Stade de Sclessin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade Maurice-Dufrasne
{{#if:
Stade de catégorie 2[réf. nécessaire]
Stade de catégorie 2[réf. nécessaire]
Généralités
Surnom(s) Stade de Sclessin
l'Enfer de Sclessin
le Chaudron de Sclessin
Sclessin
Nom complet Stade Maurice Dufrasne
Adresse 2, rue de La Centrale
4000 Liège
Coordonnées 50° 36′ 36″ N 5° 32′ 36″ E / 50.60992, 5.54326850° 36′ 36″ Nord 5° 32′ 36″ Est / 50.60992, 5.543268  
Construction et ouverture
Ouverture 1909
Rénovation 1985, 1992, 1995, 1999, 2006, 2012
Extension 1940, 1973
Utilisation
Clubs résidents Standard de Liège
Équipement
Capacité 30 023
Tribunes Tribune I (9 033 places)
Tribune II (7 336 places)
Tribune III (6 887 places)
Tribune IV (6 767 places)
Affluence
record
38 034 (20 octobre 1982)
(Standard de Liège-Juventus FC)[1]
Dimensions 105 m × 68 m

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Stade Maurice-Dufrasne

Le stade Maurice-Dufrasne[2], ou stade de Sclessin, accueille les matchs du Standard de Liège. Le nom du stade est celui du cinquième président du Standard de Liège, en fonction de 1909 à 1931, mais il est mieux connu en Belgique sous le nom de stade de Sclessin, quartier de l'agglomération liégeoise où il est situé. Le stade se trouve le long de la Meuse, non loin des usines sidérurgiques ArcelorMittal, ce qui donne une atmosphère particulière au « chaudron de Sclessin ». Ce stade est communément appelé l'« Enfer de Sclessin » en raison de l'ardeur des supporters liégeois qui s'y regroupent pour manifester leur soutien aux joueurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier stade du Standard de Liège fut construit en 1909. En 1925, la capacité du stade fut portée à 20 000 places. En 1940, on érigea une grande tribune debout en béton de 10 000 places. La capacité maximale du stade a été atteinte en 1973 avec 43 000 places. En 1985, 1992 et 1995 ont eu lieu des rénovations importantes lors desquelles trois nouvelles tribunes ont été bâties.

Pour accueillir l'Euro 2000, le stade a été une nouvelle fois transformé en 1999 pour devenir un magnifique "temple du football", aux couleurs rouge et blanche du club local, avec 27 500 places assises. En 2006, le stade a été doté d'une toute nouvelle pelouse chauffée pour un montant de plus d'un million d'euros. Le Standard de Liège, champion de Belgique en 2007/2008, est connu pour sa capacité à rassembler des supporters venus des quatre coins de Belgique malgré la frontière linguistique.

Les supporters liégeois renommés pour leur ferveur, se répartissent en quatre grands groupes installés dans les tribunes 2, 3 et 4 : le « Kop Rouche  » (en tribune 2), premier groupe de supporters; le « Hell-Side 81 » (en tribune 3), ayant une approche anglo-saxonne; les « Ultras Inferno 96 » (en tribune 3), au caractère latin; et le « Publik Hysterik (PHK 04)» (tribune 4).

En décembre 2009, le standard avait annoncé son intention de faire passer la capacité de "l'enfer rouche" à 50 000 places dont 4 000 places VIP. Il s'agissait de rivaliser avec les grands d'Europe mais aussi d'organiser la Coupe du monde en 2018 ou 2022 conjointement avec les Pays-Bas (comme pour l'Euro 2000). Le stade aurait alors été catégorisé 4 ou 5 étoiles selon les normes UEFA de l'époque. En décembre 2010, la capacité du stade est revue à la baisse à 40 000 places suite à la non obtention de la coupe du monde 2018 ou 2022. En 2012, la capacité du stade est finalement portée à 30 023 places.

Événements[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Standard.be. Le club: la fiche du Standard Consulté le 8 juin 2008
  2. président dès 1905, en 1925-26 : il gère la première construction importante, on donnera son nom au stade. Une tribune en béton est érigée sous les gradins : buffet, vestiaires, salles de réunion, conciergerie.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]