anvers Broodstraat 1901-1902 (15e) 20e 4e
2 Beerschot Athletic Club 13 Anvers Kiel 1907-1908 (9e) 15e 5e
3 Cercle Sportif Brugeois 12 Bruges croisement Gistelsesteenweg et Torhoutsesteenweg 1899-1900 (17e) 17e 8e
4 Royal Football Club Brugeois 3 Bruges De Klokke 1898-1899 (18e) 19e 1er
5 Daring Club de Bruxelles Société Royale 2 Molenbeek différents sites, dont le Parc du Meir à Anderlecht 1903-1904 (13e) 13e 3e
6 Racing Club de Bruxelles 6[note 5] Uccle Vivier d'Oie 1895-1896 (21e) 21e 12e
7 Association Royale Athlétique La Gantoise 7 Gentbrugge Stade Jules Otten 1913-1914 (3e) 3e 11e
8 Racing Club de Gand 11 Gand Emmanuel Hielstadion 1911-1912 (5e) 6e 7e
9 Racing Club de Malines 24 Malines Rode Kruisplein ? 1919-1920 (2e) 4e 6e
10 Union Saint-Gilloise 10 Forest Stade du Parc Duden 1901-1902 (15e) 15e 2e
11 Uccle Sport 15 Uccle chaussée de Ruisbroeck 1919-1920 (2e) 2e 10e
12 Club Sportif Verviétois 8 Verviers ? 1912-1913 (4e) 11e 9e

Localisations[modifier | modifier le code]

Localisation des clubs bruxellois[modifier | modifier le code]

Brussels-Main-Football-Stadiums-2.png
les 4 cercles bruxellois sont :
(7) Union SG
(10) Racing CB
Daring CB SR
Uccle Sport

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Le Daring s'échappe puis lâche du lest[modifier | modifier le code]

Le Daring CB SR creuse l'écart d'emblée et peut se permettre de lâcher du lest en fin de parcours. Fin janvier, les Bruxellois comptent 11 points d'avance lorsqu'ils concèdent deux partages à La Gantoise (1-1) et à l'Union (1-1). Ce dernier match nul permet aux Daringmen, qui ont pourtant joué un match de plus, de fêter leur troisième titre sur le terrain de leurs grands rivaux « Unionistes ». Totalisant 24 points, l'Union Saint-Gilloise est distancée de 9 longueurs et n'a plus que 4 rencontres à disputer.

Le Daring CB SR étrenne son titre avec deux défaites à l'Antwerp et au CS Brugeois, avant de clôturer son parcours par un net succès 3-0 contre Uccle Sport, la lanterne rouge.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]

Avec douze clubs engagés, 132 matches sont au programme de la saison[1].

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) ANT BEE CSB FCB DAR RAC USG LAG RCG RCM UCC VER
R. Antwerp FC 0-6 1-2 3-3 2-1 2-1 1-1 1-2 1-2 2-2 3-0 1-0
Beerschot AC 4-1 1-2 3-1 0-1 4-1 3-0 4-0 2-3 2-1 2-0 3-1
CS Brugeois 1-1 3-2 0-2 1-0 2-3 0-2 4-3 6-1 1-1 4-1 6-2
R. FC Brugeois 3-2 1-0 2-0 2-3 2-2 2-0 1-2 6-1 2-0 2-0 6-0
Daring CB SR 4-0 2-0 1-1 1-0 1-0 1-1 1-1 3-0 3-0 3-0 2-1
Racing CB 3-2 3-0 1-0 0-0 1-4 0-5 5-0 7-2 3-1 1-1 2-4
Union Saint-Gilloise 0-0 2-1 4-0 1-1 0-0 1-0 2-0 5-3 7-0 5-0 2-0
ARA La Gantoise 0-0 0-2 0-2 4-0 0-5 2-0 0-0 1-1 1-1 5-0 2-0
RC de Gand 0-0 1-3 0-0 3-0 0-1 1-1 2-1 2-1 2-1 0-0 1-0
RC de Malines 1-1 1-2 0-1 2-1 0-2 2-2 1-3 0-0 1-1 2-0 2-0
Uccle Sport 0-2 2-5 3-2 0-7 0-1 2-2 1-2 1-2 4-3 0-2 2-4
CS Verviétois 1-3 2-2 1-3 2-3 0-0 2-5 2-2 1-2 1-1 6-1 4-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 DARING CB SR 35 22 15 5 2 40 10 +30
2 Union St-Gilloise 31 22 12 7 3 46 18 +28
3 Beerschot AC 27 22 13 1 8 51 28 +23
4 R. FC Brugeois T 26 22 11 4 7 47 29 +18
5 CS Brugeois 26 22 11 4 7 41 32 +9
6 Racing CB 22 22 8 6 8 43 40 +3
7 ARA La Gantoise 22 22 8 6 8 28 33 -5
8 RC de Gand 21 22 7 7 8 30 45 -15
9 R. Antwerp FC 20 22 6 8 8 29 37 -8
10 RC de Malines 15 22 4 7 11 22 42 -20
11 CS Verviétois 12 22 4 4 14 34 51 -17
12 Uccle Sport 7 22 2 3 17 17 63 -46
Légende
  •      Champion de Belgique 1921
  •      Club relégué pour la saison suivante
  • Abréviations

    T : Tenant du titre 1920

Meilleur buteur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Belgique Ivan Thys (Beerchot AC) avec 23 buts[2]. Il est le huitième joueur belge sacré meilleur buteur de la plus haute division.

