Championnat de Belgique de football 1911-1912

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Division d’Honneur
1911-1912

Généralités
Sport Football
Organisateur(s) UBSSA
Édition 17e
Lieu Drapeau de la Belgique Belgique
Date du 17 septembre 1911
au 2 juin 1912
Participants 12
Matchs joués 132 matches
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Promotion
Palmarès
Tenant du titre CS Brugeois
Promu(s) en début de saison 1:
RC de Gand
Vainqueur Daring CB
Relégué(s) 2:
Léopold CB
RC de Malines
Buts 516 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Maurice Bunyan
Racing CB

Navigation

Le championnat de Belgique de football 1911-1912 est la dix-septième saison du championnat de première division belge. Son nom officiel est « Division d'Honneur ».

Le titre de champion revient à Bruxelles, dont trois équipes occupent les trois premières places. Alors que l'on attendait une nouvelle victoire de l'Union Saint-Gilloise, c'est le Daring Club de Bruxelles qui décroche son premier titre national. Il est le cinquième club différent à être sacré champion de Belgique, le troisième de la capitale.

La fédération décide d'adapter son règlement pour augmenter l'attrait des derniers matches de championnat et stimuler l'ambition des clubs. Désormais, les deux derniers clubs de Division d'Honneur seront relégués et remplacés par les deux premiers de Promotion. Ce changement coûte sa place au plus haut niveau au Racing de Malines, avant-dernier pour un point, qui accompagne le Léopold CB au niveau inférieur. Avec la relégation de ce dernier, il ne reste plus qu'un club fondateur du premier championnat de Belgique à n'avoir jamais quitté la plus haut division nationale, le Racing CB.

C'est également durant cette saison que l'« Union Belge des Sociétés de Sports Athlétiques » change de nom et devient l'« Union Belge des Sociétés de Football Association », ou UBSFA. Dorénavant, elle ne s'occupe plus que de football et abandonne ses autres sections, qui remportent moins de succès et font face à la concurrence d'autres fédérations.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Douze clubs prennent part à la compétition, autant que lors de l'édition précédente. Ceux dont le matricule est mis en gras existent toujours aujourd'hui.

Clubs participant à la saison 1911-1912 du championnat de Division d'Honneur
# Nom[note 1] Mat.[note 2] Ville Terrain[note 3] En D1 depuis (série) Total en D1 Saison précédente
1 Antwerp Football Club 1 Anvers Broodstraat 1901-1902 (11e) 16e 7e
2 Beerschot Athletic Club 13 Anvers Kiel 1907-1908 (5e) 11e 6e
3 Cercle Sportif Brugeois 12 Bruges croisement Gistelsesteenweg et Torhoutsesteenweg 1899-1900 (13e) 13e 1er
4 Football Club Brugeois 3 Bruges Het Ratteplein 1898-1899 (14e) 15e 2e
5 Daring Club de Bruxelles 2 Molenbeek chaussée de Jette, 501 1903-1904 (9e) 9e 3e
6 Excelsior Sports Club de Bruxelles 20 Forest rue de la Société 1908-1909 (4e) 4e 10e
7 Léopold Club de Bruxelles 5 Uccle Parc Brugmann 1895-1896 (17e) 17e 9e
8 Racing Club de Bruxelles 6[note 4] Uccle Vivier d'Oie 1895-1896 (17e) 17e 5e
9 Racing Club de Gand 11 Gand Emmanuel Hielstadion 1911-1912 (1re) 2e Promotion: 1er
10 Standard Club Liégeois 16 Sclessin rue de la Centrale 1909-1910 (3e) 3e 11e
11 Racing Club de Malines 24 Malines Oude Liersebaan 1910-1911 (2e) 2e 8e
12 Union Saint-Gilloise 10 Uccle rue de Forest (actuelle rue J. Bens) 1901-1902 (11e) 11e 4e

Localisations[modifier | modifier le code]

Localisation des clubs bruxellois[modifier | modifier le code]

Brussels-Main-Football-Stadiums-2.png
les 5 cercles bruxellois sont :
(10) Racing CB
(23) Léopold CB
Union SG
Daring CB
Excelsior SC

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Duel bruxellois pour le titre[modifier | modifier le code]

Le championnat se résume rapidement à un duel entre clubs bruxellois, le Daring et l'Union. Les premiers effectuent un départ parfait avec cinq victoires en autant de matches, dont une sur le terrain de l'Union (0-1). Le 29 octobre 1911, lors de la sixième journée, les « Daringmen » perdent leur premier point en concédant un partage à domicile face au Beerschot mais les « Unionistes » n'en profitent pas et font match nul (1-1) au CS Brugeois. Les deux équipes se retrouvent à égalité le 19 novembre 1911 à la suite de la victoire de l'Union face au RC de Malines conjuguée à la première défaite du Daring, 4-1 au Racing CB. Les positions ne bougent plus jusqu'à la fin du premier tour.

