Volvo 740

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Volvo 740
Image illustrative de l'article Volvo 740
Volvo 740 (1984 - 1989)

Marque Drapeau : Suède Volvo
Années de production 1984 - 1992
Production 1 009 395 exemplaires
Classe Familiale
Usine(s) d’assemblage Kalmar, Suède
Gand, Belgique
Halifax, Canada
Melbourne, Australie
Moteur et transmission
Énergie Essence
Diesel
Moteur(s) Essence
4 cylindres 2,0 L
4 cylindres turbo 2,0 L
4 cylindres 2,3 L
4 cylindres turbo 2,3 L
Diesel
6 cylindres 2,4 L
6 cylindres turbo 2,4 L
Position du moteur Longitudinale avant
Cylindrée de 1 986 à 2 383 cm3
Puissance maximale de 79 à 200 ch
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle 4 rapports
Manuelle 4 rapports Overdrive
Manuelle 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide de 1 250 à 1 390 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline
Break
Dimensions
Longueur 4 785 mm
Largeur 1 760 mm
Hauteur de 1 410 à 1 435 mm
Empattement 2 770 mm
Chronologie des modèles
Précédent Volvo 240 Volvo 940 Suivant

La Volvo 740 est une familiale du constructeur automobile suédois Volvo. Elle a été construite entre le printemps 1984 et l'été 1992. Il s'agissait d'une déclinaison moins chère de la 760, lancée deux années avant, qui était équipée de motorisations 4 cylindres.

Création[modifier | modifier le code]

Le tandem 760/740 a été dessiné par le designer maison Jan Wilsgaard également auteur des lignes des Volvo 240/260. La 760 a été lancée en 1982 et a pris le relais des déclinaisons les plus haut de gamme de la série 200 : la 260.

À la fin des années 1970, Volvo est confronté à de nombreux problèmes. La crise énergétique mondiale et les coûts de production très élevés en Suède plombent la rentabilité de l'entreprise. La remplaçante de la série 200 doit monter en gamme et conquérir le territoire américain pour améliorer la situation financière[1].

Pour des raisons de coût, la 740/760 possède des lignes anguleuses car les surfaces planes permettent de réduire les coûts d'emboutissage de la tôle. Le style n'a pas fait l'unanimité à la sortie de l'auto, mais est devenu petit à petit un classique. Les américains ont été moins choqués que les européens car Cadillac, avec sa DeVille, proposait un style très anguleux pour l'époque. La qualité de ce design est une véritable différenciation par rapport à ses concurrentes Mercedes-Benz W123, BMW E28... mais aussi gage d'une habitabilité élevée[1].

C'est en 1984 que Volvo lance la 740. Elle reprend la carrosserie de sa grande sœur 760 mais s'en différencie par des motorisations moins puissantes. Deux moteurs quatre cylindres essence sont disponibles au lancement, un 2,3 litres injection de 131 ch[2] et un 2,0 litres Turbo de 150 ch[3]. Les finitions proposées sont base, GLE et Turbo. Une seule boîte au programme, une manuelle à 4 rapports avec fonction Overdrive.

Historique[modifier | modifier le code]

Le printemps 1985 voit l'arrivée de la déclinaison break de la 740. Elle est disponible avec les mêmes motorisations que la berline.

Pour 1986, on note l'arrivée de la motorisation diesel d'origine Volkswagen, un 6 cylindres injection 2,4 litres développant 82 ch[4] déjà présent sous le capot de la 240. Sa déclinaison turbo est également disponible et développe 109 ch[5]. En essence, le 2,0 litres gagne une version sans turbo développant 118 ch[6] et la version turbo voit sa puissance grimper à 158 ch[7]. La gamme est composée alors des base, GL, GLE, Turbo, GLT.

Restylage (1989 - 1992)[modifier | modifier le code]

À l'automne 1989, la 740 subit un lifting. Cette dernière est alors disponible en deux faces avant. Une première qui est une évolution de la première monture de la 740. On la reconnaît à ses arêtes moins prononcées et sa nouvelle calandre à l'avant. La seconde face avant est identique à celle des 940 et 960 lancées l'année suivante.Cette dernière équipait les déclinaisons Turbo de la 740.

