Championnat de Belgique de football 1921-1922

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Division d’Honneur
1921-1922

Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 22e
Lieu Drapeau de la Belgique Belgique
Date du 4 septembre 1921
au 18 juin 1922
Participants 14[note 1]
Matchs joués 182 matches
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Promotion
Palmarès
Tenant du titre Daring CB SR
Promu(s) en début de saison 3:
SC Anderlechtois
FC Malinois
Standard CL
Vainqueur Beerschot AC
Relégué(s) 2:
RC de Gand
FC Malinois
Buts 542 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Ivan Thys
Beerschot AC

Navigation

Le championnat de Belgique de football 1921-1922 est la 22e saison du championnat de première division belge. Son nom officiel est « Division d'Honneur ». Pour la première fois, quatorze équipes participent au championnat. Ce nombre restera la norme jusqu'au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Un changement qui fait passer le total de matches disputés (hors test-matches éventuels) de 132 à 182. Le championnat est ainsi allongé de 4 journées, en fait, autant de dimanches ou jours fériés, seules dates disponibles à cette époque.

Le Daring, champion en titre, rate complètement sa saison et la lutte pour le titre concerne principalement trois équipes, l'Union, comme chaque année pourrait-on dire, est cette fois opposée aux deux clubs anversois, le Beerschot et l'Antwerp. Ce dernier lâche prise en cours de saison et doit laisser ses rivaux ancestraux disputer le titre lors d'un test-match face aux « Unionistes ». En remportant ce match décisif, le Beerschot devient le premier club anversois sacré champion de Belgique.

Cette saison marque le retour au plus haut niveau du Standard de Liège. Depuis lors, le club liégeois n'a plus jamais quitté l'élite nationale. Les deux autres promus sont deux futurs grands du championnat, le SC Anderlechtois et le FC Malinois.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Dorénavant quatorze clubs prennent part à la compétition, c'est deux de plus que la saison précédente. Ceux dont le matricule est mis en gras existent toujours aujourd'hui.

Clubs participant à la saison 1921-1922 du championnat de Division d'Honneur
# Nom[note 2] Mat.[note 3] Ville Terrain[note 4] En D1 depuis (série) Total en D1 Saison précédente
1 Sporting Club Anderlechtois 35 Anderlecht Parc de Meir 1921-1922 (1re) 1re Promotion : 3e
2 Royal Antwerp Football Club 1 Anvers Broodstraat 1901-1902 (16e) 21e 9e
3 Beerschot Athletic Club 13 Anvers Kiel 1907-1908 (10e) 16e 3e
4 Cercle Sportif Brugeois 12 Bruges Stade du CS Brugeois 1899-1900 (18e) 18e 5e
5 Royal Football Club Brugeois 3 Bruges De Klokke 1898-1899 (19e) 20e 4e
6 Daring Club de Bruxelles Société Royale 2 Molenbeek Stade du Daring 1903-1904 (14e) 14e 1er
7 Royal Racing Club de Bruxelles 6[note 5] Uccle Vivier d'Oie 1895-1896 (22e) 22e 6e
8 Racing Club de Gand 11 Gand Emmanuel Hielstadion 1911-1912 (6e) 7e 8e
9 Association Royale Athlétique La Gantoise 7 Gentbrugge Stade Jules Otten 1913-1914 (4e) 4e 7e
10 Standard Club Liégeois 16 Sclessin Stade de Sclessin 1921-1922 (1re) 6e Promotion : 1er
11 Football Club Malinois 25 Malines Achter de Kazerne 1921-1922 (1re) 1re Promotion : 2e
12 Racing Club de Malines 24 Malines Rode Kruisplein 1919-1920 (3e) 5e 10e
13 Union Saint-Gilloise 10 Forest Stade du Parc Duden 1901-1902 (16e) 16e 2e
14 Club Sportif Verviétois 8 Verviers ? 1912-1913 (5e) 12e 11e

