Championnat de Belgique de football 1929-1930

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Division d’Honneur
1929-1930

Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 30e
Lieu Drapeau de la Belgique Belgique
Date du 1er septembre 1929
au 30 mars 1930
Participants 14
Matchs joués 182 matches
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Division 1
Palmarès
Tenant du titre R. Antwerp FC
Promu(s) en début de saison 2:
SC Anderlechtois
R. FC Brugeois
Vainqueur R. CS Brugeois
Relégué(s) 2:
R. Racing CB
R. RC de Gand
Buts 716 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Pierre De Vidts
Daring CB

Navigation

Le championnat de Belgique de football 1929-1930 est la 30e saison du championnat de première division belge. Son nom officiel est « Division d'Honneur ».

La compétition donne lieu à un coude à coude entre l'Antwerp, champion en titre et le Cercle Sportif Brugeois, qui dispute sa 26e saison consécutive parmi l'élite, établissant ainsi un nouveau record. Finalement, les Brugeois conservent un point d'avance et fêtent leur troisième titre de champion de Belgique. Ce qu'ils ignorent encore, c'est que c'est également leur dernier à ce jour.

Les deux promus, le Sporting Club Anderlechtois et le Royal Football Club Brugeois assurent facilement leur maintien en décrochant respectivement la cinquième et la sixième place. Les deux positions de relégables sont occupées par le Racing Club de Bruxelles et le Racing Club de Gand.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Quatorze clubs prennent part à la compétition, autant que lors de l'édition précédente. Ceux dont le matricule est mis en gras existent toujours aujourd'hui.

Clubs participant à la saison 1929-1930 du championnat de Division d'Honneur
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades En D1 depuis (série) Total en D1 Saison précédente
1 Sporting Club Anderlechtois 35 Anderlecht Stade Émile Versé 1929-1930 (1re) 6e Division 1 : 2e
2 Royal Antwerp Football Club 1 Anvers Bosuilstadion 1901-1902 (24e) 29e 1er
3 Royal Beerschot Athletic Club 13 Anvers Kiel 1907-1908 (18e) 24e 2e
4 Berchem Sport 28 Berchem Het Rooi 1922-1923 (8e) 8e 7e
5 Royal Cercle Sportif Brugeois 12 Bruges Stade du CS Brugeois 1899-1900 (26e) 26e 4e
6 Royal Football Club Brugeois 3 Bruges De Klokke 1929-1930 (1re) 27e Division 1 : 1er
7 Daring Club de Bruxelles Société Royale 2 Molenbeek Stade du Daring 1903-1904 (22e) 22e 9e
8 Royal Racing Club de Bruxelles 6[note 2] Uccle Vivier d'Oie 1926-1927 (4e) 29e 8e
9 Royal Racing Club de Gand 11 Gand Emmanuel Hielstadion 1923-1924 (7e) 16e 5e
10 Royal Standard Club Liège 16 Sclessin Stade de Sclessin 1921-1922 (9e) 14e 12e
11 Liersche Sportkring 30 Lierre Lispersteenweg 1927-1928 (3e) 3e 11e
12 Royal Football Club Malinois 25 Malines Achter de Kazerne 1928-1929 (2e) 5e 6e
13 Racing Club de Malines 24 Malines Antwerpsesteenweg 1925-1926 (5e) 12e 3e
14 Union Saint-Gilloise Société Royale 10 Forest Stade du Parc Duden 1901-1902 (24e) 24e 10e

Localisations[modifier | modifier le code]

Localisation des clubs bruxellois[modifier | modifier le code]

Brussels-Main-Football-Stadiums-2.png
les 4 cercles bruxellois sont :
(5) Daring CB SR
(6) SC Anderlechtois
(7) Union SG SR
(10) R. Racing CB

Localisation des clubs anversois[modifier | modifier le code]

Antwerp-Main-Football-Stadiums.png
les 3 cercles anversois sont :
(1) Royal Antwerp Football Club
(2) Beerschot AC
(3) Berchem Sport

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

L'Antwerp démarre en trombe[modifier | modifier le code]

L'Antwerp, champion en titre, entame la saison pied au plancher par sept victoires de rang et dix rencontres sans défaites. Au soir de la dixième journée de championnat, le 3 novembre 1929, le club anversois compte 19 points sur 20 et a déjà quatre unités d'avance sur son plus proche poursuivant, le Racing de Malines. Sèchement battu 2-6 par son rival du Beerschot la semaine suivante, le « Great Old » reprend sa marche en avant et possède une avance de cinq points sur le Beerschot et sept sur le Cercle brugeois après 17 journées. Les autres équipes sont déjà loin.