Classement des buteurs[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous reprend les douze meilleurs buteurs du championnat, soit les joueurs ayant inscrit dix buts ou plus durant la saison[2].

Classement des douze meilleurs buteurs de la saison
# Pays Joueur Club Buts Matches joués
1. Drapeau : Belgique Ivan Thys Beerchot AC 23 22
2. Drapeau : Belgique Maurice Bunyan R. Racing CB 20 19
3. Drapeau : Belgique Félix Balyu FC Brugeois 17 22
4. Drapeau : Angleterre Alfred Wright Daring CB 14 20
5. Drapeau : Belgique Achille Meyskens Union Saint-Gilloise 13 18
=. Drapeau : Belgique Mathieu Bragard CS Verviétois 13 22
7. Drapeau : Belgique Ferdinand Wertz Antwerp FC 12 22
=. Drapeau : Belgique Honoré Vlamynck Daring CB 12 12
9. Drapeau : Belgique Frans Lowyck CS Brugeois 11 13
=. Drapeau : Belgique Henri Colpaert RC de Gand 11 20
=. Drapeau : Belgique Joseph Musch Union Saint-Gilloise 11 22
12. Drapeau : Belgique Henri Larnoe Beerchot AC 10 20

Récapitulatif de la saison[modifier | modifier le code]

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (7) Province de Brabant (4)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (1)
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 3 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 4 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 0
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 2 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 0 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 1
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 2 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 0   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégation[modifier | modifier le code]

En fin de saison, seul Uccle Sport est relégué, la Fédération ayant choisi de faire passer la composition des séries nationales à quatorze équipes.

Trois équipes de Promotion sont promues en Division d'Honneur. Il s'agit du Standard Club Liégeois, du Football Club Malinois et du SC Anderlechtois.

Changement de nom[modifier | modifier le code]

Reconnu « Société Royale », le Racing CB adapte son appellation et devient le Royal Racing Club de Bruxelles en vue de la saison suivante.

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Championnat de Belgique de football 1920-1921
Champion Daring CB SR (3e titre)
Dauphin Union Saint-Gilloise
Promotions et relégations
Promus en Division d'Honneur Standard CL
FC Malinois
SC Anderlechtois
Relégués en Promotion Uccle Sport

Victoire des Diables Rouges à domicile lors des Jeux Olympiques[modifier | modifier le code]

En début de saison, la Belgique remporte son seul titre majeur. Les Diables Rouges deviennent champions olympiques en remportant le tournoi des Jeux d'Anvers. Les différents matches ont lieu à Anvers, dans les stades du Beerschot (Stade olympique (Kiel)) et de l'Antwerp (Broodstraat à l'époque), à Forest au stade de l'Union St-Gilloise (Stade du Parc Duden (dit La Butte)) et à Gand, au stade de l'ARA La Gantoise (Stade Jules Otten).

Les Diables Rouges se qualifient pour la finale en battant l'Espagne, qui aligne le futur gardien légendaire Ricardo Zamora (3-1) puis les Pays-Bas (3-0). Hélas, la finale est gâchée par le manque de sportivité de la Tchécoslovaquie. En colère contre l'arbitre anglais John Lewis qu'ils estiment partial, les joueurs tchécoslovaques quittent le terrain après 38 minutes et refusent de reprendre la partie.

La Tchécoslovaquie est dès lors exclue du tournoi. La finale du tournoi de « repêchage » (pour les équipes éliminées précédemment) s'en trouve rehaussée. Au lieu de la médaille de bronze, l'Espagne et les Pays-Bas se disputent celle d'argent. Les Espagnols s'imposent devant les Néerlandais (3-1). Lors de cette rencontre, le 3e but espagnol est inscrit par Rafael Moreno Aranzadi surnommé « Pichichi ». De nos jours, le trophée récompensant le meilleur buteur de la Primera Division (D1 espagnole) est nommé en son honneur.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lors de la saison de reprise après la Première Guerre mondiale, la Fédération décide de ne promouvoir et de ne reléguer aucune équipe à la fin de la saison 1919-1920.
  2. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  3. Les matricules indiqués le sont à titre purement indicatifs, car ils n'existaient pas encore à l'époque. Pour rappel, la première liste de numéro matricule n'est publiée qu'en décembre 1926.
  4. Certains terrains renseignés doivent encore faire l'objet de vérifications/confirmations. La terminologie « stade » ne devient usuelle que plusieurs années plus tard.
  5. Le Racing CB fusionne en 1963 avec le White Star AC (matricule 47) pour former le R. Racing White. La veille de la fusion, le Racing échange son matricule avec le FC La Rhodienne (matricule 1274), pour ne pas voir le matricule 6 disparaître. Il est donc toujours « actif », mais n'est plus porté par le même club.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Uitslagen 1e Nationale - Seizoen 1920-21 », sur Belgian Soccer DataBase (consulté le 21 août 2014)
  2. a et b « Liste des meilleurs buteurs 1920-1921 », sur Belgium Soccer History,‎ 2002 (consulté le 12 juin 2014)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des clubs affiliés à l’URBSFA depuis 1895 et ASBL Foot 100

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]