Localisations[modifier | modifier le code]

Localisation des clubs bruxellois[modifier | modifier le code]

Brussels-Main-Football-Stadiums-2.png
les 4 cercles bruxellois sont :
(5) Daring CB SR
(6) SC Anderlechtois
(7) Union SG
(10) R. Racing CB

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Les anversois se détachent, l'Union toujours présente[modifier | modifier le code]

Le Beerschot AC, l'Union Saint-Gilloise et l'Antwerp se disputent le titre cette saison. Le champion en titre, le Daring, perd beaucoup de points dès l'entame du championnat et ne sera jamais dans le coup.

Dans le courant du mois d'octobre, l'Antwerp gaspille des points, notamment suite à une défaite face au Racing CB. Ils infligent ensuite leur première défaite de la saison aux joueurs de l'Union, qui ne s'était plus incliné depuis douze matches. Le Beerschot démarre lui sa saison en trombe en remportant ses six premiers matches. Il s'incline ensuite sur le terrain du Daring, 2-1. Les deux clubs anversois sont battus au CS Brugeois, 4-0 pour l'Antwerp et 3-1 pour le Beerschot. En janvier, le « Great Old » est également battu à domicile par le Racing CB (0-1) tandis que les « Beerschotmen » se font surprendre au Racing de Gand (2-1), en lutte pour son maintien. L'irrégularité de ces deux formations ne profite pas à l'Union, qui enchaîne les matches nuls (9 sur l'ensemble de la saison, soit un match sur trois).

Fin de championnat à suspense[modifier | modifier le code]

Le 26 février 1922, le Beerschot et l'Antwerp qui viennent de se neutraliser (0-0) occupent respectivement les première et troisième places, avec 29 et 27 points. L'Union, battue ce dimanche-là par le RC de Malines (1-2) est intercalée avec 28 points. Deux semaines plus tard, Union et Beerschot se quittent sur un nul blanc dont ne profite pas l'Antwerp, battu à domicile par le Standard et sont presqu'éliminés de la course au titre.

L'Antwerp termine son championnat le 23 avril 1922, par trois victoires et un partage sur le terrain du Standard. Le club compte 37 points, soit autant que le Beerschot et un de plus que l'Union, mais les anversois doivent encore jouer un match et les bruxellois deux. Les Beerschotmen remporte leur match en retard 0-2 à Anderlecht tandis que l'Union est accrochée par le Racing CB (0-0). Les Saint-Gillois terminent leur championnat le 28 mai 1922 par une victoire 1-4 sur le terrain du CS Verviétois et forcent ainsi un test-match pour l'attribution du titre.

Test-match pour le titre[modifier | modifier le code]

Le 18 juin 1922, le match décisif pour désigner le champion a lieu au stade Jules Otten, le terrain de La Gantoise. Le match est tendu et finalement remporté par le Beerschot deux buts à zéro. C'est le premier titre pour le club anversois, qui devient le septième champion de Belgique différent et le premier club de la métropole à remporter le championnat.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]

Avec quatorze clubs engagés, 182 matches sont au programme de la saison[1].