L'Antwerp marque le pas, ses poursuivants se rapprochent[modifier | modifier le code]

Le mois de janvier 1930 est difficile pour l'Antwerp qui ne prend qu'un point en trois rencontres. Son avance se réduit à deux points sur le Beerschot, trois sur le Cercle et quatre sur le Racing Malines, bien revenu au classement, après vingt journées. Les « Kielmen » connaissent à leur tour un passage à vide, enchaînant un partage et trois défaites consécutives, les écartant de la course au titre. Entretemps, lors de la 22e journée disputée le 16 février 1930, le Cercle de Bruges va s'imposer à l'Antwerp et revient à un point de son hôte. Le titre va se jouer entre ces deux équipes.

Le Cercle champion sur le fil[modifier | modifier le code]

Lors de la 24e journée, les brugeois réalisent une contre-performance en ne parvenant pas à faire mieux qu'un partage à domicile contre le Racing de Bruxelles, à la lutte pour le maintien, alors que les anversois écartent l'Union. On croit le titre dans les mains de l'Antwerp mais la semaine suivante, il est à son tour accroché par le Racing CB et voit son avance de nouveau réduite à un point avant de disputer la dernière journée de championnat. Lors de celle-ci, le Cercle de Bruges écarte facilement le Liersche et doit attendre durant plusieurs minutes le résultat de son adversaire. La victoire surprise du Standard de Liège sur le terrain de l'Antwerp offre le troisième titre de son histoire au Cercle, qui termine donc avec un point d'avance sur le club anversois.

Lutte pour le maintien[modifier | modifier le code]

En début de saison, les places de relégables sont occupées par le Racing de Gand et le FC Malinois, tout juste devancés par le SC Anderlechtois. Le club de la capitale entame une bonne série de résultats à partir de la cinquième journée et s'écarte de la zone dangereuse, où tombent le Liersche, Berchem Sport et le Racing de Bruxelles. À la mi-championnat, le Racing gantois chute à la dernière place qu'il ne quittera plus jusqu'au terme de la saison. Le FC Malinois parvient à quitter l'avant-dernière position au début du mois de décembre et parvient à garder ses distances avec les sièges basculants jusqu'au bout. Cette position peu enviable est d'abord occupée par les lierrois, qui s'en écartent au début de l'année 1930. Berchem Sport se retrouve alors longtemps menacé mais le Racing CB reste à sa portée. Finalement, les anversois rattrapent les bruxellois à trois journées de la fin de la compétition et comptent un point d'avance avant de disputer leur dernière rencontre, tandis que le Racing de Bruxelles a un match en retard à jouer par après, un derby contre Anderlecht. Celui-ci n'aura finalement aucune influence, la défaite du Racing conjuguée à la victoire de Berchem condamnant les premiers cités à la relégation.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]

Avec quatorze clubs engagés, 182 matches sont au programme de la saison[1].

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) AND ANT BEE BER CSB FCB DAR RCB RCG LIE FCM RCM STA USG
SC Anderlechtois 0-1 0-1 1-0 1-3 2-2 2-1 3-0 4-3 5-3 2-1 0-1 0-2 3-0
R. Antwerp FC 3-4 2-6 2-1 0-2 4-0 3-3 4-1 4-3 0-2 0-1 4-0 3-5 6-2
R. Beerschot AC 2-1 0-2 1-3 0-0 3-1 4-4 2-0 3-1 4-2 5-1 0-0 3-2 3-1
Berchem Sport 3-2 0-1 3-0 2-3 0-1 1-3 3-1 4-1 1-2 3-1 1-0 2-1 1-2
R. CS Brugeois 2-0 1-4 2-1 1-0 1-1 2-0 1-1 1-3 4-1 1-1 1-2 3-0 7-4
R. FC Brugeois 1-1 2-2 0-0 1-2 1-2 1-2 5-0 3-2 7-2 3-3 0-3 3-1 1-1
Daring CB SR 3-1 0-3 5-1 3-1 3-2 1-2 2-2 1-1 2-0 6-3 2-6 5-2 2-2
R. Racing CB 3-6 0-0 1-4 3-1 0-2 2-0 1-2 1-0 2-1 4-2 2-4 6-3 2-1
R. RC de Gand 1-2 1-4 0-2 2-2 0-2 3-6 2-1 1-0 1-1 1-2 0-4 0-1 4-4
Liersche SK 2-1 2-3 2-1 6-2 2-4 3-0 2-1 0-0 3-0 2-0 3-5 2-2 3-4
FC Malinois 2-0 2-5 3-1 0-2 0-0 4-1 4-5 5-0 5-1 5-1 1-2 4-1 2-4
RC de Malines 1-4 1-2 2-1 3-1 1-2 0-3 3-2 4-0 0-0 2-0 1-0 1-1 0-3
R. Standard CL 2-4 1-4 1-0 4-0 1-2 1-3 3-1 5-1 2-0 1-2 2-1 3-2 4-4
Union St-Gilloise SR 1-3 2-2 3-5 6-0 3-1 2-3 1-0 2-0 1-3 2-4 3-2 3-1 3-3
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Évolution du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Contrairement aux années précédentes, l'hiver est doux et seule une journée de compétition, la 22e, programmée le 9 février, doit être décalée en fin de saison.

