Volvo (automobile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Volvo.
Volvo Cars Corporation

Volvo Personvagnar AB

Image illustrative de l'article Volvo (automobile)

Création
Dates clés 1927 : Volvo ÖV4
1999 : acquisition par Ford
2010 : acquisition par Geely
2015 : Rachat de Polestar
Personnages clés Assar Gabrielsson
Gustaf Larsson
Leif Johansson
Forme juridique Filiale
Slogan Designed Around You
Siège social Drapeau de la Suède Göteborg Voir et modifier les données sur Wikidata (Suède)
Direction Håkan Samuelsson (PDG)
Président Li ShufuVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires GeelyVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Constructeur automobile
Produits Automobiles, moteurs.
Société mère Drapeau de la République populaire de Chine Zhejiang Geely Holding Group
Filiales Polestar
Effectif 31 000 (fin 2016)
Site web www.volvocars.fr

Chiffre d’affaires en augmentation180,672 milliards de SEK (2016)
Résultat net en augmentation7,460 milliards de SEK (2016)
Siège de Volvo Cars

Volvo Cars est un constructeur automobile suédois, fondé en 1927. Son siège social se trouve à Göteborg, en Suède. En 2016, 61,4 % des 31 000 salariés mondiaux étaient toujours basés en Suède[1].

À l'origine détenues par le conglomérat suédois d'automobiles, de camions et d'engins de chantier AB Volvo, les activités automobiles grand public de AB Volvo, sous la dénomination Volvo Cars, appartiennent depuis 2010 au groupe automobile chinois Geely, après avoir appartenu à Ford durant onze ans.

Volvo Cars a pour la première fois de son histoire dépassé le demi-million de voitures vendues en 2015[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans l'industrie automobile, les évolutions se sont succédé rapidement dans les années 1920. Assar Gabrielsson, directeur des ventes chez Svenska KullagerFabriken (SKF), envisageait en effet d'ouvrir une usine destinée à accueillir la production d'automobiles pour lesquelles SKF fournirait des roulements à billes et des rotules à rouleaux. Il prit donc contact avec le designer Gustaf Larsson, qui s'attela à la conception d'une voiture.

Les plans furent achevés au printemps 1925, Assar Gabrielsson et Gustaf Larsson réalisèrent la production de dix voitures. Une fois ces exemplaires préparés, il fut décidé en 1926 que Volvo, filiale de SKF, poursuivrait la production automobile. Cette société fabriquait auparavant un type de roulement à une rangée de billes dénommé « Volvo » (dérivé du latin, signifiant « je roule ») - un nom qui convenait parfaitement aux nouveaux produits.

La production en série du modèle décapotable ÖV4 « Jakob » fut inaugurée en 1927. Plus tard, une version à conduite intérieure fut ajoutée à la gamme, contribuant à élever les ventes de véhicules, mais la société ne devint viable qu'à compter de 1930. Depuis cette époque, la société Volvo connut une évolution dynamique, pour devenir la plus importante entreprise de Scandinavie.

1999 : Volvo dans le groupe Ford[modifier | modifier le code]

En 1999, Volvo AB cède sa branche automobile au groupe Ford pour 6,5 milliards de dollars.

Le , Frederik Arp prend la tête de Volvo Car Corporation, aujourd'hui Volvo, succédant à Hans Olov Oslon. L'entreprise a vendu en 2005 un peu moins de 500 000 voitures. L'objectif du nouveau PDG est d'en vendre au moins 600 000. La même année, la compagnie devint la seule marque haut de gamme rentable du groupe Ford. En 2008, Frederick Arp est remplacé par Stephen Odell. Dans le groupe Ford depuis 1980, il a occupé diverses fonctions d'encadrement dans le domaine des ventes et du marketing, notamment chez Jaguar et Mazda.

2010 : rachat par Geely[modifier | modifier le code]

La vente de Volvo, au chinois Zhejiang Geely Holding Group, a été annoncée en décembre 2009[3] et signée au siège suédois de Volvo, le 28 mars 2010, par Lewis Booth, directeur financier de Ford, et Li Shufu, président de Geely.

Le montant de la transaction est de 1,8 milliard de dollars (1,26 milliard d’euros)[4],[5],[6],[7].

En mai 2013, Volvo met en production le premier modèle de sa nouvelle famille de moteurs 4 cylindres hautes performances. Les premiers modèles de moteur équipent les Volvo S60, V60, XC60, V70, XC70 et S80 à la rentrée 2013[8].

En juillet 2015, Volvo achète le préparateur Polestar qui devient la division performance officielle de Volvo.