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) AND ANT BEE CSB FCB DAR RAC USG LAG RCG MAL RCM STA VER
SC Anderlechtois 1-1 0-2 4-1 1-3 0-3 1-2 0-0 2-2 1-2 2-1 1-0 0-2 3-0
R. Antwerp FC 3-1 2-2 2-0 3-0 3-2 0-1 1-0 5-3 2-2 1-0 3-1 0-1 3-1
Beerschot AC 5-1 0-0 4-1 3-1 3-1 5-1 0-0 2-1 3-0 3-0 1-1 1-0 1-0
CS Brugeois 1-1 4-0 3-1 2-3 0-3 2-1 0-1 3-0 1-0 5-2 2-2 3-0 3-0
R. FC Brugeois 1-1 0-3 3-1 1-1 2-2 2-0 2-3 3-1 2-1 6-1 1-1 1-1 2-2
Daring CB 1-0 0-1 2-1 0-1 0-1 1-1 0-1 2-1 0-0 1-3 2-1 1-0 1-0
Racing CB 1-1 5-0 0-2 2-2 1-0 1-0 0-2 2-2 0-0 6-0 6-1 2-0 2-2
Union Saint-Gilloise 2-2 2-2 0-0 0-0 4-0 3-0 1-1 4-0 5-2 3-0 1-2 3-2 1-1
ARA La Gantoise 2-0 1-2 0-3 1-0 4-1 2-2 0-1 0-1 1-1 2-1 1-2 1-0 0-1
RC de Gand 2-0 0-6 2-1 0-1 0-2 3-0 1-3 0-0 1-2 1-2 1-2 0-0 1-3
FC Malinois 2-2 2-3 2-3 2-2 1-0 1-2 1-4 0-2 0-1 3-4 2-1 0-3 3-0
RC de Malines 1-1 1-5 0-1 2-1 2-1 2-1 0-0 0-2 5-0 2-2 4-2 2-0 4-0
Standard CL 0-0 0-0 2-3 5-1 2-0 0-0 2-2 1-6 5-1 4-1 5-1 4-1 4-2
CS Verviétois 2-1 1-1 0-3 2-3 1-1 0-1 0-0 1-4 1-1 1-0 3-1 2-1 1-2
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Beerschot AC 39 26 17 5 4 54 23 +31
2 Union St-Gilloise 39 26 15 9 2 51 17 +34
3 R. Antwerp FC 37 26 15 7 4 52 31 +21
4 R. Racing CB 32 26 11 10 5 45 28 +17
5 Standard CL en augmentation 28 26 11 6 9 45 33 +12
6 CS Brugeois 28 26 11 6 9 43 39 +4
7 RC de Malines 26 26 10 6 10 41 43 -2
8 Daring CB SR T 25 26 10 5 11 28 31 -3
9 R. FC Brugeois 25 26 9 7 10 39 42 -3
10 ARA La Gantoise 19 26 7 5 14 30 50 -20
11 CS Verviétois 19 26 6 7 13 27 47 -20
12 SC Anderlechtois en augmentation 18 26 4 10 12 27 42 -15
13 RC de Gand 17 26 5 7 14 27 47 -20
14 FC Malinois en augmentation 12 26 5 2 19 33 69 -36
Légende
  •      Champion de Belgique 1922
  •      Club devant disputer un test-match pour désigner le champion
  •      Club relégué pour la saison suivante
  • Abréviations

    T : Tenant du titre 1921
    en augmentation : nouveau venu depuis la saison précédente

Test-match pour l'attribution du titre[modifier | modifier le code]

Ce match est joué au Stade Jules Otten, le terrain de La Gantoise.

Date Matc Résultat
18 juin 1922 Beerschot AC - Union Saint-Gilloise 2-0
Beerschot AC champion

Meilleur buteur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Belgique Ivan Thys (Beerschot AC) avec 21 buts[2]. Il est le huitième joueur à remporter deux fois cette récompense et le cinquième belge à réaliser cette performance.

Classement des buteurs[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous reprend les quinze meilleurs buteurs du championnat, soit les joueurs ayant inscrit dix buts ou plus durant la saison[2].