Évolution journée par journée des positions au classement
Club/Journée 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26
R. CS Brugeois 10 10 8 6 5 5 4 4 2 4 4 3 5 4 3 3 3 3 3 3 3 2 2 2 2 1
R. Antwerp FC 7 1 1 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2
RC de Malines 1 7 5 4 3 3 3 2 3 2 3 4 3 3 4 5 6 5 5 4 4 4 3 3 3 3
R. Beerschot AC 3 4 2 1 2 2 2 3 4 3 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 3 4 4 4 4
SC Anderlechtois 11 12 12 12 12 9 9 9 9 8 8 8 6 5 6 4 7 8 8 8 8 6 7 8 9 5
R. FC Brugeois 8 9 11 10 8 8 8 8 7 6 6 5 7 6 7 6 4 6 7 7 6 8 6 7 5 6
Daring CB SR 6 5 3 3 4 6 6 5 6 7 7 7 8 8 8 7 8 7 6 6 7 7 8 5 6 7
Union Royale St-Gilloise 2 2 6 7 7 7 7 6 5 5 5 6 4 7 5 8 5 4 4 5 5 5 5 6 8 8
Liersche SK 4 6 7 9 10 11 13 12 13 13 12 12 13 13 13 12 11 12 11 11 10 9 9 9 7 9
R. Standard CL 5 3 4 5 6 4 5 7 8 10 9 9 9 9 9 9 9 9 10 9 11 10 10 10 10 10
R. FC Malinois 12 13 13 14 14 14 14 14 14 14 14 13 11 10 10 11 10 10 9 10 9 11 11 11 11 11
Berchem Sport 9 11 9 11 11 13 12 13 12 12 11 10 10 11 12 13 13 13 13 13 13 13 12 13 12 12
R. Racing CB 14 8 10 8 9 10 11 10 10 9 10 11 12 12 11 10 12 11 12 12 12 12 13 12 13 13
R. RC de Gand 13 14 14 13 13 12 10 11 11 11 13 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14


Leader du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Cercle Bruges KSV Royal Antwerp Football Club K Beerschot VAC Royal Antwerp Football Club KRC Malines

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 R. CS BRUGEOIS 37 26 16 5 5 52 32 +20
2 R. Antwerp FC T 36 26 16 4 6 68 42 +26
3 RC de Malines SR 31 26 14 3 9 49 39 +10
4 R. Beerschot AC 30 26 13 4 9 53 42 +11
5 SC Anderlechtois en augmentation 28 26 13 2 11 52 44 +8
6 R. FC Brugeois en augmentation 27 26 10 7 9 51 47 +4
7 Daring CB SR 27 26 11 5 10 59 55 +4
8 Union Royale St-Gilloise 26 26 10 6 10 64 65 -1
9 Liersche SK 25 26 11 3 12 53 59 -6
10 R. Standard CL 24 26 10 4 12 54 59 -5
11 R. FC Malinois 21 26 9 3 14 55 56 -1
12 Berchem Sport 21 26 10 1 15 39 50 -11
13 R. Racing CB 18 26 7 4 15 33 63 -30
14 R. RC de Gand 13 26 4 5 17 34 63 -29
Légende

Meilleur buteur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Belgique Pierre De Vidts (Daring CB SR) avec 26 buts[2]. Il est le quinzième joueur belge différent à être sacré meilleur buteur de la plus haute division belge.

Classement des buteurs[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous reprend les 23 meilleurs buteurs du championnat, soit les joueurs ayant inscrit dix buts ou plus durant la saison[2].