Sous le capot, le turbo diesel voit sa puissance passer de 109 à 116 ch[8]. Le 2,3 litres, dans l'optique de respecter les normes antipollution, voit sa puissance passer de 131 à 116 ch[9].

En août 1990 est lancée la remplaçante de la 740, la 940. Elle vont cohabiter ensemble deux ans.

Pour l'année modèle 1991, de nombreux changements au niveau des motorisations sont effectuées, notamment en raison des nouvelles normes antipollution aux États-Unis : en diesel, le 2,3 litres voit sa puissance réduite à 79 ch[10]. En essence, le 2,0 litres Turbo voit sa puissance grimper de 158 à 165 ch[11]. On note également l'arrivée du 2,3 litres en version Turbo développant 155 ch[12] ainsi qu'une version Turbo 16 soupapes du 2,0 litres développant 200 ch[13]. Un nouveau tableau de bord est introduit, commun à la 940 et la 740.

Pour 1992, la gamme est réduite avec la disparition des 2,3 litres en 113 et Turbo 155 ch et des 2,0 litres Turbo 165 et 200 ch. En revanche, l'arrivée d'un 2,3 litres 130 ch pour les derniers mois de commercialisation est à noter[14]. Un total de 650 443 berlines 740 [15] et 358 952 breaks[16] furent produits. Soit un total de 1 009 395 exemplaires auxquels ont peut ajouter les 221 308 760 et 8 500 780. 1 239 203 exemplaires de la série 700 ont été produits.

Autres[modifier | modifier le code]

Modèles[modifier | modifier le code]

  • Volvo 740 Turbo Intercooler
  • Volvo 740 GLE
  • Volvo 740 GLT
  • Volvo 740 GLT 16 Soupapes
  • Volvo 740 GL
  • Volvo 740 SE (en Allemagne)
  • Volvo 740 Turbo Diesel
  • Volvo 740 Polar (en Italie)

Description[modifier | modifier le code]

La 740 est une propulsion et possède un essieu arrière rigide. Cela en fait un véhicule particulièrement robuste mais avec une tenue de route moins bonne que sur une voiture aux roues arrière indépendantes. La 740 a fait couler beaucoup d'encre à sa sortie en Europe de par son style très atypique, mais elle se sera tout de même vendue à plus de 1,2 million d'exemplaires dans ses versions 740-760.

La version break, aux dimensions intérieures très généreuses, est le véhicule de prédilection des brocanteurs.

Les moteurs équipant les Volvo 740 sont réputés pour leur fiabilité, il n'est pas rare de trouver des véhicules avec plus de 500 000 km au compteur. La 740 a aussi innové dans un traitement des tôles les mettant à l'abri de toute trace de rouille, ce qui n'était pas encore le cas pour la concurrence dans les années 1985-90.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Il y a 30 ans, la Volvo 760... », sur le blog auto (consulté le 8 juin 2015)
  2. « Fiche technique Volvo 740 GLE 1984-1989 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 8 juin 2015)
  3. « Fiche technique Volvo 740 Turbo 1984-1985 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 8 juin 2015)
  4. « Fiche technique Volvo 740 Diesel 1986-1990 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 8 juin 2015)
  5. « Fiche technique Volvo 740 Turbo Diesel 1986-1989 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 8 juin 2015)
  6. « Fiche technique Volvo 740 GL - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 8 juin 2015)
  7. « Fiche technique Volvo 740 Turbo 1986-1990 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 8 juin 2015)
  8. « Fiche technique Volvo 740 Turbo Diesel 1990-1992 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 8 juin 2015)
  9. « Fiche technique Volvo 740 GLE 1990-1991 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 8 juin 2015)
  10. « Fiche technique Volvo 740 Diesel 1991-1992 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 8 juin 2015)
  11. « Fiche technique Volvo 740 Turbo 1991-1991 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 8 juin 2015)
  12. « Fiche technique Volvo 740 GLT - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 8 juin 2015)
  13. « Fiche technique Volvo 740 Turbo 16s - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 8 juin 2015)
  14. « Fiche technique Volvo 740 GL 2.3 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 8 juin 2015)
  15. « 43 740 SEDAN | Volvo Cars », sur www.volvocars.com (consulté le 8 juin 2015)
  16. « 44 740 ESTATE | Volvo Cars », sur www.volvocars.com (consulté le 8 juin 2015)