Classement des quinze meilleurs buteurs de la saison
# Pays Joueur Club Buts Matches joués
1. Drapeau : Belgique Ivan Thys Beerschot AC 21 26
2. Drapeau : Belgique Maurice Bunyan R. Racing CB 19 25
=. Drapeau : Belgique Fernand Wertz R. Antwerp FC 19 26
4. Drapeau : Belgique François Dogaer RC de Malines 18 24
5. Drapeau : Belgique Robert Coppée Union Saint-Gilloise 14 23
6. Drapeau : Belgique Achille Meyskens Union Saint-Gilloise 13 15
=. Drapeau : Belgique Jean Dupont Standard CL 13 25
8. Drapeau : Belgique Maurice Gillis Standard CL 12 25
=. Drapeau : Belgique Félix Andries FC Malinois 12 26
=. Drapeau : Belgique Henri Larnoe Beerschot AC 12 27[note 6]
11. Drapeau : Belgique Joseph Musch Union Saint-Gilloise 11 18
=. Drapeau : Belgique Gérard Devos CS Brugeois 11 20
=. Drapeau : Belgique Ignace Muylle CS Brugeois 11 25
14. Drapeau : Belgique Jacques Moeschal R. Racing CB 10 24
=. Drapeau : Belgique Désiré Bastin R. Antwerp FC 10 26

Récapitulatif de la saison[modifier | modifier le code]

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (8) Province de Brabant (4)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (2)
Drapeau de la province d’Anvers Province d'Anvers 4 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 4 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 0
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 2 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 0 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 2
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Orientale 2 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Flag of Limburg (Belgium).svg Province de Limbourg 0   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégation[modifier | modifier le code]

À partir de cette saison, la Fédération revient au système de deux relégués. Le FC Malinois, néo-promu, est rapidement distancé et effectue l'aller-retour.

La seconde place fait l'objet d'une lutte plus serrée. Le 5 février 1922, le RC Gand réussit l'exploit de battre le Beerschot (2-1), candidat au titre. Mais ensuite, jusqu'au 12 avril, les « Racingmen » ne marquent que 2 points sur 12. Ils battent alors le Daring, tenant du titre, 3 buts à 0. Les Gantois terminent leur parcours et comptent 1 point d'avance sur le Sporting Club Anderlechtois, qui doit encore jouer trois rencontres remises. Dès le match suivant, Anderlecht s'impose contre le CS Verviétois (3-0) et s'assure de prolonger son premier passage parmi l'élite.

Débuts en Division d'Honneur[modifier | modifier le code]

Deux clubs effectuent leur débuts dans la plus haute division belge. Ils sont les 26e et 27e clubs différents à y apparaître.

Changement de nom[modifier | modifier le code]

Reconnue « Société Royale », l'Union Saint-Gilloise adapte son appellation et devient officiellement l'Union Saint-Gilloise SR. L'emploi du nom de « Royale Union » se fait rapidement dans le langage courant mais n'est officialisé qu'en 1973.

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Championnat de Belgique de football 1921-1922
Champion Beerschot AC (1er titre)
Dauphin Union Saint-Gilloise
Promotions et relégations
Promus en Division d'Honneur Uccle Sport
Berchem Sport
Relégués en Promotion RC de Gand
FC Malinois

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit d'un nouveau record de participants.
  2. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  3. Les matricules indiqués le sont à titre purement indicatifs, car ils n'existaient pas encore à l'époque. Pour rappel, la première liste de numéro matricule n'est publiée qu'en décembre 1926.
  4. Certains terrains renseignés doivent encore faire l'objet de vérifications/confirmations. La terminologie « stade » ne devient usuelle que plusieurs années plus tard.
  5. Le Racing CB fusionne en 1963 avec le White Star AC (matricule 47) pour former le R. Racing White. La veille de la fusion, le Racing échange son matricule avec le FC La Rhodienne (matricule 1274), pour ne pas voir le matricule 6 disparaître. Il est donc toujours « actif », mais n'est plus porté par le même club.
  6. Henri Larnoe est le seul joueur à participer aux 26 rencontres du championnat et au test-match pour l'attribution du titre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Uitslagen 1e Nationale - Seizoen 1921-22 », sur Belgian Soccer DataBase (consulté le 21 août 2014)
  2. a et b « Liste des meilleurs buteurs 1921-1922 », sur Belgium Soccer History,‎ 2002 (consulté le 12 juin 2014)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des clubs affiliés à l’URBSFA depuis 1895 et ASBL Foot 100

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]