Au début du second tour, le Daring reprend l'avance à la faveur d'une victoire 2-0 face à l'Union le 17 décembre 1911. Un mois plus tard, le 21 janvier 1912, l'Union s'incline une nouvelle fois, 4-1 au Football Club Brugeois et perd encore du terrain. Le suspense du championnat est relancé lorsque le Daring s'incline à son tour dans la Venise du nord, 1-0 au Cercle, le 11 février 1912. À cinq matches de la fin, le Daring compte alors une avance de deux points sur son dernier poursuivant. Le 25 février 1912, il concède un nouveau partage et conserve trois points d'avance par rapport à l'Union, qui doit encore jouer un match de plus. Les joueurs du Daring ne tremblent pas et remportent leurs trois derniers matches, ce qui leur permet de terminer le championnat avec deux points d'avance sur ceux de l'Union. Le club est officiellement sacré champion de Belgique le 25 mars 1912 après une victoire 3-0 contre le FC Brugeois. Il décroche ainsi le premier titre de son Histoire.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]

Avec douze clubs engagés, 132 matches sont au programme de la saison[1]. Pour la première fois depuis que le championnat est revenu à un système de poule unique, toutes les rencontres sont disputées.

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) ANT BEE CSB FCB DAR EXC LEO RAC USG RCG RCM STA
Antwerp FC 3-0 2-1 3-2 0-5 1-4 2-1 1-0 1-5 4-0 1-0 0-3
Beerschot AC 1-4 2-0 1-1 1-4 0-1 2-5 0-5 0-6 2-1 0-0 4-0
CS Brugeois 2-0 10-0 2-5 1-0 7-0 3-2 1-3 1-1 6-1 2-2 9-0
FC Brugeois 3-0 4-0 0-0 0-3 3-0 1-1 2-1 4-1 1-1 3-1 8-0
Daring CB 6-0 0-0 4-0 3-0 6-0 8-1 4-1 2-0 7-2 4-1 8-1
Excelsior SC 2-2 0-3 0-6 1-1 0-6 3-1 2-4 0-2 1-1 1-0 1-3
Léopold CB 5-0 0-1 0-1 1-2 0-2 1-1 0-3 1-4 1-1 1-1 2-1
Racing CB 6-1 5-0 0-0 1-3 4-1 1-1 4-0 1-2 6-0 3-2 16-1
Union Saint-Gilloise 4-3 6-0 7-2 3-1 0-1 9-0 3-0 3-0 3-2 3-1 12-1
RC de Gand 1-1 1-0 0-0 0-1 1-1 1-1 1-0 1-3 0-3 5-0 2-0
RC de Malines 1-3 3-2 0-1 1-1 1-2 1-3 1-0 1-1 1-1 3-1 2-3
Standard CL 5-1 1-1 0-1 1-1 1-2 2-1 2-1 1-4 2-5 1-3 1-1
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 DARING CB 38 22 18 2 2 79 15 +64
2 Union Saint-Gilloise 36 22 17 2 3 83 24 +59
3 Racing CB C 29 22 13 3 6 72 27 +45
4 FC Brugeois 29 22 11 7 4 47 25 +22
5 CS Brugeois T 27 22 11 5 6 56 29 +27
6 Antwerp FC 20 22 9 3 11 33 57 -24
7 RC de Gand en augmentation 17 22 5 7 10 26 45 -19
8 Excelsior SC 16 22 5 6 11 23 61 -38
9 Standard CL 15 22 6 3 13 29 85 -56
10 Beerschot AC 14 22 5 4 13 20 60 -40
11 RC de Malines 13 22 3 7 12 24 42 -18
12 Léopold CB 10 22 3 4 15 24 46 -22
Légende

Meilleur buteur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Belgique Maurice Bunyan (Racing CB) avec 33 buts[2]. Il est le cinquième joueur belge différent sacré meilleur buteur de la plus haute division. À seulement 17 ans et 7 mois, il est le plus jeune joueur à recevoir cette récompense. Son record tiendra près d'un siècle et ne sera battu qu'en 2009-2010 par Romelu Lukaku[3]

Classement des buteurs[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous reprend les treize meilleurs buteurs du championnat, soit les joueurs ayant inscrit dix buts ou plus durant la saison[2].