2017 : Transition vers des voitures éléctriques[modifier | modifier le code]

En juillet 2017, Volvo a annoncé qu'il planifie en 2019 l'arrêt de la production de voitures dotées de moteur 100% thermique - c'est le premier constructeur automobile a faire ceci.[9] Après 2019, toutes les voitures Volvo auront un moteur éléctrique.[10]

Sites de production[modifier | modifier le code]

Site d'Olofström, Suède.

Le groupe Volvo Cars produit ses automobiles sur quatre sites principaux localisés à Göteborg en Suède, à Gand en Belgique, à Chongqing et Chengdu en Chine. La Malaisie accueille également une usine d'assemblage à Kuala Lumpur. Certains éléments sont produits à part, en Suède notamment, comme les moteurs à Skövde depuis 1930, des composants mécaniques à Floby depuis 1957 ou des éléments de carrosserie à Olofström depuis 1969.

Le design s'étudie au sein de quatre laboratoires ; celui de Göteborg en Suède, Barcelone en Espagne, Camarillo aux États-Unis et Shanghai pour la Chine.

Modèles actuels[modifier | modifier le code]

Avec la désignation S pour les automobiles 4 portes, c'est-à-dire les berlines sans hayon (Sedan), V pour les automobiles 5 portes c'est-à-dire les compactes et les breaks (Versatility), XC pour les SUV (Cross Country) et C (Coupé ou Convertible) pour les automobiles 3 portes (aucune dans la gamme depuis 2014).

4 portes[modifier | modifier le code]

5 portes[modifier | modifier le code]

SUV[modifier | modifier le code]

Modèles anciens[modifier | modifier le code]

Premiers modèles[modifier | modifier le code]

Familiales[modifier | modifier le code]

Grands breaks[modifier | modifier le code]

Coupés[modifier | modifier le code]

Routières[modifier | modifier le code]

Compactes (berlines et break)[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Volvo 144 de 1972
Volvo 244 1979

Voitures concept et prototypes[modifier | modifier le code]

Volvo VESC, 1972
Volvo S60 Concept, Salon Auto de Genève 2009
Volvo Concept Coupe 2013
  • Volvo Venus Bilo (1933)
  • Volvo Philip (1952)
  • Volvo Margarete Rose (1953)
  • Volvo Elisabeth I (1953)
  • Volvo Experimental Safety Car - VESC (1972)
  • Volvo 1800 ESC (1972)
  • Volvo EC (1977)
  • Volvo City Taxi (1977)
  • Volvo Tundra (1979)
  • Volvo Concept Car - VCC (1980)
  • Volvo LCP2000 (1983)
  • Volvo Environment Concept Car - ECC (1992)
  • Volvo Adventure Concept Car - ACC (1997)
  • Volvo Safety Concept Car - SCC (2001)
  • Volvo Performance Concept Car - PCC (2001)
  • Volvo PCC2 (2002)
  • Volvo ACC2 (2002)
  • Volvo Versatility Concept Car - VCC (2003)
  • Volvo Your Concept Car - YCC (2004)
  • Volvo T6 (2005)
  • Volvo 3CC (2005)
  • Volvo C30 Design Concept (2006)
  • Volvo XC60 Concept (2006)
  • Volvo ReCharge Concept (2007)
  • Volvo S60 Concept (2008)
  • Volvo C30 DRIVe Electric (2010)
  • Volvo Universe Concept (2011)
  • Volvo Concept Coupe (2013)

[modifier | modifier le code]

Le logo de Volvo comprend le symbole de Mars, en raison de son association avec le fer, donc l'industrie sidérurgique[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.volvocars.com/intl/about/our-company/our-company-at-a-glance
  2. https://www.media.volvocars.com/global/en-gb/media/pressreleases/172301/volvo-cars-reports-record-sales-of-503127-in-2015
  3. « Avec Volvo, le chinois Geely veut dominer le 1er marché automobile mondial », dhnet.be, 23 décembre 2009, reprise d'une dépêche AFP.
  4. « Ford vend Volvo à Geely », In Business, 28 mars 2010.
  5. «Volvo racheté par le constructeur chinois Geely», Ouest France, 29 mars 2010.
  6. «Le chinois Geely prend le volant de Volvo», Courrier international, 29 mars 2010.
  7. «Volvo racheté par le chinois Geely», la-Croix.com, 29 mars 2010.
  8. « Volvo Car Group lance la production d'une nouvelle famille de moteurs », LeLezard,‎ (lire en ligne)
  9. Julien Dupont-Calbo, « Volvo enterre ses moteurs thermiques », ’’Les Échos’’,‎ (lire en ligne)
  10. (en) Matt Burgess, « Every car that Volvo makes from 2019 will have an electric motor », ’’Wired’’,‎ (lire en ligne)
  11. http://www.volvoclub.org.uk/history/volvo_logo.shtml

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]