Classement des 23 meilleurs buteurs de la saison
# Pays Joueur Club Buts Matches joués
1. Drapeau : Belgique Pierre De Vidts Daring CB SR 26 26
2. Drapeau : Belgique Guillaume Ulens R. Antwerp FC 25 21
3. Drapeau : Belgique Raymond Desmedt Daring CB SR 21 26
4. Drapeau : Belgique Bernard Voorhoof Liersche SK 20 26
5. Drapeau : Belgique Michel Vanderbauwhede R. CS Brugeois 18 25
6. Drapeau : Belgique Edmond Moortgat RC de Malines SR 16 21
=. Drapeau : Belgique Charles Carnewal Union Royale Saint-Gilloise 16 25
=. Drapeau : Belgique Désiré Bourgeois R. FC Malinois 16 25
=. Drapeau : Belgique Georges Mertens Union Royale Saint-Gilloise 16 25
10. Drapeau : Belgique Gérard Delbeke R. FC Brugeois 15 24
11. Drapeau : Belgique Raymond Braine R. Beerschot AC 14 13
=. Drapeau : Belgique Victor Frankignoulle Union Royale Saint-Gilloise 14 19
13. Drapeau : Belgique Jean Capelle R. Standard CL 13 12
14. Drapeau : Belgique Jean Van Rinsveld SC Anderlechtois 12 19
=. Drapeau : Belgique Laurent Lequarré R. Standard CL 12 23
=. Drapeau : Belgique André Saeys R. CS Brugeois 12 26
17. Drapeau : Belgique Robert Caenen R. FC Brugeois 11 19
=. Drapeau : Belgique Louis Versyp R. FC Brugeois 11 25
=. Drapeau : Belgique Désiré Bastin R. Antwerp FC 11 26
=. Drapeau : Belgique Ferdinand Adams SC Anderlechtois 11 26
21. Drapeau : Belgique Adolphe Ramburg SC Anderlechtois 10 23
=. Drapeau : Belgique Jacques Moeschal R. Racing CB 10 24
=. Drapeau : Belgique Gustave Van Goethem Berchem Sport 10 26

Récapitulatif de la saison[modifier | modifier le code]

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (9) Province de Brabant (4)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (1)
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 6 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 4 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 0
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 2 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 0 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 1
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 1 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 0   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégation[modifier | modifier le code]

Le Royal Racing Club de Bruxelles et le Royal Racing Club de Gand sont relégués après respectivement quatre et sept saisons consécutives au plus haut niveau. Ils sont remplacés la saison prochaine par deux nouveaux venus, le Racing Football Club Montegnée et le Tubantia Football & Athletic Club.

Jeudi noir[modifier | modifier le code]

Quelques semaines après le début de cette saison, le jeudi 24 octobre 1929, les cours de la Bourse de New York s'effondrent. Cette date reste gravée dans les mémoires comme le « Black Thursday », le jeudi noir. Le crash boursier qui suit entraîne la ruine de milliers de petits épargnants et actionnaires, provoque la faillite de nombreuses banques et précipite l'économie dans une grave situation de crise.

Le crise économique et sociale qui en découle reste dans l'Histoire comme la Grande Dépression. Dans de très nombreux pays, le chômage atteint des sommets. Dans le monde du football, les grandes épreuves économiques et sociales qui s'annoncent confortent sur leurs positions les dirigeants opposés au professionnalisme. Si la Fédération française ose franchir le bas, l'URBSFA y reste farouchement opposée.

Première Coupe du Monde[modifier | modifier le code]

À la fin de cette saison se déroule la première Coupe du Monde de football, en juillet 1930. La FIFA, par l'entremise des Français Jules Rimet pour la partie politique et Henri Delaunay pour la partie plus technique, fait aboutir son ambitieux projet qui traînait dans les cartons et les réunions depuis de longues années.

Mais si l'épreuve se déroule dès 1930, et ne reste pas un projet pour d'autres longues années, elle le doit en grande partie à la Fédération belge de football[3]. Alors que toutes les fédérations européennes hésitent à envoyer une équipe de l'autre côté de l'Atlantique, l'URBSFA prend le risque et officialise sa participation. Cela incite trois autres nations à en faire de même : la France, la Roumanie et la Yougoslavie. Jusqu'à l'initiative belge, seules des fédérations américaines avaient répondu à l'appel de la FIFA.

Lors de ce premier tournoi mondial, les Diables Rouges subissent deux défaites. Mais l'essentiel n'était sans doute pas dans les résultats mais dans la participation.

Article détaillé : Coupe du monde de football de 1930.

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Championnat de Belgique de football 1929-1930
Champion R. CS Brugeois (3e titre)
Dauphin R. Antwerp FC
Promotions et relégations
Promus en Division d'Honneur Racing FC Montegnée
Tubantia FAC
Relégués en Division 1 R. Racing CB
R. RC de Gand

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  2. Le Racing CB fusionne en 1963 avec le White Star AC (matricule 47) pour former le R. Racing White. La veille de la fusion, le Racing échange son matricule avec le FC La Rhodienne (matricule 1274), pour ne pas voir le matricule 6 disparaître. Il est donc toujours « actif », mais n'est plus porté par le même club.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Uitslagen 1e Nationale - Seizoen 1929-30 », sur Belgian Soccer DataBase (consulté le 20 août 2014)
  2. a et b « Liste des meilleurs buteurs 1929-1930 », sur Belgium Soccer History,‎ 2002 (consulté le 12 juin 2014)
  3. "50 ans de Coupe du Monde", par Christian Hubert

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des clubs affiliés à l’URBSFA depuis 1895 et ASBL Foot 100

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]