Classement des treize meilleurs buteurs de la saison
# Pays Joueur Club Buts Matches joués
1. Drapeau : Belgique Maurice Bunyan R. Racing CB 33 22
2. Drapeau : Belgique Sylvain Brébart Daring CB 31 21
3. Drapeau : Angleterre Alfred Wright Daring CB 28 22
4. Drapeau : Belgique Alphonse Six CS Brugeois 23 22
5. Drapeau : Belgique Joseph Musch Union Saint-Gilloise 20 22
6. Drapeau : Belgique Robert De Veen FC Brugeois 16 20
7. Drapeau : Belgique Albert Carion Union Saint-Gilloise 15 21
=. Drapeau : Belgique Georges Hebdin Union Saint-Gilloise 15 22
9. Drapeau : Belgique Jules Lecompte Antwerp FC 14 22
10. Drapeau : Belgique Fernand Nisot Léopold CB 13 22
=. Drapeau : Belgique Louis Saeys CS Brugeois 13 22
12. Drapeau : Belgique Frans van Houtte CS Brugeois 12 22
13. Drapeau : Belgique Désiré Paternoster R. Racing CB 10 15

Récapitulatif de la saison[modifier | modifier le code]

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (6) Province de Brabant (5)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (1)
Drapeau de la province d’Anvers Province d'Anvers 3 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 5 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 0
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 2 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 0 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 1
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Orientale 1 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Flag of Limburg (Belgium).svg Province de Limbourg 0   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégation[modifier | modifier le code]

Désireuse de stimuler d'avantage l'ambition des clubs, la fédération adapte son règlement. À partir de cette saison, les deux derniers classés sont relégués en Promotion à la fin de chaque saison et remplacés par les deux premiers de celle-ci.

Le Léopold CB est rapidement largué et condamné à la dernière place. Pour la seconde place de descendant, plusieurs équipes sont à la lutte. Finalement, le RC de Malines occupe cette place en fin de saison et doit également quitter la Division d'Honneur.

La relégation du « Léo » fait que le Racing CB reste le seul club à n'avoir jamais quitté la plus haute division depuis sa création en 1896.

Le FC Liégeois et le CS Verviétois gagnent le droit de remonter parmi l'élite. Les deux clubs liégeois surclassent leurs rivaux et terminent le championnat de Promotion 1911-1912 avec dix points d'avance sur le troisième classé.

Création de la Coupe de Belgique[modifier | modifier le code]

C'est lors de cette saison qu'a lieu la première édition de la Coupe de Belgique. Elle est remportée par le Racing CB qui domine le RC de Gand en finale.

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Championnat de Belgique de football 1911-1912
Champion Daring CB (1er titre)
Dauphin Union Saint-Gilloise
Coupes et trophées
Vainqueur de la Coupe de Belgique 1911-1912 Racing CB
Promotions et relégations
Promus en Division d'Honneur FC Liégeois
CS Verviétois
Relégués en Promotion Léopold CB
RC de Malines

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  2. Les matricules indiqués le sont à titre purement indicatifs, car ils n'existaient pas encore à l'époque. Pour rappel, la première liste de numéro matricule n'est publiée qu'en décembre 1926.
  3. Certains terrains renseignés doivent encore faire l'objet de vérifications/confirmations. La terminologie « stade » ne devient usuelle que plusieurs années plus tard.
  4. Le Racing CB fusionne en 1963 avec le White Star AC (matricule 47) pour former le R. Racing White. La veille de la fusion, le Racing échange son matricule avec le FC La Rhodienne (matricule 1274), pour ne pas voir le matricule 6 disparaître. Il est donc toujours « actif », mais n'est plus porté par le même club.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Uitslagen 1e Nationale - Seizoen 1911-12 », sur Belgian Soccer DataBase (consulté le 21 août 2014)
  2. a et b « Liste des meilleurs buteurs 1911-1912 », sur Belgium Soccer History,‎ 2002 (consulté le 12 juin 2014)
  3. « Lukaku plus jeune meilleur buteur de tous les temps », sur http://www.anderlecht-online.be,‎ 22 mars 2010 (consulté le 12 juin 2014)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des clubs affiliés à l’URBSFA depuis 1895 et ASBL Foot 100

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]